Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: banana princess.

ϟ ÂGE : 25
ϟ FONCTION : Vendeuse sur le Chemin de Traverse et rédactrice occasionnelle pour le Chicaneur.
ϟ AVATAR : Emma Stone.
ϟ ABSENCE ? : Léger ralentissement pour cause de fac chronophage.




Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
MessageSujet : Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya Jeu 20 Nov 2014 - 15:48

En se rendant dans un cabaret pour un article, Arya pensait franchement avoir touché le fond. Elle y avait perdu sa fille, avant de l'avoir retrouvée, et elle avait finalement pondu le pire texte de toute sa vie. Mais pour sa défense, il fallait dire que la demoiselle était plutôt du genre à rédiger des commentaires sur les spectacles sorciers, comme sa critique sur la dernière pièce à tendance politique qui s'était joué en ville, ou encore sur des créatures extraordinaires et méconnues, généralement perdues dans les montagnes. Si bien qu'elle passait une fois sur deux pour une illuminée, mais ceci était un détail qu'elle gardait pour elle.

«  Non mais tu vas voir, Arya, tu vas t'éclater et nous faire l'article du siècle! » La demoiselle coula un regard peu amène à l'attaché de presse qui l'accompagnait. « Ecoute, je fais mon boulot en faisant connaître cet endroit, et toi tu fais le tien en acceptant de passer une soirée ici. Demain, tu relates tout par écrit. Ça te fait un article, et de mon côté, la patronne est contente. C'est tout bénéf', non ? » Si, oui. Enfin plus ou moins, car Arya était une quiche en relation, et puis… Elle n'était pas vraiment sortable. Voilà, c'était dit. « Tiens, prends ça. » Ah, par en plus c'était un bal masqué. La journaliste se saisit du masque avec une moue de dédain. « Tu me paieras ça. » « Moi aussi, je t'aime. » Et il disparut dans la foule du bal masqué, la plantant là avec son masque. Parfois, elle haïssait ce type qu'elle fréquentait pourtant depuis des années. Mais il fallait voir le bon côté des choses, elle avait laissé Leïa à Simon et elle ne l'aurait pas dans les pattes. La petite passerait au moins une soirée dans son existence sans courir le moindre danger, sans risquer d'être perdue, écrasée, volée, kidnappée, mangée… Une belle chose. Avec un soupir, Arya enfila le masque et plongea à son tour dans la foule.

Son errance dura un bon moment, errance qu'elle mit à profit pour fuir ceux qui pouvaient éventuellement l'inviter à danser. Là encore, ses parents avaient quelque peu oublié de la doter de grâce et de délicatesse. Arya qui dansait, c'était un peu l'équivalent d'un brontosaure s'essayant à la danse de salon. Et puis alors qu'elle s'approchait pour la quarante-septième fois du buffet – c'était bien la seule chose positive dans les trucs un peu mondains comme les bals – elle croisa quelqu'un qu'elle connaissait. Ce type, elle ne l'avait pas revu depuis des années, mais d'une certaine façon, il avait gardé une place dans son esprit. Leur rencontre datait de l'époque de Poudlard, de sa première année même. Prise d'un élan soudain qui l'arracha à l'ennui que lui inspirait cette soirée, elle s'élança dans sa direction. Dans sa précipitation, son sac à main trouva le moyen de s'accrocher sournoisement à la robe d'une jeune femme qu'elle entraîna du même coup avec elle… « Rafael ? Ouh ouh ! » … et qu'elle précipita dans les bras dudit Rafael. Et puisque les choses ne pouvaient décemment pas se passer normalement, même pour des retrouvailles, la robes de la pauvre damoiselle inconnue hésita un instant entre son amour pour le sac rose de la journaliste et le corps de celle qu'elle habillait. CRSSHH. À force d'hésiter, le tissus avait choisi le sac et c'est en sous-vêtements que madame arriva dans les bras de Rafael. « Oups... » Le rouge aux joues derrière son masque et le sac traînant la robe en bout de bras, Arya se précipita vers l'étrange duo qu'elle avait formé. « Oh là là, j'suis désolée, c'est mon sac... » Oui, c'était bien connu, les sacs étaient vivants. « Je ne sais pas ce qui lui a pris… Voilà votre robe. » Grand sourire à la madame en priant pour qu'elle ne lui en veuille pas trop. Arya lui tendit la robe avec un grand sourire et reporta son attention sur Rafael, laissant la bonne femme… Quelque peu sur le cul, hein, il faut bien le dire. « Je savais pas que t'aimais la danse... » Rafael, c'était l'un des seuls à avoir connaissance de son statut de né-moldu, statut peu enviable vu les heures que les pays traversait. En soit, il représentait une menace à lui tout seul ; le croiser ici représentait une chance de remettre les pendules à l'heure. « Madame, partez, j'dois parler à mon ami. » Nouveau regard interloqué de la femme en sous-vêtements. « Petite... » Garce. Conne. Idiote. Débile. Il y avait pas mal de choses qui pouvaient coller à la journaliste, mais « maladroite » était sans doute le terme le plus approprié.

_________________
- arya l. osborn -
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I prepare for the noble war. I'm calm. I know the secret. I know what's coming, and I know no one can stop me, including myself - Tate

ϟ ÂGE : 28
ϟ FONCTION : Infirmier à Poudlard, diplome depuis juin 1998)
ϟ AVATAR : Evan Peters


ϟ LIENS : liens - Friends or Foe
Fiche - Smokers Outside The Hospital Doors

Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
MessageSujet : Re: Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya Lun 15 Déc 2014 - 15:28





Autant tout avouer, lorsqu'il avait vu le post-it griffonné d'une écriture qui n'était assurément pas la sienne, Rafael l'avait regardé d'un mauvais œil. Qu'est-ce que c'était ? Qui l'avait posé en évidence sur son bureau et pourquoi se devait-il de venir alors qu'il connaissait ce salon de thé comme étant d'un too much kitch à son goût ? Sincèrement si, par le plus grand des hasard, il devait emmener quelqu'un, quelque part, cela n'aurait très certainement pas été là-bas. Salon de Thé de Madame Pieddodu ... misère. Seulement voilà, le jeune homme était curieux. C'était un bal masqué. Il ne risquait donc rien. Du moins ça, c'était en théorie.

Il avait opté pour un masque de Pierrot de la Lune en espérant que son air triste ait le même effet que le Repousse Moldu sur les sorcières et sorciers les plus tenaces. Et si d'aventure l'un d'entre eux tentaient l'expérience de l'emmener danser, sa maladresse ainsi que ses deux pieds gauches feraient le reste - avaient déjà fait le reste. Rafael n'était pas de bonne compagnie quand il ne le voulait pas et c'était à se demander s'il n'était pas devenu sadomasochiste en ayant pris la simple décision d'aller dans se salon. " Par Merlin, pourquoi est-ce que je reste ?" Il préférait encore les endroits moldus. Il soupira et se dirigea vers le buffet bien garnis pour y trouver un certain réconfort. Il avait relevé le masque qui le gênait plus qu'autre chose pour manger rapidement un morceau et ce fut là que le drame arriva. S'il n'avait pas relevé le masque peut-être qu'on ne l'aurait pas reconnu, qu'il aurait pu prendre deux trois choses à grignoter dans sa poche et partir comme un voleur. Seulement voilà, non contente de l'avoir appelé de façon peu discrète, Arya (puisqu'il s'agissait bien d'elle), avait (probablement sans le faire exprès) tout mis en oeuvre pour que l'attention de la foule soit tournée vers eux. Tout ce que le jeune homme avait voulu éviter. Et, même si tout ce ci n'était probablement dû qu'à un coup de malchance parsemée de maladresse, Rafael ne pu s'empêcher de rougir. Peut-être aurait-il préféré des retrouvailles un peu moins mouvementées mais soit, Arya semblait avoir la situation bien en main et Rafael se demanda en l'espace d'un instant si quelque chose ou quelqu'un avait pu laisser la jeune femme interdite plus de quelques secondes. La rouquine avait une forte personnalité et c'était peut-être une surprise pour beaucoup de la voir en compagnie d'un jeune homme tel que Rafael.

La gêne partie, il ne pu empêcher un sourire discret traverser son visage au toupet de son amie. "En toute honnêteté, je déteste ça. Mes deux pieds gauches on pu exercer tout leur talent pour en faire fuir quelques unes au bout de dix secondes. En fait, je ne sais même pas ce que je fais là. Cet endroit n'est pas tellement ma ... hum ... tasse de thé.", poursuivit-il sans se soucier du jeu de mot pourri qu'il venait de prononcer. "Et toi ?", poursuivit-il curieux. " C'est pour un article ou tu t'es découvert une nouvelle passion pour ce sallon de thé ?" C'était un poil moqueur mais vu la situation, il pouvait bien se le permettre. Et vu leur passé commun, il était bien le dernier à vouloir l'attaquer (et lui en vouloir réellement) pour si peu. Il était juste curieux de savoir par quel miracle elle avait atterrit dans cet endroit pour le moins ... ennuyeux.

_________________

And can you give me, everything. Everything, everything
Cos I can’t give you anything. And if you wait, if you wait. I will trust in time that we will meet again
If you wait
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: banana princess.

ϟ ÂGE : 25
ϟ FONCTION : Vendeuse sur le Chemin de Traverse et rédactrice occasionnelle pour le Chicaneur.
ϟ AVATAR : Emma Stone.
ϟ ABSENCE ? : Léger ralentissement pour cause de fac chronophage.




Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
MessageSujet : Re: Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya Dim 28 Déc 2014 - 13:59

Toute à ses retrouvailles avec son camarade, Arya ignora les regards outrés qui se portaient sur leur étrange duo. Un sourire furtif passa sur son visage au mauvais jeu de mots de Rafael, qu'elle ne releva toutefois pas. Bizarrement, la petite née-moldue avait imaginé que son ami était bon danseur, sans aucune justification à cela, peut-être parce qu'il était l'une des personnes les plus gentilles de son entourage – enfin entourage, c'était vite dit quand on savait qu'elle et lui ne s'étaient pas vu depuis... longtemps – et qu'elle associait facilement l'image de la danse à celui d'un garçon gentil. Cela dit, gentil pouvait tout aussi bien rimer avec maladresse. Bien qu'elle ne se considère pas vraiment comme une personne sympathique – et pourtant, elle l'était – danser avec elle pouvait se révéler assez... dangereux. « C'est marrant, j'étais certaine que tu étais le type de gars à savoir faire quelques pas de danse. » Ce salon de thé, c'était tout ce qu'Arya pouvait détester : du rose, des cœurs, des décorations un peu mièvre et une ambiance toute aussi sucrée et écœurante. Pas franchement le style de la demoiselle donc, qui préférait cent fois plus passer du temps dans sa propre boutique ou dans les salles de jeux moldues, histoire de glandouiller sur un jeu d'arcade quelconque. La faute à son éducation sans doute. « Bah, les salons de thé et moi... » En soit, ce n'était même pas les salons de thé qu'elle n'aimait pas, même si elle n'avait pas d'attirance particulière pour le breuvage, mais celui-ci tout spécialement. « Si tu savais comme je peux détester ce salon et son ambiance... En quatrième année, un type m'a invité à sortir à Pré-au-Lard avec lui. Je n'avais pas capté que c'était la Saint-Valentin et il m'a amenée ici. Je te laisse imaginer l'enfer. Déjà que c'est rose, là c'était... » Tout garçon sensé n'aurait jamais amené Arya Osborn ici. « On y est resté quatre heures, jusqu'à ce que la fenêtre éclate mystérieusement et que ça soit déclaré dangereux pour l'après-midi. » À se demander par quel mystérieux procédé cette fenêtre avait-elle explosé, égratignant légèrement le charmant jeune homme qui accompagnait Arya cette après-midi là. « Bizarrement, Madame Pieddodu m'en a un peu voulu donc bon... Je suis là incognito. » Il y avait de ces injustices dans le monde... Rien ne laissait présagé qu'Arya était l'auteur de cette malencontreuse explosion de vitre qui avait gâché l'une des rares journées où les clients venaient prendre un thé et pourtant... « Je suis sûre que c'est parce que je suis rousse. » La moue boudeuse que la née-moldue arbora un bref instant disparu pour laisser la place à un sourire rayonnant. « Ici incognito, pour écrire un meeeeeerveilleux article sur l'établissement – comme tu peux t'en douter. »

L'apparition brutale de la patronne des lieux, madame Pieddodu en personne, acheva de convaincre Arya que si, Rafael était sans doute un excellent danseur. Sans lui demander son avis, elle l'entraîna au milieu des autres, rajustant au passage son masque dans l'espoir de passer totalement inaperçue. Son attaché de presse n'avait pas tout à fait tort : elle avait besoin de cet article. Arya passa maladroitement les mains autour du cou de son cavalier improvisé. « Et toi, qu'est-ce tu fabriques dans un endroit pareil ? Ne me dis pas que tu en apprécies l'ambiance ou je te transformes en ver de terre. »

_________________
- arya l. osborn -
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I prepare for the noble war. I'm calm. I know the secret. I know what's coming, and I know no one can stop me, including myself - Tate

ϟ ÂGE : 28
ϟ FONCTION : Infirmier à Poudlard, diplome depuis juin 1998)
ϟ AVATAR : Evan Peters


ϟ LIENS : liens - Friends or Foe
Fiche - Smokers Outside The Hospital Doors

Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
MessageSujet : Re: Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya Lun 23 Mar 2015 - 19:03



Rafael avait lancé le tout sur le ton de l’ironie même si la situation dans laquelle elle l’avait mis ne l’enchantait guère. Il était venu dans l’idée de repartir sans esclandre et la voilà qui avait fait des siennes. Il ne pouvait l’en blâmer. Pas réellement. C’était dans son caractère d’être aussi gaffeuse et, s’il ne misait pas autant sur sa prudence, sans doute auraient-ils menés le concours des plus gaffeurs depuis Poudlard. Toujours était-il qu’en venant ici, il n’avait pas réellement eu comme objectif d’être le centre de l’attention comme c’était le cas bien malgré lui.

Fort heureusement le caractère plus extraverti de sa compagne faisait passer le mal aise ressenti. Il oubliait presque les regards qu’ils avaient reçus lors de ce malheureux accrochage de robes. Son commentaire le fit rire en secouant la tête. « Ca va j’me débrouille juste. », admit-il en la regardant lui marcher sur les pieds. Il choisi de se taire et de faire comme si elle était la meilleure danseuse de l’univers. Elle rendait ce lieu ennuyant beaucoup plus attrayant. Il roula des yeux à son souvenir de la Saint-Valentin. Il n’en n’avait pas d’aussi bonnes à raconter. Enfin si, il avait quand même envoyé une lettre à quelqu’un à la suite de quelques verres bien sentis mais l’histoire de la rouquine était bien plus amusante et moins gênante à raconter. « Oh, il a pas dû comprendre son erreur avant le moment fatidique de la fenêtre explosée. Il a p’être toujours pas compris pourquoi elle a explosé. », se moqua t-il gentiment. Ce n’était pas dans son habitude de se moquer ainsi mais l’endroit en lui-même lui donnait des envies de moqueries et c’était l’illustre inconnu qui en faisait les frais. « Ça a pas l’air de t’enchanter plus d’être ici aujourd'hui. J’espère qu’aucune fenêtre n’explosera. Déjà que le coup de la robe ce n’était pas rien. », lança t-il en entendant encore les exclamations outrées des personnes présentes autour d’eux quelques instants plus tôt. Il avait l’impression d’être encore observé mais essayait de faire comme s’il ne sentait pas les regards peser sur eux. Il n’avait pas l’habitude d’être le centre de l’attention.

« J’imagine qu’elle en a vu d’autres. Mais si à chaque fois que tu viens chez elle il se passe un truc du genre de ce soir, elle finira par t’inscrire sur sa liste noire. Plus personne de la Gazette pour écrire sur elle, c’est d’un triste. Remarque, il y aura toujours les amoureux transis de Poudlard pour amener leur amoureuse du moment dans cet endroit. Ils doivent être suicidaires. Tout ce rose et tout ce gnagnan pour un café ça me fiche autant la frousse qu’un bon vieux film d’horreur moldu. » Ils essayaient d’aller le plus loin possible de l’endroit où avait eu lieu l’accident. « Oh non, tu penses bien. Je sais pas en fait. J’avais écrit la date sur mon agenda et j’me souviens plus pourquoi. » C’était idiot hein. « J’avais même le prévu le masque. Y’a probablement quelqu’un qui doit m’attendre enfin. J’me souviens plus. », grommela t-il à travers le masque. « J’suis plutôt la par curiosité en fait. Au moins personne ne me sautera dessus en me voyant avec toi. Et puis, il va bien te falloir de la compagnie pour écrire cet article en toute impartialité. J’suis certain qu’on pourra y trouver des points positifs à cet endroit. Déjà un bon point pour le bal masqué. J’aime bien les masques. », lui sourit-il en ajustant le sien. « Tu me laisseras lire ou j’devrais attendre comme tout le monde ? », lui demanda t-il curieux. Oui, il était diablement curieux de savoir comment Arya Osborn allait s’y prendre pour écrire l’article de sa vie. De sa vie. Oui. Il pesait ses mots. « Alors ? », lui demanda t-il avant de préciser. « Comment en es-tu arrivée à devoir écrire un article en faveur de Madame Pieddodu ? » C’est qu’elle allait même pouvoir y mettre de sa touche personnelle avec des souvenirs. Cette pauvre Madame Pieddodu allait sans doute regretter son petit esclandre de tout à l’heure.

_________________

And can you give me, everything. Everything, everything
Cos I can’t give you anything. And if you wait, if you wait. I will trust in time that we will meet again
If you wait
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
MessageSujet : Re: Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cartographie des nuages. ¬ Rafael & Arya
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» Quand passent les nuages...
» Arya Ombrelune
» "Je cours sur les nuages à la manière du funambule"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Le Monde Magique :: Pré-au-Lard :: Salon de Thé de Madame Pieddodu-