Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Dim 16 Fév 2014 - 19:21


Electre P. Wilde n'était pas vraiment malade : non. Elle tenait entre ses doigts une convocation du ministère comme quoi elle devait aller se présenter à l'examen annuel, dans un cabinet de médecins de Ste Mangouste...vous savez, ce genre de rendez-vous qui ne sert à rien, à part à embêter le médecin et qui vous fait un peu stresser des heures auparavant pour peu que vous soyez paranoiaque ? Ce n'était pas le cas d'Electre, mais elle avait bien des collègues qui se préparaient des jours à l'avance pour ce fameux rendez-vous. Tranquillement, elle s'était dirigée à Ste Mangouste par l'entrée normale. Elle avait esquissé un sourire en voyant les mannequins, dans la vitrine et en entendant quelques Moldus chuchoter comme quoi ils trouvaient étrange que cet endroit ne soit pas démoli, depuis le temps.

Sourit. Les Moldus passèrent leurs chemins, oubliant étrangement l'emplacement de cet endroit.

Electre P. Wilde s'était déjà rendu à l'hôpital Sainte Mangouste, il y avait de cela quelques années, mais il fallait avouer que ses souvenirs de blessures remontaient plutôt à Mrs. Pomfresh et l'infirmerie de Poudlard. La première fois qu'elle était montée sur un balai, la première fois qu'elle en était tombée. La première fois qu'un chaudron lui avait explosé en pleine tête, et d'ailleurs, elle en gardait toujours une cicatrice car un bout de la potion particulièrement dangereuse avait brûlé ses vêtements et une partie de la peau de son épaule gauche. C'était discret, pas handicapant, mais toujours présent, comme une marque de bronzage qui ne voulait partir.

L'établissement se trouvait dans une rue très passagère de Londres. Il n'y avait nulle part de pancartes indiquant sa localisation, mais tout sorcier savait où il se situait. Elle aurait pu transplaner pour y aller, mais elle avait préféré marcher, profitant de l'air frais de Londres. Elle n'avait pas souvent l'occasion de se relaxer, en ce moment, et regarder toutes les affiches Moldues pour elle ne savait trop quelle compagnie de théâtre lui faisait du bien. Elle regarda la vitrine où avait été collée une affiche « fermé pour rénovation ».

« Bonjour. J'ai rendez-vous dans cinq minutes. »

Elle aurait certainement paru être folle, si les moldus s'intéressaient un tant soit peu à tout ce qui avait lieu autour d'eux, mais non. Elle s'avança dans la vitre, littéralement, et passa à travers. D'un minute à l'autre, une personne avait disparu de la rue, et Electre se trouvait désormais dans un hall grouillant de monde. Elle voyait toute une masse de sorciers tous plus étranges les uns que les autres : certains semblaient s'être blessés de manière bizarre, piqués, mordus. Elle vit un type qui avait un chaudron vissé à la tête, et qui semblait un peu amoché : elle soupira, en pensant qu'il s'agissait d'une de ces dérives de ce jeu sur balai où l'on devait se mettre le chaudron sur la tête et récupérer les grosses pierres tombant du ciel.

Elle fit la queue comme tout le monde, et finit par arriver rapidement en face de la sorcière d'accueil : une femme entre les deux âges, d'un blond de teinture, l'air acariâtre. Elle prit son plus beau sourire pour lui demander où elle devait aller pour les auscultations du ministère et la femme lui montra un couloir au rez-de-chaussée. Elle la remercia, puis s'y rendit. Elle se guida grâce aux inscriptions « médecine générale », gravée sur les panneaux indicateurs et sourit en voyant que, pour une fois, elle ne s'était pas perdue. Quelques chaises avaient été disposées dans un couloir, aussi s'assit-elle sur une. Elle soupçonnait fortement le ministère de lui faire également passer cet entretien pour avoir la confirmation qu'elle n'avait pas de traces de blessures liées à une mission de l'Ordre...tout était bon, pour la Seppom, mais cela, c'était une autre histoire. Electre Wilde saisit un prospectus, mais la porte s'ouvrit rapidement et on lui demanda d'entrer.

Elle s'exécuta. Dit bonjour poliment avant de poser son manteau et son sac à main sur la chaise.

« Je suis Electre Wilde, employée aux catastrophes magiques. Vous me connaissez peut-être, j'ai déjà eu l'occasion de venir ici pour le travail. On m'a demandé de passer un contrôle de routine. Je dois enlever mon haut ? »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Jeu 27 Fév 2014 - 17:26

Contrairement à ce début de semaine où tout avait mal commencé (à croire qu'une entité toute puissante avait décidé de te pourrir l'existence pour x raisons obscures), le vendredi offrait des perspectives encourageantes (peut être que cette même entité en avait marre de te torturer).
Ainsi, Prosper n'avait pas moufté de toute la nuit, mais là pas de coup du sort puisque tu avais pris tes précautions avec une potion qui givrait les cordes vocales glissée dans sa pâtée du soir. Aux grands maux les grands remèdes, dirais-tu. 
Ensuite tu avais commandé un délicieux repas chez le traiteur pour le dîner afin d'accueillir comme il se doit un Clément qui rentrait ce soir de Poudlard. Impatient, il était en réalité difficile de te refaire à son absence après ces semaines de vacances.
Toutes ces petites choses te mettaient d'une agréable humeur, en espérant que des cas intéressants se présentent aujourd'hui. D'ailleurs tu allais le savoir dans quelques instants : Il te suffisait de rajuster ta cravate, prendre de la poudre de cheminette et te voilà dans le grand hall de St-Mangouse... ta deuxième maison. En avant la belle journée de travail ! Rares étaient les jours où les internes pouvaient avoir l'occasion de te voir sourire. Qu'ils en profitent.

~
Tu aimes le calme de ton laboratoire, même si d'après toi toi il est minuscule au point de le qualifier de placard et d'ailleurs avec le bazar que tu y entreposes, un manche a balai ne pourrait pas être casé. Pourtant, son bon point est d'être loin de l'agitation du public, mais proche de la tranquillité des salles de réveil. 
Quel bonheur. Alistair est dans son bureau commun avec d'autres internes, occupé à des tâches un peu moins ingrates que d'habitude. 
Tout en manipulant une éprouvette contenant un liquide rougeâtre qui laissait échapper une odeur âcre, tu gardais un œil sur la mixture qui mijotait à l'autre coin de la salle (autant dire à un demi-bras de là). Un instant tu laissas ton esprit vagabonder aux quelques heures qui te séparaient de ta soirée gastronomique avec ton colocataire, tu pensais aussi à chercher une excuse pour l'état mutique du crapaud ou bien tu n'avais qu'a espérer que la potion aurait cessé de faire effet...
Tout d'un coup le grésillement des microphones percèrent ta bulle. Ils crachotèrent la voix langoureuse de la secrétaire principale aussi sexy que celle d'un vieux camionneur moldu qui aurait siphonné ses poumons à coup de sans plomb.

''Mesdames et messieurs du personnel, erreur de logistique de la part de nos fainéantasses de secrétaires du bureau des emplois du temps.'' Toujours aussi directe à ce que tu pouvais entendre. ''Tous les médicomages traitants ont pris leurs congés en même temps.'' Tu laissas un instant tomber ta recherche pour tendre l'oreille, ça sentait mauvais cette affaire et tu ne souriais plus du tout. ''Dans ce cas nous devons réquisitionner les medicomages spécialistes de la liste suivants pour les bilans de santé du ministère.'' A peine le temps de joindre les mains en une vaine prière, fermer les yeux et murmurer des jurons (il fallait espérer que ta divinité continuerait à te laisser tranquille). Tu étais la troisième personne appelée sur cette fichu liste. Désespoir, tu avais parlé trop vite...

Tu va demander ta salle de rendez-vous à une miss de la réception qui lisait un magazine people tout en mâchant un chewing-gum longue durée. La salle n°07. 
Tu continuais à jurer dans ta tête sur ces foutus médicamage qui étaient partis en congé pour jouer les globe-trotteurs dans des endroits, où tu espérais qu'ils finiraient mangés par un choubakabra. Enfin... pas tous, sinon tu serais maudit à t'occuper des ces gens avec leurs petits bobos déprimants.
Arrivé dans la salle tu sortis rapidement le matériel nécessaire pour une inspection de base, tu te lavas les mains et ouvris de nouveau la porte pour laisser entrer sa première patiente. Une jeune femme brune à l'air jovial, une employée du ministère. Évidemment puisque c'était le jour des inspections... pas besoin de se présenter comme une carte d'identité. Elle pouvait tout de suite dire sa taille, les prénoms de ses grand-parents et son tour de poitrine tant qu'elle y était. Ah tu n'étais vraiment plus de bonne humeur.

- Enlever votre haut...? Vous pensez que nous sommes encore à l'age de pierre mademoiselle ? Réveillez-vous nous sommes des sorciers pas des médecins moldus jouant avec un stéthoscope. Mais si vous voulez bien vous asseoir gentiment sur cette chaise nous pourrons terminer ce moment pénible pour tous les deux très rapidement. Il me suffira simplement de vous scanner quelques minutes avec cette charmante petite baguette... elle connait la magie au moins la petite dame du ministère ? 
Bon allons y, surtout ne bougez pas et ne parlez pas !

Bien sur qu'en réalité ta patiente avait le droit d'utiliser sa langue pendant l'examen, mais tu n'avais pas vraiment envie de l'entendre riposter.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Jeu 6 Mar 2014 - 18:38

Electre avait rarement de la chance, avec les médecins. Le dernier qu'elle avait eu – ou subi – était un grognon incorrigible. Il n'avait pas arrêté de se plaindre de tout le service tout du long de la visite et la jeune femme avait été bien contente de le quitter. L'homme qui la reçut cette fois-ci était plutôt grand et pas du tout grisonnant. Il semblait au contraire être dans la force de l'âge, mais ses quelques paroles la mirent tout de suite dans le bain. Elle qui était si vivace, si pleine de vie, elle fit une grimace. Elle ne pouvait pas savoir...et qu'est-ce qu'il avait, celui-ci ? Maintenant qu'elle l'observait, elle constatait qu'il ne lui avait pas souri une seule fois depuis le début...ça ne devait pas la joie tous les jours à la clinique, mais il pourrait faire un brin d'efforts. Electre, pour compenser ce manque de civilité, s'appliqua à lui rendre un beau et tendre sourire. Peut-être était-il juste comme cela, et, dans ce cas, elle plaignait fortement ce pauvre homme.

Un peu embarrassée par la présence de cet homme, elle s'assit, un peu gênée, sur le siège qui faisait face au bureau du médecin. Il se fichait d'elle d'une manière qu'elle n'appréciait pas particulièrement et elle ne pourrait s'empêcher de répliquer. Travaillant au ministère, Electre était fatigué de voir ce genre de personnes la prendre pour une conne à longueur de journée, alors qu'il soit médecin ou non, elle s'en fichait complètement.

« Vous savez, ce n'est pas la peine d'être impoli pour bien faire son travail. Vous pouvez vous adresser à moi autrement, nous n'en serons tous les deux que plus contents. »

Elle n'avait pas un ton super violent, ni calme. Elle était juste entre les deux et surtout, refusait à ce moment-là de se faire marcher sur les pieds. Pour elle qui avait appris les règles de politesse dès son plus jeune, voir que quelqu'un les bafouait, ça la dépassait. Elle tentait de rendre son sourire moins crispé, mais elle avait franchement du mal...et s'était-il lavé les mains, au moins, avant de toucher sa baguette ? Si elle le pouvait, d'ailleurs, elle se rendrait chez les médecins moldus. Au moins, elle avait quelque idée du fonctionnement du corps humain et de sa guérison...pour un examen de routine, cela devrait être permis, d'ailleurs. Le ministère exigeait cependant toujours des examens dans les normes par les docteurs d'hôpitaux sorciers comme Sainte Mangouste. Il fallait dire que ces médecins posaient souvent des questions sur les antécédents magiques de la famille et, il lui semblait, faisaient faire un test rapide sur l'utilisation de la baguette.

Electre savait que tout ceci était du pipeau. Ils voulaient juste en savoir le plus possible, et c'était logique. Ce qu'elle faisait, ses activités sportives. C'était des questions qui pouvaient s'avérer banales et rudimentaires pour un médecin, mais une fois le secret médical éventé, elles pouvaient révéler beaucoup de chose sur l'individu. Pourquoi, par exemple, elle qui n'avait aucune activité extérieure était aussi souvent sortie ? Son amour pour les moldus pouvait sembler bien louche, autant que toutes les sorties et les missions pour l'Ordre. En pensant à l'Ordre, elle eut de nouveau un petit haut-le-cœur en pensant à ces pauvres Sirius et Alastor, morts au combat. Si elle avait pensé que lutter contre l'infamie et le vice pourrait terminer comme cela, surtout de la part du ministère, Electre ne se serait sans doute pas engagé comme fonctionnaire.

Décidant de s'en faire un allié, elle décida de lui faire un peu la conversation – le pauvre homme ne devait pas avoir eu des cas faciles depuis le début de la journée, et c'était sûrement pour cette raison qu'il était aussi désagréable. Electre était comme cela, après tout : prompte au pardon, et malgré tout, elle savait que c'était dans la nature de certains hommes d'être absolument sarcastiques.

« J'ai vu quelques personnes encore victimes du Creaothceann. J'ai eu des cas à traiter dans mon département, au Ministère...c'est à croire que ce sport redevient à la mode...malgré les accidents qui surviennent lorsqu'on y joue trop assidûment. Vous en avez beaucoup, des cas comme ça ? »

C'était bon, elle avait la parfaite accroche, il ne manquait plus que Anselme la saisisse. Étant donné sa nature un peu colérique et brusque, Electre sentait venir le mauvais coup, mais au pire, il lui suffirait d'encaisser et d'attendre la fin de la visite, qui pouvait s'achever très rapidement. Elle était en bonne santé, et ce n'était pas comme si elle avait beaucoup de choses à dire.

L'horloge au fond de la pièce résonnait désagréablement, lui donnait un sentiment de malaise.

« Au fait, vous êtes le Docteur...Docteur comment ? Je suis Electre Wilde. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Mar 11 Mar 2014 - 10:52

    Tu préféras ne pas répondre à ses accusations. Il était clair que la jeune femme avait totalement raison, mais tu n'avais pas non plus envie d'être compréhensible aujourd'hui... enfin plus depuis que ta journée était gâchée à cause de ces stupides visites médicales. Tout en terminant de scanner ta patiente, tu t'appliqua à souffler bruyamment pour bien faire comprendre au monde que tu étais énervé, contrarié et vraiment ronchon. Maudire les cieux ne servait à rien, ni lancer des propos acerbes sur cette Mrs Wilde, pourtant ça faisait du bien... autant continuer. Qu'est-ce qu'elle pouvait te désespérer cette fille avec son sourire niais figé en pleine face, c'était pas permis d'être aussi joyeux en ces temps... il faisait froid, les mangemorts continuaient à s'éclater dans les rues vu tous les meurtres que le ministère avait sur les bras, il fallait vraiment être idiot pour exprimer une once d'optimisme. Avoue qu'en réalité son air commençait réellement à te taper sur le système. Oh elle n'y était pour rien, c'était juste toi qui n'arrivait pas à supporter les choses depuis l'annonce. Tu exagérais c'était certain, mais qui n'avait pas un minimum de défauts en ce bas monde ?

    Ta baguette émit une légère vibration pour annoncer la fin du scannage. Apparemment tout était en ordre, pas de côte cassée ni de tumeur en vue. Parfait, plus vite terminé, plus vite tu pourrais partir en pause... oui juste après ta toute première visite.

    - Tout est en ordre apparemment, félicitations.

    Il n'y avait aucune félicitation dans ta voix. Juste une platitude familière et le reste du sarcasme dont tu avais fait preuve pour l'accueillir. Tout en cochant les cases du compte-rendu, tu essaya de te remémorer tes cours de médicomagie générale. Tu n'avais jamais eu beaucoup de considération pour cette partie de tes études. Tu t'étais tout de suite intéressé à ta spécialisation et trouvais d'un ennui mortel tout ce qui avait rapport avec les petits bobos du quotidien. Si ta mémoire ne te faisais pas de crasse, il fallait surement que tu poses des questions à ta patiente... la routine : famille, métier, si elle faisait du sport, que mangeait t'elle habituellement. L'ennui mortel en somme. La jeune femme coupa ta concentration avec ses question idiotes.

    - Creaothceann ? Encore ce sport stupide avec des chaudrons sur la tête, on devrait enfermer ceux qui en sont les auteurs. Le simple fait d'inventer ce genre de jeux fait preuve d'une activité mentale tout à fait instable, même chose pour les imbéciles qui le perpétuent. Mais je doute aussi de votre santé mentale mademoiselle. Êtes-vous tout aussi idiote ou simplement parfaitement ignorante ? Je veux dire, me considérer comme un... docteur moldu est tout à fait blessant pour le travail que je fait. Mé-di-co-mage... connaissez vous ce mot ? Non, mais je m'inquiète sincèrement mademoiselle... Electre Wilde. Inutile de me répéter une deuxième fois votre prénom, je ne suis pas sénile je m'en souviens parfaitement depuis que vous vous êtes présentée tout à l'heure !
    Mais je devrais me sentir doublement outré par le fait que vous m'ayez confondu avec ces incapables de médicomages généralistes... ne savez-vous pas lire ?! Ma carte accrochée sur ma blouse vous renseigne que j'exerce habituellement au service des empoisonnements. Anselme Alwell, voilà mon nom êtes vous satisfaite maintenant ? Ah vous me faites perdre mon temps avec ces questions stupides !
    Je devrais normalement travailler sur des cas bien plus intéressants que le votre. Tout ça cause d'un problème de logistique qu'ils disent, mais moi je vais vous dire la vérité ! Une force invisible s'acharne à saccager ma vie et il vous a placée sur mon chemin... eh bien c'est réussi !


    Là tu t'étais déchaîné. Tu te sentais tout d'un coup beaucoup plus calme et maintenant tu considérais la scène tout autrement : Tu t'étais énervé contre une fille qui, bien que un peu stupide, ne t'avait rien fait. Tu l'avais mitraillée sans lui laisser le temps de souffler... Mais t'excuser t'arracherais la bouche, peut être que tout serait terminé. Ne lui laissant pas le temps de répliquer tu la bombarda de nouveau, mais cette fois-ci de manière professionnelle.

    - Maintenant si vous le voulez bien nous allons passer aux questions : Parler moi de votre famille, vos parents sont-ils encore vivants ? Avez-vous un frère ou une soeur... expliquez-moi votre lien avec eux. Ensuite euh... je vois que vous n'êtes pas mariée, quelqu'un dans votre vie peut être ? Ensuite nous passerons au blabla habituel. Mais faites vite et soyez concise s'il vous plait. Je ne suis pas votre thérapeute.

    Tu t'assied sur la chaise derrière le bureau de ton ''collègue'', les mains jointes, les doigts posés sur tes lèvres. Tout cela allait se révéler d'un ennui !




Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Ven 14 Mar 2014 - 22:53

Ha. Ce n'était donc pas un hasard si Anselme était bruyant, ennuyant et grognon : il semblait vraiment l'être dans la vie de tous les jours. Il était de ce genre de personnes à râler sur tout et n'importe quoi, ce qui énervait parfaitement Electre, jeune femme certes très sociables mais qui n'était pas non plus une pipelette de service. Les bonnes normes de la société, voilà ce qu'elle appréciait. Elle ne trouvait que l'être humain n'était que meilleur lorsqu'il respectait certaines règles et manières d'être. Donc...tout était en ordre. Elle regarda d'un œil de nouveau circonspect la baguette, comme si, d'après elle, aucun entretien ne pouvait être très bien fait si on ne faisait pas quelque chose de plus...moldu tiens. Electre allait parfaitement bien et ce n'était pas nouveau. Elle s'entretenait, faisait un peu de sport – elle avait récemment essayé le squash.

Si Anselme était désagréable, au moins connaissait-il ce sport sorcier parfaitement ridicule. Mais elle n'en parla pas plus avec lui, car de toute façon, il se remettait de nouveau à la remettre en cause. Electre serra les dents, essayant de paraître le plus neutre possible : elle avait besoin de ce justificatif, sans quoi serait-elle déjà partie. Elle ne s'était pas non plus comporté comme une folle, alors la traiter comme telle n'était pas justifié...pour un peu, elle se serait demandé si ce médecin n'avait pas un lien avec son frère jumeau...mais non, il en aurait parlé, sinon : il était juste con. Electre se rendit compte, en effet, que son nom et sa spécialité était mentionnée sur son badge, mais l'écriture était bien petite, et ce n'était pas son genre d'analyser tous les éléments présents dans une pièce avant d'y entrer. Elle se retint de rire – il valait mieux le prendre comme cela, en effet – et se concentra de nouveau sur ce qu'il disait.

Anselme Alwell...Si elle le connaissait, elle l'avait certainement oublié, mais l'inverse aurait également été correcte car elle doutait du fait qu'elle ne se serait souvenu de quelqu'un d'aussi insupportable. Elle soupira, décidant, bon gré mal gré, de ne pas chercher la petite bête là où il ne le fallait pas et de répondre le plus correctement aux questions...concernant sa famille. Devait-elle mentir ou non ? Quel manque de tact, encore une fois ! Si ses parents étaient décédés, elle aurait pris mal cet espèce d'interrogatoire forcé...soufflant une nouvel fois, Electre tenta de se détendre : oui, elle allait devoir parler à cet espèce de goujat de son frère, mais sans doute valait-il mieux se calmer, au risque de voir écrit sur le bilan de sa consultation qu'elle était « prompte aux crises de nerfs et carrément instable. »

« Mes parents sont toujours en vie, oui. J'ai un frère jumeau, je m'entends très bien avec ma famille. Non, je n'ai personne pour le moment dans ma vie, je peux partir ? »

Si elle ne l'était pas au début, le naturel chiant d'Anselme lui avait donné envie de dégager de là le plus vite possible. Elle comprit brusquement pourquoi il n'était pas aux consultations générales la plupart du temps et son malheur d'être, entre autres, tombé sur lui...remarquez, si certains de ses autres collègues avaient le...bonheuur de l'avoir, elle allait pouvoir en rire avec eux, pendant la pause café.

« Je vous le répète une nouvelle fois, mais vous n'êtes pas obligé de m'agresser verbalement. Les bonnes manières existent, dans ce bas-monde, et je ne suis certainement pas votre amie, autant que je ne vous considère pas comme un médecin moldu. Avez-vous des tests de baguette à faire, pour vérifier que je ne suis Cracmol ou je ne sais quoi ou puis-je me faire le plaisir de quitter cette pièce et vous par la même occasion ? »

C'était franc, direct, et l'ambiance dans cette pièce était de plus en plus digne de la Sibérie. Elle ne lui avait pas dit la vérité, l'entière vérité sur son frère, mais il n'avait à le savoir en aucun cas. Si elle n'avait pas été aussi polie, elle lui aurait fait un geste grossier, mais Electre Wilde était trop retenue pour le faire...

« Et sinon, vous êtes vraiment un connard dans la vie de tous les jours ou vous le faites exprès juste pour m'emmerder ? »

Obus lancé. Trop tard.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Mar 18 Mar 2014 - 17:22

    Tu n'avais jamais réussi à comprendre l'engouement que tes camarades étudiants avaient pour la médicomagie généraliste. Qui avait-il de si intéressant à traiter des simples petites coupures, soigner les dépressifs en hiver et écouter les babillages des hypocondriaques ? Pour toi, cette branche de la médicomagie était le pire métier du monde. Après peut-être celui d'animalier car il ne faudrait vraiment pas être sain d'esprit pour vouloir impunément passer sa vie avec des bestioles idiotes qui laissent traîner des quantités de poils. Alors qu'à l'étage des empoisonnements, tu ouvrais chaque matin la porte de ton bureau pour découvrir des cas plus singuliers les uns que les autres, et menais une enquête palpitante pour découvrir la source des symptômes. Tu aimais ton métier, c'était une énorme partie de ta vie. Ça te rendait plus heureux, alors pourquoi s'évertuer à tenter de soigner des personnes sans intérêt ? Même un médecin moldu serait capable de le faire... et pourtant Merlin sait à quel point ils sont ignorants !

    Tu t'ennuyais en ce moment, comme jamais tu n'avais jamais pu l'être. Mais surtout tu étais totalement désespéré par ta patiente. On t'avais vraiment refilé la crème de la crème ! Tu aurais bien voulu partir, mais cela aurait été synonyme de suspension et tu ne voulais absolument perdre ton travail, ta vie en somme. Et franchement cette Electre ne t'aidait absolument pas avec ses remarques idiotes.

    - Je connais mon travail, et c'est encore moins une poule du ministère qui me dira quoi faire ! Alors vous êtes gentille, laissez moi.

    Tu aurais très bien pu la faire sortir à sa demande pour pouvoir terminer cette torture, mais tu étais un professionnel malgré tout. Même si cette tâche t'insupportais, tu devais tout de même l'accomplir comme un professionnel, voilà.
    Mais tant qu'à faire tu pouvais aussi accélérer le rythme, ça n'était pas interdit.
    Cependant tu n'eus pas le temps de poser ta question.

    - Et sinon, vous êtes vraiment un connard dans la vie de tous les jours ou vous le faites exprès juste pour m'emmerder ?

    Tu aurais dû faire la sourde oreille, ne pas entendre les derniers mots de ta patiente. Tout aurais été plus simple si...

    - JE NE VOUS PERMETS PAS DE ME PARLER DE CETTE MANIÈRE !

    Tu avais vociféré, ta mains venait de raser le bureau de ton collègue faisant envoler un pot de crayon et de la papeterie. Un vase en verre se brisa sur le dallage de la pièce de consultation. Perdue, ta belle contenance. Ton sang n'avait fait qu'un tour, le rouge au joues, le souffle court. Tu t'avanças d'un seul mouvement vers ta patiente encore assise sur la chaise, vos visages étaient proches l'un de l'autre et tu plantas ton regard dans ses yeux.

    - Ne m'insultez pas, est-ce bien compris mademoiselle Wilde ? Dis-tu les dents serrées, en découpant chaque syllabe de ta phrase. Le visage fermé, la voix sévère, avec pour seul sentiment une colère sourde.

    Sans lui laisser le temps de répondre tu lui tournas le dos. Ta baguette levée tu formula un sort silencieux pour remettre en place les affaires éparpillées. Le vase reprit bientôt sa forme habituelle, comme si rien ne s'était passée. Sauf que cette fois-ci il y avait eu un témoin. Tu n'aimais pas ça... tes excès de colère ressemblaient trop à ceux de ton père. Tu te haïssais dans ces moment là, de nouveau la peur de ressembler à cet être infâme.
    Il fallait que tu reprennes le contrôle, sinon que dirait Electre à ses collègues en sortant ? Que tu étais un monstre peut-être. Tu passas la main dans tes cheveux puis la plaqua sur le bas de ton visage. Tu avais peur de te retourner. Tu avais chaud. Honte surtout.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Jeu 3 Avr 2014 - 19:02

Il est insupportable : il mériterait qu'on lui mette des claques, ce type. Qu'on le vire, qu'on le sanctionne, elle ne sait quoi, mais qu'on fasse quelque chose. Et il se croit impressionnant, avec ses...et puis tout change. Elle voit Anselme faire acte de violence sur les meubles et se lève tout d'un coup. Le mouvement qu'il a eu, c'est un mouvement que l'on a parfois en intérieur, chez soi...Devant un patient, jamais. Elle avoue ressentir de la peur, pendant quelques secondes, et ressentir inutilement son souffle.

Ses cris l'ont faite se figer sur place, et Electre, la belle Electre était toute blanche, le reflet d'une statue d'antan. Son regard se déplaça, lentement, toujours lentement, comme si en réalité, elle avait peur de faire du bruit et qu'il s'en prenne à elle, vers le verre brisé, là, par terre...elle fut encore plus surprise de le sentir tout près d'elle pendant quelques secondes, ayant été distraite par le sinistre cadavre du verre brisé. Hocha la tête rapidement. Non, elle ne l'insulterait plus. Oui, dès qu'elle serait sortie d'ici et aurait repris tous ses esprits, elle ferait sans doute un bilan mental de la situation et signalerait l'incident à quelqu'un...elle ne savait pas qui, mais en tout cas, cela ne devait pas rester impuni. Electre n'était, en réalité, pas assez bête pour lui cracher au visage et le traiter d'abruti...encore. Trop poli aussi : elle avait des manières. Elle n'avait déjà pas su se tenir, quelques minutes plus tôt, et c'était pour elle un énorme tort.  

En moins de temps qu'il n'en faut un lapin nain pour faire sa besogne, Anselme lui avait tourné le dos. Le verre, lui, avait retrouvé sa forme initiale, que...

Quoi. Qu'il y avait-il encore dans son cerveau et qui lui interdisait de bouger ? Pourquoi ne voulait-elle plus quitter des yeux ce dos de cet homme, de cet inconnu, de ce malpoli. Pourquoi ? Elle ouvrit lentement la bouche, comme si elle voulait se souvenir de quelque chose, mais ne prononça mot. Tout la reliait à lui, comme si sa vie n'était résumée qu'en un seul mot.

Il lui rappelait Oreste.

Dans sa fureur, dans son être, dans sa haine, il était Oreste. Ou Asterdre. Elle avait du mal à respirer, si bien que ses genoux, tremblants, cédèrent sous son propre poids, et elle retomba sur la chaise avec grand fracas. 

C'était comme s'il y avait un mur entre le monde et elle. Comme si elle réalisait, tout d'un coup, à quel point son frère jumeau était partout et à quel point ce fait, qu'elle avait rangé dans un coin de sa mémoire pour ne pas avoir à en souffrir était omniprésent, était partout. Ses cordes vocales prirent le relais, une fois le choc passé, les premiers sons sortirent de sa bouche. 

« Oreste...non...Asterdre...Pardon...je...je vous...vous me faites penser à mon frère. Je...je ne sais pas quoi dire, excusez-moi... Il...il me déteste. Il dit que je suis coincée, protocolaire et malsaine. Je ne peux pas l'oublier, et là...cette violence, ce ton...c'était lui. »

Elle fixait ce dos qui ne semblait pas vouloir se retrouver. Pourquoi espérait-elle encore, au fond d'elle ? ou...pouvait-on se demander, espérait-elle encore ? Electre savait pertinemment que Asterdre refuserait tout contact avec elle, et pourtant, ça lui faisait de plus en plus mal, de jour en jour. Elle devait partir. Elle devait prendre ses affaires, ne surtout rien dire aux autres médecins, ou cela risquait d'empirer, et s'enfermer chez elle. Appeler Peeter, lui proposer de manger avec lui...ce garçon avait un don pour la rassurer et lui raconter des histoires drôles, vraiment !

« Je ne vais pas vous déranger plus longtemps...vous avez fini ? »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Lun 21 Avr 2014 - 1:35

    Pourquoi devais-tu être comme ça ? Cette colère qui se réveillait en toi de plus en plus souvent, de plus en plus violemment. Tu devais te contrôler, mais tu n'y arrivais plus et ça te rendais encore plus fou. Terrifié par toi même...
    Un instant tu portas un regard sur ta main qui avait balayé le bureau : Une fine coupure le long de ton petit doigt d'où perlaient quelques gouttes de sang qui avaient commencé à salir le haut de ta manche. Tu avanças fébrilement vers la boîte à mouchoirs et tamponnas la blessure pour arrêter l'écoulement.
    Qu'allais dire Clément si l'incident parvenait à ses oreilles ? Tu redoutais sa réaction plus que tout. Il s'éloignerait sans doute de toi par peur, et il ferait bien.
    L'esprit dans la vague, tu continuais de décrocher du papier pour remplacer celui qui était trop imbibé.
    Mais le pire serait de perdre tes moyens devant lui en reproduisant la même scène que tout à l'heure. Car un rien pouvait te mettre en rogne, le moindre petit imprévu ou inconvénient qui survenait et te voilà à taper du poing sur la table... comme ton père. Pour l'instant ce n'était pas encore arrivé fort heureusement. Tu réussissais généralement à garder ton calme dans ces moments là, d'ailleurs c'était bien les seuls. Peut-être parce que la terreur de le perdre était bien plus forte.
    Ta main rencontra le vide lorsque tu voulus pour la énième fois attraper des mouchoirs. Tu avais tout liquidé, mais le saignement semblait s'être calmé pour le moment.

    Puis tu émergeas avec la voix d'Electre. Au début tu n'osais pas te retourner vers elle. D'abord parce que tu étais toujours extrêmement gêné par les précédents événements -et même si cette jeune femme ne te revenais définitivement pas, ton excès allais plutôt t'obliger à adopter une position plus affable- et ensuite parce que ses paroles te rendirent tout à fait perplexe.

    Qu'avait fait ce dénommé Oreste ou Asterdre -tu ne comprenais plus- pour mériter la terreur de sa propre sœur. Tu connaissais plutôt bien les relations fraternelles pour avoir hérité de quatre grandes sœurs, alors bien entendu des disputes pouvaient survenir régulièrement, mais pas de telle ampleur. Les mots qu'il avait employés, d'après les dires de la jeune femme, étaient crus et d'une dureté implacable. Bien entendu tu étais plutôt mal placé pour le juger.

    Et puis le visage de Dorothy en pleurs traversa ton esprit comme une flèche bien trop douloureuse, la petite fille roulée en boule sur elle-même et ton père qui criait trop fort, l'index pointé sur la pauvre enfant. On aurait dit que toute sa férocité convergeait dans cet unique doigt inquisiteur. Le visage rouge, de grosses gouttes de sueur le long de ses tempes, la bouche qui s'ouvre au grand comme celle des pantins. Sauf qu'aucun son n'en sort dans tes souvenirs. Tu avais préféré les effacer totalement de ta mémoire, bien que la teneur du message était toujours présente.

    SALE SANG DE BOURBE... PAS MIEUX QUE CES SALETÉS... HONTE DE LA FAMILLE... SOTTE... VA MOURIR... IMPURE... ME DONNE ENVIE DE VOMIR.

    Allais-tu vraiment ressembler à ça plus tard ? Impossible.

    « Attendez ! » Tu avais répondu du tac au tac et te retournas enfin. « Excusez-moi pour tout ça... » Tu ne voulais pas qu'elle parte sur une telle image de toi, et puis elle semblait vraiment choquée. Tu voulais aussi en savoir plus sur son frère. Tout ça te faisais drôlement penser à ton enfance. « Ce n'est absolument pas professionnel. » Tu allas retrouver ta place sur le siège du bureau « Il y a encore beaucoup de cases à remplir dans ce questionnaire, restez encore une instant. Parlez-moi un peu de votre frère... Il s'appelle Asterdre aujourd'hui, c'est bien cela ? » Tu cochais très sérieusement des cases sur le feuillet officiel. Un sourire maladroit à ta patiente pour l'inviter à continuer.

    Il serait idiot de penser qu'elle oublierait aussi rapidement la confrontation de tout à l'heure. Mais tu t'étais excusé ce qui était un grand exploit de ta part. Et puis, tu avais envie de l'entendre.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Sam 10 Mai 2014 - 16:26

Attendez ? Attendez quoi ? Elle fixa avec mépris le visage du médecin, ne sachant plus vraiment à quoi s'attendre de sa part. Il était content, il avait dit tout ce qu'il voulait à son sujet ? Elle avait craqué et s'était livrée. En faisant cela, elle avait sans doute trahi son frère, mais pas son appartenance à l'Ordre, et cela...cela, c'était sans nulle doute ce que voulait le Ministère. Parler, être émotif. Ne pas faire attention à ses mots.

Le médecin avait raison : ce qu'il avait fait, c'était tout sauf professionnel...mais en même temps, ce qu'elle avait fait, elle, était tout sauf également professionnel. Elle lui avait craché dessus et l'avait même insulté alors que normalement, soutenu par son air anglais et sa flegme britannique, elle serait restée de marbre face à ses propos insultants. C'était plutôt Anselme, qui était à plaindre, et pas elle. En fin de compte, pour devenir aussi haïssable que cela, il avait dû vivre des choses pas jolies qui lui avaient sans doute fait perdre confiance en l'humanité. La jeune femme soupira et arrêta de regarder la porte : comme le lui demandait Anselme, elle allait rester. Le souvenir d'Asterdre était encore trop frais, et elle sentait ses joues humides...

« Le questionnaire, oui...il le faut. »

Elle tentait de se montrer aussi forte que possible, surtout après avoir parlé de celui qu'elle ne voulait pas aborder. Comment y était-elle parvenue, d'ailleurs ? Ha, oui...Le ton qu'avait employé ce médecin, comme si elle n'était qu'un déchet, une moins-que-rien. Asterdre et ses manières, plus le petit garçon qu'il avait été. Electre était toujours fragile psychologiquement, mais à la vue dudit questionnaire, elle ne savait pas vraiment quoi faire...et si ils utilisaient ces informations contre elle ? Lorsqu'elle avait appris la mort de Sirius Black, elle s'était alors comportée d'une drôle de manière. Si ils l'avaient vu, si ils avaient compris...alors son frère et elle étaient dans un bourbier sans fond. Un de ces marécages duquel l'on essaie de se tirer vainement sans pour autant y arriver.

Curieusement, Electre se détourne de la porte pour s'asseoir en face du médecin. Elle ne l'avait pas assez bien regardé, mais il n'était pas si moche comme cela, si on aimait le genre anorexique savant. Ses cheveux noirs tranchaient avec son teint pâle, de telle sorte qu'Electre n'aurait absolument pas été surprise qu'il avait de la famille parmi les vampire de l'Est. Elle devait répondre. Elle se sourit à elle-même, se dit qu'il valait mieux dire la vérité...n'était-ce pas ce que les médecins moldus appelaient une thérapie ? Parler pour mieux vivre...au lieu d'éclater toutes les semaines à peu près comme elle le faisait régulièrement.

« Il s'appelle Oreste Asterdre Wilde. C'est mon frère jumeau, mais il prétend ne plus avoir de liens avec moi. D'après lui, je suis égoïste, narcissique, j'ai tous les défauts au monde, surtout celui d'être fidèle à ma famille et de savoir vivre en société. »

Penchant la tête, elle faisait rire en se disant que son frère s'entendrait bien avec Anselme Alwell. De ce qu'elle avait pu en voir, celui-là semblait bien avoir des points communs avec lui...aussi détestable, aussi bipolaire. Autant un trouble-fête que pouvait l'être Asterdre. Il avait même réussi à la faire pleurer, et ce n'était pas peu dire. Electre Wilde reprit son souffle. Elle ignorait tout de l'être qui était en face d'elle, mais elle était prompt, de par son comportement, à le juger.

« Ne mettez pas ça dans mon dossier...je ne veux pas que le Ministère le sache. Dites que j'ai une famille, deux parents et un frère, ça leur suffira. Vous avez des soucis de famille, vous-aussi ? Vous avez vécu quelque chose qui vous a marqué...je le sais, je l'ai vu. Sinon, vous n'auriez pas ce comportement...Sinon, votre ton aurait été différent et vous auriez pu vous contrôler...Si oui, vous pouvez comprendre que je tiens à ma vie professionnelle et que pour cela...nous devons oublier mon frère. Cela me tue de le dire, mais puisqu'il ne veut plus de moi...Il n'est plus important. Je peux essayer de l'oublier. »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Ven 11 Juil 2014 - 11:25

    Qu'est-ce que tu détestes cette facette du métier de médicomage. Tu maudis cette journée. Tu maudis cette femme qui t'as poussé à bout. Tu te maudis de t'être emporté de cette manière. Hais ton père tout court et la passivité de ta mère. Parfois tu insupportes même la maladie de Dorothy, tes sœurs trop absentes pour la plupart. Ta situation avec Clément te désespère... Tu aimerais crier ta frustration à la face du monde, faire éclater l’abcès, enfin ! Mais tu te contentes de jouer nerveusement avec la bille de ton stylo.

    Clic. Clac. Clic. Clac. Clic. Clac.

    Depuis que Electre s'est assise de nouveau en face du bureau, tu l'écoutes à peine. Silencieux tu la laisses parler, déverser son sac alors que toi tu continues à tout comprimer. A force, ne sois pas surpris si un jour tu te retrouves avec une tumeur.
    Puis elle s'arrête de parler. Aucun son ne sort de sa bouche close, cependant tu ne réagis pas et te contente de la regarder. Ce silence pourrait la rendre mal à l'aise, mais peu importe. Le calme t'apaise, il te ramène à l'humain. Pendant tout ce temps tu réfléchis à ce que cette femme vient d'avouer, au moins elle a le mérite d'être franche on ne peut pas dire la même chose du reste du monde. Elle est restée malgré tout, alors qu'il lui aurait été si simple de claquer la porte, de te faire jeter de ton boulot et réduire ta vie en morceaux. Electre n'avait rien fait de tout ça. Tu la scrutes, essayant de comprendre cette intrigante personne. Le temps passe sans qu'aucun de vous deux ne preniez la parole.

    Le point d'interrogation reste en suspend, dix secondes, vingt, trente...

    « Vous n'avez pas tort, bien que votre question est plutôt déplacée nous devons l'avouer. Contrairement à vous je n'ai pas de problèmes avec mon frère, d’ailleurs je n'en ai pas. » Soupir. « C'est une sale histoire de pureté de sang, de tradition... la famille modèle n'existe pas mais certains pensent que si, ils essayent de tout faire pour y arriver. En détruisant l’identité des autres membres au passage... » Il détache ses yeux d'Electre. « Je ne pense pas qu'il soit approprié de parler de tout cela ici, en consultation. Nous devrions terminer cela un bonne fois pour toute. »

    Mais tu n'entames pas. Pourquoi continuer à jouer la mascarade alors que l'un comme l'autre vous savez ce qui vient de se passer et que tout ça n'a plus de sens ? Ça ne sert à rien de fermer les yeux et reprendre cette consultation comme le bon petit Médicomage que tu n'es pas. Il y avait ces confidences, tu ne pouvais pas les laisser passer. Cette femme, – tu ne l'appréciais pas certes – t'intriguait, sa vie – Alors que tu t'intéresses rarement aux problèmes des autres – à part dans ton petit cercle exclusivement ou presque constitué de Clément – tu as envie de l'aider, voilà. Finalement tu reposes le stylo et le questionnaire. Croise les bras sur ta poitrine.

    « Être fidèle à sa famille n'est pas un défaut mademoiselle Wilde, tant que cette fidélité ne comprend pas de suivre aveuglément des préceptes archaïques. Bien sur que nous pouvons être fier de notre ascendance sorcière, mais ce n'est pas une raison valable pour dénigrer ceux qui en sont dépourvus. La famille est la chose la plus importante que nous ayons, tâchez d'en prendre soin. Elle nous détermine quoique nous puissions en dire... Votre frère, je ne sais pas exactement ce qui a pu se passer entre vous. Je m'en fiche (d'ailleurs). Mais vous ne pouvez pas l'oublier, il sera toujours là. Ses mots resteront gravés dans votre tête, ils vous attendront au tournant, à chacun de vos choix à chacune de vos décisions. Vous ne pouvez pas vous défaire de tous un pan de votre existence en un simple battement de cils. Votre frère est important. »

    Tu coches deux nouvelles cases et signe en bas de la feuille.

    « Je ne suis pas là pour transmettre tous les détails de votre vie au ministère. Vous avez bien dû vous rendre compte que je ne les porte pas dans mon cœur. Je vois bien que vous aussi il vous arrive de douter. Vous faites bien. Cette institution est en train de sombrer à la vitesse de l'éclair. Avec tous ces traités sur l'interdiction de l'Ordre, la SEPPOM... A croire que notre ministre a pour but d'emporter tous le monde dans sa descente. Clément n'a-, il n'a pas toujours compris à quel point Philéas pouvait être pire que tous les mangemorts réunis. »

    Sans vraiment le choisir, un sourire se forme sur ton visage à la mention de ton cher ami.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: You shout and no one seems to hear. And if the band you're in starts playing different tunes I'll see you on the dark side of the moon.

ϟ ÂGE : 30
ϟ FONCTION : Membre de l'Ordre/Employée au Ministère
ϟ AVATAR : Alexa Chung



Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Mer 6 Aoû 2014 - 18:44

Comment lui sourire, à Alwell ? Il était si détestable que même s'il changeait sa manière de l'aborder d'une minute à l'autre, Electre ne pouvait pas le voir d'une différente manière que la minute d'avant. Elle plissait juste ses petits yeux et pensait très fort « Espèce d'enfoiré, toi ». Elle ne doutait pas qu'Anselme eût une vie, mais elle espérait très franchement qu'il était frustré et que toutes les filles dont il était amoureux se tiraient à cause de son caractère. Comment aimer quelqu'un comme Anselme ? Il était irritant, agaçant et en plus, il s'agissait sûrement de ces personnes qui prétendaient en savoir plus que les autres. Elle était franchement agacée que l'autre lui demande de rester un peu pour lui poser des questions qui lui semblèrent – sur le coup – plus personnelles qu'autre chose. Alors peut-être qu'elle semblait être un peu bipolaire en ce moment, mais Anselme Alwell était loin d'être le plus poli des hommes. Elle se comporterait comme on devait le faire en société, mais rien d'autre.

En réalité, elle n'avait rien à faire de ce qu'il lui racontait : elle s'en aperçut à ce moment-là. Ses propres problèmes avec Asterdre lui paraissaient très concrets, mais ceux d'Anselme lui passaient au dessus de la tête, alors même qu'elle éprouvait des sentiments – ou réussissait à s'intéresser – pour d'autres personnes – ce cher Peeter par exemple. Electre Wilde l'écouta alors attentivement, les yeux grands ouverts et les mains posées doucement sur ses genoux comme le voulait la convention. Elle en avait l'habitude, de cela...après tout, n'avait-elle pas, depuis son jeune âge, participé à des dîners de toutes sortes et entendus toutes les plaintes de ce monde ? Si ce que disait Alwell sur sa famille ne l'intéressait pas vraiment, mais il n'empêchait qu'il avait raison : certaines familles se souciaient trop de la couleur du sang. Elle-même était de sang-pur, mais elle connaissait les insultes jetées sur les enfants de moldus, dans le monde ou à l'école. Le virus se passait de génération en génération, ce qui faisait naître des gosses encore plus molduphobes que leurs parents.

Ce que lui disait Anselme lui confirma une seule chose : il connaissait Clément. Le professeur d'études des moldus à l'école de magie de Poudlard était un homme sympathique, et son calme leur était vraiment utile toutes les fois où le chaos agitait les cœurs des membres de l'Ordre. C'était un homme Ô combien calme et patient, et Electre le respectait profondément. Étrangement, elle se surprit à ne pas être étonnée que ce type rude et grossier fusse son ami, et espéra qu'il ne l'exploitait pas trop. D'un geste de la main, Electre rattrapa la feuille : maintenant, plus de possibilité pour le médecin de la récupérer. Elle la glissa dans une pochette, puis dans son sac à main et lui fit l'un de ses plus beaux sourires hypocrites.

« Je vous prie de ne pas me prendre en pitié, ni de tenir compte de mes mots. Je ne vous ai pas demandé de me consoler, que je le sache, et d'ailleurs, je n'ai aucune envie qu'un homme tel que vous le fasse. Nous sommes d'accord, la tradition du sang détruit les familles, mais je ne vous ai pas demandé de me raconter votre vie. », elle soupira. Elle se souvenait brièvement avoir pleuré face à lui, mais tant pis. Elle était un peu bipolaire en ce moment, et son humeur changeait aussi brusquement que le temps en Normandie.

« Vous estimez bien mal le ministre de la Magie : il s'agit avant tout d'un homme très compétent. Je l'ai déjà rencontré et il maîtrise les mots aussi bien que les actes. Je ne l'aime pas...mais ce n'est pas un Mangemort et je doute également qu'il soit du côté de Voldemort. Vous êtes un homme prompt à juger les gens, Alwell. », articula-t-elle durement, alors qu'elle venait de faire la même chose. « Vous parlez d'un Clément...Si nous connaissons le même, je le plains. Celui que je connais est un professeur patient et capable d'un calme monstre. Alors, Alwell...si, par hasard, dans ce monde de sorcier, j'apprends que vous lui avez fait du mal, ou même que vous l'avez fait craquer, je vous montrerai à quel point je peux être méchante, comme sorcière. »

Ce n'était plus vraiment Alwell qui lui faisait face, mais Asterdre. Electre ne se rendait plus compte de ce qu'elle disait, et pire, elle ressentait même l'envie de lui sauter dessus pour l'étrangler, chose qui aurait été complètement stupide, mais qu'elle aurait actuellement pu faire sans hésiter une seule seconde. Alors après...Anselme le méritait-il ? D'une certaine manière, oui...Après tout, il s'était bien comporté comme un connard devant elle, non ? Mais d'autre part, il s'était tout de même excusé et avait tenté de l'écouter. Elle avait pleuré, elle avait montré sa faiblesse et il l'avait prise en pitié, et cela, Electre ne pouvait plus le supporter.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Cette brume insensée où s'agitent des ombres, comment pourrais-je l'éclaircir ? – Cette brume insensée où s'agitent des ombres, est-ce donc là mon avenir ? » (Raymond Queneau)

ϟ ÂGE : 33
ϟ FONCTION : Médicomage au service d'empoisonnements par plantes et potions.
ϟ AVATAR : Benedict Cumberbatch


ϟ LIENS : I'm fire, I'm death or just a drama queen and I love you.


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme ! Jeu 30 Oct 2014 - 21:39

    « Je vous prie de cesser sur le champs vos élucubrations. Je n'ai pas de leçons à recevoir et encore moins d'une femme qui se mêle impunément de la vie des autres alors qu'elle n'est même pas capable de gérer son propre frère. »

    L'insulte est rude, idiote et totalement déplacée mais elle t'as vraiment mis hors de toi. Elle n'a pas le droit de te juger de cette manière, comment ose t-elle t'insulter, te menacer même ! Elle ne sait rien. Et par quel miracle Clément peut-il être ami avec une sans-cervelle pareille ?! C'en est assez, tu n'avais fait aucun geste pour l'empêcher de prendre son questionnaire et de le fourrer dans son sac, bon débarras tu en avais fini avec cette consultation de l'enfer. Tu n'attendais plus qu'une chose : qu'elle parte et ne revienne jamais.

    Avant tout tu ne comptes pas te faire marcher sur les pieds de cette manière. Tu te lèves d'un bond, faisant claquer tes paumes sur la surface en inox.

    « Je pensais vous avoir jugé trop vite Mademoiselle Wilde, mais il semblerait que je ne me suis pas trompé d'un iota sur votre compte. Vous n'êtes qu'une méprisable petite garce, je ravale mes excuses et vous invite à sortir de ce bureau. J'espère que l'eau coulera cent fois sous les ponts avant que je puisse vous revoir à nouveau. »

    Tu marches vers la porte, déclenche la poignée et l'ouvre. Furieux serait un adjectif beaucoup trop faible pour qualifier la tempête soulevée dans ton crâne en ce moment.

    « Souvenez-vous de cela par rapport à votre cher Premier ministre : Avant de s’intéresser sur les conséquences néfastes du groupuscule mangemort, essayez d'abord de voir quels en sont les instigateurs, vous seriez surprise. Les monstres ne se créent pas d'eux même, certains les y aident. Mais peut-être êtes vous assez pourrie pour accepter de travailler pour ce genre de personne. Cela ne m'étonnerait pas. »

    Plus un mot, tu la laisses cracher son venin une dernière fois sur toi avant de tirer un trait une bonne fois pour toute sur cette échange en claquant la porte sur ses talons. D'un même élan et sans un regard aux autre patients dans la salle d'attente tu retournes au bureau, prêt à exploser de rage. Décidément, cette journée avait trop bien commencée.

    Spoiler:
     

_________________
You & Me
I wanna be the only one that you know
I wanna live, don't wanna die,
wanna grow old with you
I wanna be the only one that you know
'Cause I adore you
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !
MessageSujet : Re: Une poule constipée fait-elle des œufs durs ? { pv Anselme !

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Stefan ? L’oxygène, ça vous fait planer. Si une catastrophe survient on prend de grandes inspirations paniquées et on devient rapidement euphorique, docile, on accepte son destin.
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.
» Une Garde Pure [ prio ; Oméni, Raven, Gylfie ]
» Prénoms ( pas vraiment un test)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Le Monde Magique :: Londres :: Ste Mangouste-