Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Mar 2 Déc 2014 - 21:09

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


L'avantage - car Beatrice, malgré sa nature assez pessimiste, s'était mis comme objectif d'essayer de voir les choses de leur bon côté plutôt que de rabâcher inlassablement ses soucis – était que là où les gens passaient leur journée à courir à droite à gauche de manière assez stressante, Beatrice, elle, était libre de vagabonder. Certes, en tant que prof, elle n'était pas si libre que ça (les contraintes étaient évidentes) mais de faire ses cours la nuit, Trice en tirait une liberté plutôt agréable. (Malgré ses heures de sommeil décalées. Mais toujours, le bon côté des choses. )

Un autre avantage, aussi, c'est qu'elle était facilement disponible pour notamment, accueillir un nouveau professeur d'Histoire de la Magie, là où ses collègues ne l'étaient pas forcément. A elle incombait alors la tâche de guider le nouvel enseignant vers ses nouveaux appartements, son bureau, ses salles de classes, sa nouvelle maison. Quel était son nom, déjà, à ce nouveau collègue ? Professeur … Abhain ? Le nom lui disait vaguement quelque chose, sans qu'elle ne puisse y associer un visage. Elle espérait, du moins pour les élèves, qu'il ne s'agissait pas d'un vieux professeur aussi soporifique que l'était la plupart des enseignants d'Histoire.

La jeune femme repoussa quelques mèches sombres derrière son oreille, resserra l'épaisse cape autour de ses épaules. Les jours passant, la température glissait lentement vers le négatif, et les pluies anglaises ne faisaient rien pour réchauffer l'atmosphère. Le froid s'introduisait à travers les pierres du château, les courants d'air s'infiltraient et même dans la tour d'Astronomie, Crow n'y échappait pas. Elle se hâta de descendre les escaliers, à travers les élèves qui se dépêchaient de se rendre vers leur salle de classe, ou salle commune. Se frayant un chemin assez facilement, elle rejoignit rapidement – aussi rapidement qu'elle pouvait, après voir descendu tout les étages – le rez-de-chaussée.

Heureusement, un nouvel arrivant se repère assez facilement : valises et autres sacs de voyages pour une année et plus, l'homme était reconnaissable. Enfin, aussi reconnaissable qu'un inconnu puisse l'être : Trice ne connaissait aucun homme aux cheveux longs et au style victorien aussi « original ». Elle afficha son air le plus professionnel mais quand même accueillant, se tenant le plus droite possible (en se rapprochant, elle se rendit compte de sa petite taille, et ne pu s'empêcher de relever légèrement le menton. )

« Vous devez être le nouveau professeur d'histoire, je ne me trompe pas ? Professeur Crow, la professeur d'astronomie, je suis venue vous accueillir. »

L'ex verte et argente décroisa les bras et tendit une main à l'homme, avec un demi sourire. Elle le détailla rapidement, se racla la gorge.

«  En tout cas, bienvenue. J'espère que le voyage ne vous a pas trop fatigué? »

Il lui sembla lui rappeler une vague note comme quoi le nouveau professeur venait d’Écosse – décidément, les écossais semblaient nombreux autour d'elle – c'était certes plus proche de Poudlard que sa région d'origine, mais voyager était toujours fatigant.


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Mar 2 Déc 2014 - 22:19




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. pseudo.

Tu n'as pas connu Poudlard, Archimède, mais tu verras, nous y serons bien.

Caesius attendait tranquillement dans le hall. Il se sentait paisible, dans cet endroit où il avait connu des années heureuses, entouré de livres et de camarades sorciers. Ses bagages et la cage d'un hibou flottant à ses côtés, il avait les bras croisés sur son torse. Sa façon de s'habiller rappelait très clairement le style dit victorien. Presque ringard, dans sa manière de sourire idiotement, le visage trop expressif, du haut de ses trente-cinq ans révolus. Il tourna sur lui-même, faisant légèrement voltiger les pans de sa veste, au-dessus de sa chemise blanche et de son veston noire et gris. Il repoussa une mèche de cheveu d'un geste négligent, et posta son regard sur les sabliers des maisons. Que de nostalgie qui étreignait son coeur ! Il sentait pourtant une pointe de peine. Autrefois, quand il avait passé ses années ici, c'était en tant qu'étudiant. A présent, c'était comme professeur, et il aurait dû s'en réjouir. Il n'éprouvait cependant pas qu'une joie infinie : la part d'ombre était toujours là, ombre lupine aux yeux fous. Son sourire vacilla une micro-seconde, mais il refusa de laisser les ténèbres que Greyback avait enfouis en lui surgir à la surface. Il n'était pas le loup. Il était Caesius. Il entendit soudain des pas et leva son regard d'un bleu cristallin sur la silhouette qui dévalait les escaliers. Son coeur manqua un battement, alors que sa bouche s'asséchait et qu'il manquait de s'étouffer. Quand la voix cristallisa ses sons mélodieux, il en eut la certitude. Elle n'avait que très peu changé, après tout. Béatrice Crow.


Vous devez être le nouveau professeur d'histoire, je ne me trompe pas ? Professeur Crow, la professeur d'astronomie, je suis venue vous accueillir.

Professeur Crow. Cela lui allait bien. Caesius avait été son aîné à Poudlard, d'un an plus vieux qu'elle. Et il se souvenait avec clarté de sa scolarité et des trois dernières années à potasser en bibliothèque, puis à tourner autour de la tour d'astronomie pour la voir. Mais elle avait toujours préféré Blueberry. Ce sale prétentieux si doué en vol. En tant que sportif, il était populaire. Caesius n'était guère jaloux de ses talents de vol, mais en ce qui concernait la demoiselle, leur complicité lui avait brisé le coeur. Il n'avait jamais osé parler à la jeune femme de tout ce qu'il avait pu ressentir. La revoir ainsi après des années le laissait si pantelant qu'il n'eut pas le temps de répondre, se contentant de la fixer, les joues rougissantes.

En tout cas, bienvenue. J'espère que le voyage ne vous a pas trop fatigué?

Quelque part sous son crâne, les connexions neurologiques se firent. C'était à lui de répondre. Il actionna les rouages de la parole, et fit écho au raclement de gorge de la jeune femme. Combien de chance existait-il pour qu'ils se retrouvent après tant d'années ? Il n'osait y croire. Il était encore sous le choc, un peu ébahi, oublieux des pensées qui l'avaient assaillis quelques minutes auparavant, se gorgeant de son visage mûri, grandi et pourtant toujours aussi délicat.

Oh je ... Hem. Oui. Non, en fait, ça va. Le trajet a été long, mais je ne suis pas trop fatigué. Et hem. Je ... Peut-être que vous ne vous souvenez pas de moi ... Je m'appelle Caesius Abhain, j'étais votre aîné. A Pouffsouffle. Je ne m'imaginais pas vous revoir ici, Miss Crow.

Ses bégaiements faisaient peine à voir, aussi grand et pourtant si enfantin, comme un gamin devant parler devant toute la classe. Il avait failli dire Mme Blueberry. L'ombre de Oswald planait encore. Il ne s'imaginait pas Béatrice sans son cher complice sur balai. Toujours fourrés ensemble ces deux là. Les rumeurs étaient allées bon train, sans que jamais ils n'aient spécialement dit quoi que ce soit. Caesius se tordit les doigts, réalisant qu'il avait l'air encore plus gêné qu'il ne l'était réellement. Il eut un petit rire embarrassé, passa sa main dans ses cheveux et détourne son regard turquoise de Béatrice.

En tout cas, cela ne m'étonne pas de voir que vous travaillez ici comme professeur d'Astronomie. Vous et les étoiles, c'était comme Blueberry et ses balais. Inséparables. Vous devez être heureuse d'être ici ... (léger silence pensif) ...Pardon, je m'égare. Ce n'est pas très décent de dire des choses pareilles, veuillez m'excuser.

Il s'excusa, et son hibou croassa un peu plus loin. Ce n'était même pas le sien, mais un qu'un ami sorcier lui avait fourni. En tant que carnassier, les animaux ne l'aimaient pas beaucoup. Archimède était bien le seul hibou qui se laissait approcher, et encore - bleus et égratignures couvraient les bras et les mains du professeur. Il prenait tout cela avait une platitude frôlant le blasé. Il se gratta la joue, un peu gêné d'avoir parlé à tord et à tue-tête.

C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Dim 7 Déc 2014 - 13:29

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


Un sourire éclaira le visage de la brune, amusée des bégaiement de l'homme. Il y avait quelque chose de touchant à le voir si perturbé et la belle se demanda si elle en était la cause et même ce qu'elle avait bien pu faire pour provoquer une telle réaction. Trice pinça les lèvres, réprimant son sourire pour ne pas avoir l'air moqueuse. Loin d'elle l'idée de se moquer de Caesius.

«  Votre nom me dit bien quelque chose, on a bien dû se croiser à l'occasion – mais c'est l’opportunité de créer des liens, de se retrouver ici.  »

Beatrice laissa échapper un rire, devant la remarque de l'homme. A sa connaissance, sa passion pour les étoiles étaient certes, connues par ses proches, mais la brune ignorait que beaucoup de gens s'en doutait. Elle détourna les yeux, cachant derrière ses cheveux le léger rougissement de ses joues.

« On peut dire ça, oui ! Je ne pensais pas que c'était de notoriété public – du moins, pas autant qu'Oswald et ses balais – mais il faut croire que les informations circulent plus qu'on ne le pense ! » Son regard se perdit au loin, en pleine réflexion. « Oui on peut dire que c'est plutôt agréable ici. Vous devez sûrement penser pareil, si vous revenez à Poudlard après tant d'années ! »

Songeuse, Beatrice laissa un vague silence s'installer, se reprenant avant que celui-ci ne devienne inconfortablement gênant. La mangemorte croisa les bras sous sa cape, haussa les épaules.

« Ne vous en faites pas. Mais je suis curieuse ; que faisiez-vous avant de vous décidez à revenir ici ? »
La curiosité était, certes, un vilain défaut, mais Trice ne pouvait pas s'en empêcher. Après tout, si elle avait retrouver Poudlard juste après son diplôme, ce n'était pas le cas de tout le monde. Peut-être que Caesius avait eu une expérience différente.

« Vous voulez peut-être que je vous montre vos appartements, que vous déposiez vos affaires ? Nous serons alors plus à l'aise pour discuter, non ? »

Bien que les lourdes portes du hall d'entrée soit fermées, la brune frissonnait sous sa cape. Elle n'aurait pas été contre la chaleur d'un âtre ; elle se doutait bien qu'après son voyage, son nouveau collègue souhaite se poser, plutôt que de rester « sur le pas de la porte ». Sans attendre, elle marmonna le sort pour transporter les valises, et entraîna Caesius à sa suite.

« Et puis , ajouta Beatrice par dessus son épaule, vous pouvez m'appelez Beatrice, d'ailleurs. Le « Miss Crow, je le réserve plutôt aux élèves.  » Ses lèvres s'étirèrent en vague sourire.


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Dim 7 Déc 2014 - 17:27




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. Béatrice

Lorsque Béatrice souriait, de petites fossettes se creusaient dans ses joues, éclairant ses traits d'une délicatesse élégante. Debout à côté d'elle, Caesius remarquait dans la finesse et la petitesse de son corps toute la majesté d'une femme dans la force de l'âge, la trentaine révolue et pourtant gracieuse et superbe. Le professeur d'histoire ne s'était pas attendu à ce qu'elle se souvienne de lui, et pourtant, il semblait que c'était le cas.

Votre nom me dit bien quelque chose, on a bien dû se croiser à l'occasion – mais c'est l’opportunité de créer des liens, de se retrouver ici.

Oh, pas uniquement à l'occasion. Caesius avait été, comme par hasard, bien souvent dans la bibliothèque quand la jeune femme y cherchait ses livres d'astronomie. Telle une ombre, il l'avait observé, sans jamais réellement oser lui parler. Il profitait de son rire et de ses sourires de loin. Ces souvenirs cuisants lui donnaient honte à présent ; cependant sa timidité restait aussi vive qu'autrefois. Mais quelque chose avait changé. L'opportunité - ou le destin - avait créé cette entrevue. Le loup-garou souriait donc, gêné, embarrassé, les joues roses sous ses mèches de cheveux. Il avait peut-être trop parlé, mais dans son impatience à converser avec Béatrice Crow, Caesius s'était montré irréfléchi. Une première. Il se morigéna et se tut, se mordillant l'intérieur de la joue, le regard baissé, n'osant entrevoir le regard de la jeune femme.

On peut dire ça, oui ! Je ne pensais pas que c'était de notoriété public – du moins, pas autant qu'Oswald et ses balais – mais il faut croire que les informations circulent plus qu'on ne le pense ! Oui on peut dire que c'est plutôt agréable ici. Vous devez sûrement penser pareil, si vous revenez à Poudlard après tant d'années !

Oui, Caesius était revenu ici car Poudlard était - comme pour beaucoup - une seconde maison. Ici, il avait vécu certaines de ses meilleures années. Il se souvenait de tant de choses : c'était ici que lui était venu le goût de l'histoire, de l'enseignement aussi. Il avait tant parlé au professeur Binns, après l'étude. Il avait toujours été fasciné par les faits, qui souvent se voyaient falsifié par les vainqueurs. Découvrir la vérité, l'histoire réelle, voilà quel était son but. Avoir enseigné l'histoire aux moldus avait également changé sa façon de voir les choses.


Ne vous en faites pas. Mais je suis curieuse ; que faisiez-vous avant de vous décidez à revenir ici ?

Il eut un petit sourire - Béatrice Crow n'était sûrement par télépathe, mais il était amusant de voir que leurs chemins de pensées s'étaient croisés. Caesius toussota un peu et répondit de sa voix douce et grave.

J'ai été étudier l'histoire moldue, puis l'ai enseigné pendant quelques années. (Il se tait, son regard perdu dans le vague. Après un léger silence, et un froncement de sourcils, il se remet à sourire doucement, comme le soleil après l'orage.) J'ai dû arrêter pour raison personnelle, mais voir le poste de professeur d'histoire a été pour moi une excellente motivation. Ici nous formons les sorciers demain ; n'avez-vous pas un frisson en songeant que grâce à nous, à nos enseignements et nos paroles, peut-être certains d'entre eux deviendront des héros, des chercheurs, des gens qui changeront leur temps ?

Une étincelle brillait dans les yeux si bleu du loup-garou alors qu'il posait son regard innocent sur Béatrice. C'était cela : la flamme de la passion. Cette étincelle qui faisait marcher son coeur. L'idée d'être utile, de pouvoir aider, enseigner, d'être capable de tendre une main aux jeunes, afin de les guider. Il se tut, ses prunelles montant chaque degré du grand escalier du hall. Enfin, la voix de Béatrice coupa entre eux le silence qui s'était installé, silence épais, comme du coton. Le silence n'avait jamais gêné Caesius - c'était là une autre façon de communiquer. Et le silence ne mentait jamais, lui. Le silence et le corps ne peuvent mentir, pas comme les humains.

Vous voulez peut-être que je vous montre vos appartements, que vous déposiez vos affaires ? Nous serons alors plus à l'aise pour discuter, non ?

A peine a t-il le temps de hocher la tête que Béatrice s'avance déjà vers les escaliers. Il la suit, son regard s'attardant sur sa silhouette générale. Un regard innocent, qui n'apprécie que la présence de la jeune femme. Les valises les suivent, Archimède lançant un petit hululement dédaigneux vers le lycanthrope qui lui servira de maître. Caesius, quelques marches derrière Béatrice, retient une grimace.

Et puis, vous pouvez m'appelez Beatrice, d'ailleurs. Le « Miss Crow, je le réserve plutôt aux élèves.
Oh, B- ... bien, Miss C- Je veux dire ... B... Béa- ... Béa-... Trice.

Les mots s'entrechoquaient dans sa gorge comme des cailloux au fond d'une rivière, sa voix grave formant comme un écho aux timbres profonds. Il était gêné de l'appeler par son prénom, mais il sentait également la réelle excitation de se rapprocher, même d'une dixième de pas, vers elle. Il monta quelques marches quatre à quatre, faisant bien attention à ne pas se casser la figure, et se plaça près d'elle. Avec un léger sourire, il se permit un peu de curiosité.

Et vous, Miss C- Béa- ... Béatrice, qu'avez-vous fait après Poudlard ? Êtes-vous devenue directement Professeur, ou avez-vous tenté de faire autre chose ?

Tout à sa curiosité, Caesius ne s'imaginait pas que la femme près de lui était une mangemorte. Il ne se doutait pas que son amour des Moldus, ou que sa naissance hors monde magique, pourraient la braquer. Caesius était un homme bien trop naïf, tels ses traits souriants le montraient. A présent qu'il était accompagné, il ne songeait plus guère à la pleine lune, mais une question lui vint tout de même aux lèvres, plus par réflexion qu'autre chose.

Puis-je savoir quels sont mes autres collègues ? Le professeur de quidditch ? Minerva McGonnagall forme t-elle toujours les élèves à la métamorphose ? Et qui donc peut bien être le maître des potions ? Cette dernière interrogation lui servirait chaque mois. Mais ça, Béatrice n'avait pas besoin de le savoir, hm ?

C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Lun 8 Déc 2014 - 18:05

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


« Moldue ». Beatrice pinça les lèvres et dissimula rapidement sa grimace à l'entente du mot « moldue ». Bien évidemment, heureusement d'ailleurs, Caesius ne pouvait savoir qu'elle était une mangemorte et, elle faisait de son mieux pour que le moins d'enseignants possible soient au courant. Quand bien même, elle avait toujours son point de vue, ses opinions et, elle lui échappait parfois. Heureusement, Caesius ne s'attarda pas sur le sujet, le visage de la brune se détendit. Avec un peu de chance, celui-ci n'aurait pas remarqué le changement d'attitude du professeur. Tant mieux ; il serait sûrement moins courtois et poli avec elle s'il savait dans quel camp elle se plaçait. Elle fronça légèrement les sourcils à cette pensée.
L'idée de forger « les sorciers de demain », comme il le disait, arracha un petit sourire à Beatrice, ravivant sa passion pour l'enseignement. Il y avait milles et une raison pour lesquelles Trice avait voulu être professeur, mais aider les élèves à trouver leur voies en faisait partie. Elle hocha la tête, acquiesçant les paroles du brun.

Elle réprima son rire alors qu'il la rattrapait de quelques marches. Caesius lui rappelait ses années adolescentes, lorsque certains adolescents voulaient lui demander de sortir avec elle ; la mangemorte savait bien qu'elle n'était pas repoussante, mais de la à en faire bégayer pour la deuxième fois en quelques minutes un homme, une petite part d'elle même se sentait particulièrement fière. Qu'elle n'aille pas prendre la grosse tête.
Son envie de rire disparut bien vite par la question de l'homme et son regard s'assombrit. La question, en soit, n'avait pas lieu de provoquer ça mais... Se souvenir de ses jeunes années ramenaient avec elles leur lot de mauvais souvenirs, que Beatrice aurait bien voulu effacer d'un « oubliettes ». Elle se mordilla l'intérieur de la joue, avant de répondre.

« Directement professeur ; j'étais certaine de vouloir faire cela depuis le début, alors pourquoi chercher plus loin? »

Trice fit un sourire légèrement forcé, perdue dans ses mauvais souvenirs. Mais rien ne servait de les évoquer maintenant ; ils auraient le temps pour se raconter le temps passé à d'autres occasions, s'ils se rapprochaient.

« Oswald est le professeur de quidditch. lâcha Beatrice comme une évidence. Le professeur McGonnagall est toujours là – comme le professeur Binns. (Sourire) Quant aux potions, c'est Severus Rogue qui s'en charge. »

Beatrice finit par s'arrêter au bout d'un couloir, devant les appartements qui étaient maintenant ceux de Caesius. Elle se décala de la porte pour le laisser passer.


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Mer 17 Déc 2014 - 18:53




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. Béatrice

Caesius était naïf. Caesius était doux. Caesius était gentil. Caesius ne voyait rien, même quand c'était sous son nez avec des néons allumés. Le loup-garou n'aurait rien remarqué, même si Béatrice avait clairement affiché son dégoût à la mention de moldus. Caesius était un homme agréable, qui appréciait la compagnie du genre humain - sorcier et moldus. Et il ne comprenait pas pourquoi tout le monde ne partageait pas son point de vue. Néanmoins, avec le temps, il avait appris à ne pas lancer ce genre de débat - cependant, il n'était jamais loin l'homme passionné qui se faisait grand défenseur des sans-magie. Ses pas semblaient si maladroits dans les marches qu'il finit par se tenir à la rampe, de peur de se casser la figure. Béatrice, à ses côtés, souriait aimablement, et cela le chatouillait dans le ventre. Il se sentait bête de bégayer et de ressentir encore ce genre de choses. Il en aurait rougi, si il n'avait déjà les joues roses, de cette couleur délicate de l'embarras et de la gêne tranquille quasi enfantine. Malgré sa pilosité et sa carrure, Caesius faisait souvent penser à un adolescent, ou à un jeune garçon, dans sa façon d'être ou de penser - candide, confiant, trop ingénu. Il passa également à côté de l'air pensif et peut-être distant de Béatrice.

Directement professeur ; j'étais certaine de vouloir faire cela depuis le début, alors pourquoi chercher plus loin ?
V-Vous avez parfaitement raison.

Voilà une intervention qu'elle était utile ! Caesius se morigéna mentalement - n'avait-il aucune culture, aucune manière ? Il se sentait pataud et maladroit dans ses propos et avait le sentiment que la curiosité de Béatrice à son égard n'était que politesse. Lui, il se sentait réellement l'envie d'en savoir plus sur elle. Mais mieux valait dévier les questions sur un ton plus professoral. Et le prochain sujet sera la météo, grinça t-il mentalement en essayant de reprendre ses esprits.

Oswald est le professeur de quidditch. Bien sûr. Bien sûr ... Grimace retenue. Traits tirés. Regard bleu de glace qui étincelle. Il détourne le regard en la laissant continuer. Jalousie, braises qui couvent et qui remuent comme un serpent. Douleur. Le professeur McGonnagall est toujours là – comme le professeur Binns. Quant aux potions, c'est Severus Rogue qui s'en charge.
Je v- Je vois. Merci. Il aurait voulu ne pas avoir l'air aussi sec, mais si il avait ajouté quoi que ce soit, il aurait été trop évident que quelque chose clochait.


Caesius ouvrit les portes menant à ses appartements. L'endroit sentait le renfermé, et il avança comme un conquérant, ses valises le suivant ; il ouvrit les volets et les fenêtres de grands gestes. L'air frais de l'hiver pénétra dans la pièce, vivifiant, purifiant. Les malles se posèrent enfin au sol et Caesius observa autour de lui, mais avant de faire quoi que ce soit, il revint vers Béatrice, un sourire aux lèvres.

Me ... Me permettriez-vous de ... Est-ce que vous voulez entrer ? Un bon feu, une biéraubeurre, un tapis ou deux, et l'endroit semblera presque convivial, je vous le promets. En disant cela, Caesius fit jaillir sa baguette de sa manche, endroit où elle sommeillait la plupart du temps. D'un geste délicat et élégant, les malles s'ouvrirent et la décoration se mit à se faire toute seule.

Comme dans un vieux remix de Merlin l'Enchanteur, les vêtements se plièrent et se rangèrent dans l'armoire, les murs se couvrirent de tentures et de fresques, le feu dans la cheminée s'alluma de lui-même. Les fenêtres se claquèrent, laissant un air pur dans la pièce. Directement, tout était plus chaleureux. Trois fauteuils trônaient près de l'âtre ronronnant - ainsi qu'un plateau de vieux bois, et des chopes de biérraubeurres avec quelques gâteaux. Caesius tourna son regard pâle vers la professeur d'Astronomie, l'invitant d'un coup d'oeil.

Je vous jure d'être sage fit-il avec un petit sourire. Sur un autre homme cela aurait pu paraître comme une invitation, un flirt ou une parole sous-entendue. Chez Caesius, c'était ce que cela voulait dire. Il allait être sage, plus précisément se tenir à carreaux et ne pas être trop curieux. Il retira avec des gestes délicats son écharpe et son manteau, révélant sa chemise gris perle, son veston sombre aux motifs victoriens et son pantalon simple et noir. Avec son catogan, on l'aurait cru sorti de l'ancien temps, et pourtant, cela n'aurait pu aller mieux à quiconque d'autre. Il aurait été ravi qu'elle accepte, mais il ne tenait pas à la forcer. Lui-même ne boirait pas d'alcool - sous-jacente, endormie, sommeillait la bête. Un rien était bon pour la réveiller. Mieux valait la laisser hiberner.


C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Jeu 18 Déc 2014 - 17:55

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


Il y avait quelque chose de naturel, d'étrangement reposant à être et parler avec Caesius; il ne sous-entendait rien n'avait aucune arrière pensée, aucun sarcasme et une sincérité étonnante (du moins, aux yeux de Beatrice.) Tout cela semblait bien loin du quotidien de cachotteries et mensonges avec lequel flirtait la mangemorte depuis un certain moment. Cela lui changeait: une véritable bouffée d'innocence pour Trice, qui, déjà, y prenait goût et risquait de s'y habituer. 

« Proposé si gentiment, difficile de refuser ! »

Un réel sourire éclaira son visage. Trice ne pouvait dire non à une bièrraubeurre et à une agréable compagnie, surtout cette dernière se révélant tout particulièrement agréable, en effet. Perdue dans ses réflexions, Beatrice observait la pièce se meubler, se décorer et devenir petit à petit plus accueillante et chaleureuse, à l'image de son propriétaire, en quelque sorte. Assistant à tout cela depuis le seuil de la porte, elle hésita à entrer (un mauvais souvenir planait encore, elle espérait bien que Caesius n'était pas aussi méfiant qu'Echo ... ) mais bien vite, l'appel de l'âtre se fit plus fort que tout doute. Elle quitta sa cape, réajustant le col de sa chemise et le nœud noir qui était noué autour, avant de se laisser tomber légèrement sur un des fauteuils. La brune lâcha un demi soupir d'aise, remettant de l'ordre dans ses cheveux. 

« Oh, s'il y a bien quelqu'un de sage ici, c'est bien vous.  » déclara sincèrement Bea. 

Elle-même ne se considérai pas comme "sage" mais Caesius, lui, renvoyait bien cette impression. Confirmant son opinion d'elle-même, Trice attrapa la choppe, remerciant l'homme à mi-voix. Le professeur se laissa tranquillement porter par la chaleur et le confort de la pièce, après le froid extérieur. Le silence qui s'installa ne semblait pas la déranger, sans qu'elle ne sente l'envie de le meubler. 
Cependant, une idée lui vint. Bea reposa la choppe, l'air pensive. Son regard clair capta celui de Caesius, alors que les coins de sa bouche se soulevaient en un sourire. 

« Dites , vous aviez bien dis que vous aviez enseigné... Aux moldus?  » (elle réprima le ton condescendant qui pointait le bout de son nez.) « J'ai une élève qui en cours, hm, évoque certains événements qui, j'avoue ... Me sont inconnus.  »

Elle pensait à Andy qui évoquait les découvertes moldues en astronomie. La curiosité avait pris le dessus sur sa "haine" du monde moldu ; Caesius n'était bien sûr pas professeur d'astronomie, mais il avait une connaissance sur le domaine non-sorcier bien plus grande que celle qu'elle avait. Cela faisait de lui, donc, la personne actuellement la mieux placée pour la renseigner.

« Je me doute que vous n'êtes pas un spécialiste de l'astronomie moldue, mais ...  » La mangemorte s'humecta les lèvres. Était-ce une excuse pour prolonger cette entrevue? Ou une simple curiosité qui nécessitait d'être assouvie?  « Je venais d'y penser et je me disais que peut-être vous auriez pu au moins, me renseigner, sur les choses les plus historiques ?  »

Beatrice baissa les yeux, le rouge lui montant aux joues, comme gênée de demander un tel service. Heureusement qu'aucun mangemort n'était dans la pièce pour l'entendre, elle, en train de se renseigner sur les moldus ! Au fond d'elle-même, elle n'en revenait toujours pas. Elle trempa ses lèvres dans sa bièrraubeurre, fixant les flammes. 


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Ven 19 Déc 2014 - 19:15




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. Béatrice



Voir Béatrice accepter fit bondir le coeur de Caesius. Le sourire lumineux qui éclaira le visage de la jeune femme fut la plus belle des récompenses, et le professeur d'histoire laissa entrer la jeune femme en charge de l'astronomie. Sans le vouloir, le regard de Caesius suivit les gestes de la brune : ses iris de glace détaillèrent la frêle silhouette volontaire, la chemise et le noeud papillon. Ce style plutôt masculin le fit sourire, car sur Béatrice, cela la féminisait étrangement. Contraste tranché entre la masculinité de la tenue et sa féminité à elle.

Oh, s'il y a bien quelqu'un de sage ici, c'est bien vous. Ils s'installèrent ensemble dans les fauteuils, et Caesius prit sa chope de cidre chaud. Inconsciemment, le lycan ne cessait d'observer la jeune femme devant lui. Jambes croisées, le dos bien droit dans son fauteuil, il semblait rigide et guindé, mais il suffisait de voir son sourire et son regard doux pour deviner que derrière ce maintien digne se cachait un homme aussi doux que du sucre. La glace regarde les mains reposer la chope de biéraubeurre. Béatrice semble pensive, et elle reprend la parole, crevant le silence cotonneux autour d'eux. Dites , vous aviez bien dis que vous aviez enseigné... Aux moldus ? Il hoche la tête, sans sentir une seule seconde que le mot a peut-être buté, a peut-être été difficile à dire. J'ai une élève qui en cours, hm, évoque certains événements qui, j'avoue ... Me sont inconnus.
Oh, vraiment ? Caesius se ferait une joie de l'éclairer à ce sujet, mais il voulait la laisser finir tout d'abord.


Je me doute que vous n'êtes pas un spécialiste de l'astronomie moldue, mais ... Un bout de langue rose passa sur ses lèvres. Caesius détourna le regard, pour ne pas paraître trop fasciné. Le moindre geste de Béatrice semblait une danse, une chorégraphie élégante et séductrice. Le professeur d'histoire était subjugué par la créature de son passé qui se tenait devant lui. Il se concentra sur ce qu'elle disait, pour ne pas paraître impoli ; le nez dans sa chope de cidre fumant, il baissa les yeux et fixa timidement les souliers de la brune. Je venais d'y penser et je me disais que peut-être vous auriez pu au moins, me renseigner, sur les choses les plus historiques ?

Caesius releva les yeux ; la surprise n'était pas totale, car il avait deviné où elle voulait en venir, mais la voir aussi gênée d'une telle proposition l'étonna. Merlin qu'elle était adorable, à rougir ainsi. Il sourit, tentant de réprimer sa bonne humeur. Car, avec cette demande, cela signifiait que Béatrice et lui allaient sûrement se voir pour discuter de toute cela. Caesius tenta de reprendre les rênes de ses idées et répondit après quelques secondes de silence.

Je serai ... Je serai vraiment ravi de vous éclairer sur les sujets que vous désirez. Caesius n'avait pu s'empêcher de faire toner dans sa voix toute la bonne humeur qui l'enserrait dans sa poigne. Il déglutit, avalant une gorgée de cidre sucré, et reprit, les yeux pétillants. Effectivement, je n'y connais pas grand chose en astronomie moldue, néanmoins avec votre participation et mes connaissances du monde moldu, nous pourrions arriver à beaucoup. Je suis né de parents moldus, tous deux, et la magie n'est pas aussi naturelle chez moi que chez d'autre. Pourtant, elle est belle et bien dans mon sang, c'est la preuve que nos deux communautés sont liés, par le sang si ce n'est par tout. Mais je m'égare ... Caesius ne faisait aucun état de ses origines moldues. Pour lui, c'était une façon d'avoir vécu comme une autre. Est-ce que vous avez connaissez le ... Non, je m'exprime mal. Avez-vous déjà été en contact avec le monde moldu ? J'ai été surpris à mon arrivée à Poudlard, il y a des années, de voir que bien des sorciers connaissent mal ce monde pourtant voisin du leur. Et les sorciers gagneraient à s'inspirer de la ténacité et de l'inventivité moldue. Sans notre magie pour leur simplifier la vie, ils inventent des choses incroyables !

Caesius avait du mal à s'arrêter quand il évoquait ce sujet. Il prit sur lui de se taire, car il avait conscience que cela ne plaisait pas à tous. Il se mordilla la lèvre d'un air enfantin, un peu adorable, et baissa les yeux. Il se racla la gorge et reprit, d'un ton plus timide.

Pardonnez-moi. J'ai vécu dans ce monde moldu, et j'ai toujours envie de montrer ses merveilles à ceux qui m'entourent, sans réaliser qu'il n'est parfois pas bon de parler à tout va ainsi. Mais pour en revenir à notre sujet : je serai ravi de répondre à vos questions. Votre élève, quelles interrogations vous a t-elle posées, exactement ? Je ne promets pas d'y répondre, mais si j'en connais l'aboutissement, je vous en ferai part. Il continua de sourire, vidant le reste de sa chope. Il faisait bon et chaud, l'air sentait le sapin et la fraîcheur de l'hiver. Béatrice en face de lui, Caesius n'aurait pu en demander plus. Sauf peut-être ne plus être un esclave de la lune.

C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Sam 20 Déc 2014 - 22:24

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


Décidément, Beatrice aurait pu écouter son collègue parler pendant des heures, sans se lasser. Appuyée contre l'accoudoir du fauteuil, son verre à la main, la belle se surprenait même à observer les lèvres de Caesius pendant qu'elle l'écoutait s'exprimer. Elle se redressa alors, adopta une posture moins avachie et décroisa les jambes.
Sa connaissance du monde non sorcier se résumait à trois petites années, il y a quinze ans de ça et restait pour Beatrice un vague souvenir indéfini.

« Mmh, non, pas vraiment … » avoua en marmonnant Trice et reprit rapidement une gorgée de son breuvage, alors que Cae continuait.

Beatrice était persuadée de quelque chose maintenant : en dépit de son statut de mangemorte, de son rejet total de tout ce qui touchait de près ou de loin aux moldus, elle se retrouvait constamment entourée et attirée par des gens qui, eux, étaient nés ou côtoyaient tout naturellement l'autre univers. Soit, le hasard (ou le destin, ce genre de chose...) tenait à se moquer d'elle de manière plutôt ironique, soit elle avait choisi la mauvaise voie à un moment donné. Chose qu'elle n'oserai envisager actuellement.
La brune esquissa cependant un sourire, observant Caesius s'emballer.

« Non, c'est vrai, mieux vaux être … prudent, avec un sujet pareil. fit Beatrice et évita le regard de Caesius aussitôt. S'il savait une seconde qu'il se trouvait dans la même pièce qu'une jeune femme dont la marque des ténèbres ornait le bras, il n'aurait peut-être rien dit, oui. « Enfin... Cette élève, elle avait évoquer.. Quoi déjà ? (froncements de sourcils) Ah, oui. Laïka ? Star Wars … ? »

Rien que dans sa manière de prononcer, on sentait l'enseignante d'astronomie en terrain tout à fait inconnu. Elle poussa un long soupir, appuyant son visage contre sa main et fermant les yeux. Tout cela la dépassait et Trice se sentait bien idiote d'être mise dans un tel état pour les simples évocations d'Andy. C'est pourquoi elle voulait y remédier au plus vite. Bea trempa à nouveau ses lèvres dans la bièrraubeurre, lâcha un petit rire faussement amusé.

« Pardon. Dis comme ça, j'ai vraiment l'air de ne rien y connaître – c'est peut-être vrai, d'ailleurs. C'est surtout déboussolant de se faire poser une colle par une élève. »

Elle espérait que le professeur d'histoire de la magie ne la prenne pas pour une complète idiote ; du moins, pas plus que ça. La brune détesterait de se ridiculiser lors d'une première rencontre. Trice pinça les lèvres de peur d'en dire plus et de s'enfoncer en montrant encore plus sur ignorance devant lui, qui en connaissait bien plus.


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Mar 30 Déc 2014 - 13:37




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. Béatrice



Caesius trouvait cela adorable de la part de Béatrice d'avouer qu'elle ne connaissait pas vraiment le monde moldu. Bien des sorciers pensaient réellement savoir des choses, et se fourvoyaient totalement. Ou alors ils n'en avaient rien à faire. Lui-même trouvait cela totalement irresponsable. Les moldus étaient comme les sorciers, la magie en moi. Leur intelligence était aussi complète et appréciable que la leur. Il se lança dans un discours passionné, et finit par se taire, un peu gêné d'en avoir trop dit. Il se gratta la joue, passa sa main pour repousser quelques mèches de cheveux et baissa ses yeux d'un bleu translucide, les pommettes roses.

Non, c'est vrai, mieux vaux être … prudent, avec un sujet pareil. Enfin... Cette élève, elle avait évoquer.. Quoi déjà ? Ah, oui. Laïka ? Star Wars … ?

Caesius haussa les sourcils. Si il n'y connaissait pas grand chose en astronomie, ces deux sujets pouvaient parfaitement être discutés : Laïka était la première chienne mise en orbite, et Star Wars une série interstellaire extrêmement connue et appréciée dans le monde moldu. Le professeur d'histoire sourit doucement, ayant trouvé un bon prétexte pour adresser le plus souvent possible la parole à la demoiselle férue d'astronomie.

Pardon. Dis comme ça, j'ai vraiment l'air de ne rien y connaître – c'est peut-être vrai, d'ailleurs. C'est surtout déboussolant de se faire poser une colle par une élève.
Aucun soucis, voyons.

Dire que Béatrice était adorable, à être embarrassée d'une bricole, aurait été un euphémisme. Caesius se passa la langue sur les lèvres, choisissant les mots appropriés. Il allait devoir bien s'expliquer, car tout serait nouveau pour Béatrice. Il reposa sa tasse vide, lui offrit un petit sourire amical, nullement moqueur, et s'enfonça dans le fauteuil. Il ne remarqua nullement l'attitude et le pincement de lèvres de Béatrice, trop occupé à apprécier qu'on lui demande de l'aide, et à apprécier encore plus de pouvoir aider quelqu'un.

Alors, alors. Commençons donc par Laïka. Il s'agit d'une chienne envoyée dans l'orbite de la terre. Dans une fusée - une machine moldue, supportant la pression et les conditions de l'espace. La canidé a été envoyée par les Russes, et a prouvé qu'il était possible pour une créature vivante de résister à l'apesanteur, et pouvait survivre à une mise en orbite. Elle a été envoyée pour cette mission le ... En novembre 1957, je ne saurai plus vous dire le jour exact, j'en suis navré.

Caesius s'était adossé dans son fauteuil, les coudes sur les dossiers, les mains devant lui, chaque doigt écarté posé sur son écho de l'autre main, à la manière des grands méchants des films. Hormis que son visage respirait l'honnêteté et la douceur, plutôt que la cruauté. Il souriait, et son sourire était d'une douceur telle qu'elle semblait enfantine, innocente. Hors de ce monde. Qui aurait pu croire que sous ce masque d'agneau vivait une bête enfouie, monstre de ses cauchemars ? Personne, hélas. Laissant Miss Crow digérer cette information, il lui laissa quelques instants avant de continuer.

Quant à Star Wars ... Ca va être un peu plus complexe à expliquer. Les moldus ont inventé un moyen de loisir et de communication appelé télévision. Cela ... Utilise de l'électricité et des ondes, mais je ne suis pas le mieux placé pour vous parler de ça. Contentez-vous de comprendre ceci : il s'agit d'une machine pas spécialement complexe, qui se sert d'une image animée, à la manière de nos photos magiques. Sauf que cela n'utilise aucune magie. Et d'autres machineries peuvent utiliser des supports, tels que des cds ou dvds, pour graver des vidéos. Hem ... Caesius commençait à se perdre dans ses explications, et sans aucun support, il lui était difficile de montrer quoi que ce soit. Il écarquilla soudain les yeux et se leva d'un bond, allant chercher dans ses valises ouvertes un petit album photo. Il tourna les pages de vélin, et trouva ce qu'il voulait - une photo de lui plus jeune, avec ses parents, à noël. Dans leur salon, où se trouvait leur télévision. Sans aucune honte, il s'approcha de Béatrice et lui tendit l'album, son sourcil droit haussé, le gauche froncé, en une mimique presque comique bien que concentrée.

En arrière plan de mes parents et moi se trouvent notre télévision - l'engin rectangulaire, avec une image d'une série quelconque. Voilà ce qu'est une télévision. Star Wars est une série de plusieurs films - des ... Disons des histoires en images, avec des gens qui jouent des rôles. Mais il serait plus plaisant pour vous d'en faire l'expérience visuelle, car mes explications ne sont guère claires ... Caesius grimaça un sourire désolé, puis se tapota le nez de l'index, les yeux plissés. Peut-être que si je demandai au professeur d'études des moldus ... Ils doivent bien avoir des télévisions ici. Cela vous plairait-il ? Il baissa le regard sur Béatrice, et rougit. Il se sentait un peu idiot de bavasser ainsi, et il se détourna, laissant à la jeune femme le loisir d'observer la photo si elle en avait envie. Cela devait faire beaucoup d'informations à digérer, et il ne voulait pas la déranger. Il retourna dans son fauteuil en s'empêchant de la fixer trop intensément. Mais c'était difficile - tant d'émotions refaisaient surface à sa simple vision.

C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: she had a warrior's heart, but the gods in their blind malice had given her the feeble body of a woman.

ϟ ÂGE : 39
ϟ FONCTION : professeur d'astronomie.
ϟ AVATAR : lena headey.


ϟ LIENS : »fiche.
»liens.
»lettres.

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Dim 4 Jan 2015 - 2:01

I'm not Red Riding Hood

but I think the wolf
have got me.


Beatrice se redressa dans son siège, s'inclina légèrement vers Caesius, lui prêtant toute son attention : car visiblement, tout dans ce sujet lui était inconnu, toute sa concentration était plus que nécessaire. Des froncements de sourcils et légers écarquillements d'yeux ponctuaient le monologue du professeur – fusée ? Quel était encore cet engin étrange ? Beatrice n'arrivait absolument pas à visualiser ce que cela pouvait bien être – et gardait ses questions pour la suite sans l'interrompre. Et par le caleçon de Merlin, plus Caesius avançait dans ses explications, plus les questions affluaient dans son esprit.
La télévision. Encore un concept bien abstrait pour la mangemorte. Quelque chose qui fonctionnait sans magie, d'accord, il y avait des tas de choses similaires dans le monde magique (ses télescopes, par exemple, fonctionnaient de manière purement mécanique. Mais Trice ne s'était jamais penché sur le fonctionnement précis, cela lui semblait juste évident depuis qu'elle était petite. ) mais quand bien même, elle n'arrivait vraiment pas à imaginer une telle chose, malgré les explications détaillées de Caesius. La brune fronça encore plus les sourcils, dessinant un pli marqué.

Elle suivit des yeux l'homme quitter son siège, en proie à une incompréhension totale. L'enseignante avait même commencé à ouvrir la bouche pour prononcer une phrase «  Je n'ai pas...  » mais l'interrompit immédiatement, en le voyant revenir avec une photographie. Beatrice attrapa l'album délicatement, lui adressa un sourire. Ses yeux clairs détaillèrent l'image immobile – s'attardant un peu trop sur le jeune Caesius et moins sur l'engin mystérieux. Elle reposa l'album sur ses genoux, remettant de l'ordre dans ses pensées.
La proposition de Caesius la tentait. Mais une partie d'elle-même se posait de nombreuses questions : que penserait certaines de ses connaissances mangemortes si elles apprenaient que Beatrice commençait à fricoter de plus en plus souvent avec le monde moldu ? La belle jouait sur deux tableaux radicalement opposés et … Elle releva la tête de la photographie, fit un sourire au professeur d'histoire.

« Je mentirais si je disais que j'ai absolument tout compris – elle s'interrompit avec un rire – mais je pense qu'une démonstration en situation serait plus efficace. Je serais vraiment intéressée, oui! »

Elle n'avait strictement aucune idée si le professeur d'études moldues possédait une télévision, ni même si cela pouvait fonctionner à Poudlard. Enfin, elle aurait été prête à se perdre dans le Londres moldu pour trouver cette télévision si « magique » (Enfin, songea Beatrice, pas si magique que ça, en réalité) qui l'intriguait tant. Beatrice se racla la gorge.

« Je m'emballe un peu, désolée. Je ne pensais pas trouver quelqu'un pour me renseigner si vite. Ni quelqu'un qui serait prêt à vraiment m'expliquer, d'ailleurs. »

Si elle avait eu quelques années de moins, qu'elle n'avait pas été professeur et Caesius non plus, elle lui aurait probablement sauter au cou pour le remercier : mais à trente-cinq ans, alors qu'ils ne se connaissaient que depuis peu, cela aurait vraiment paru étrange. Bea se contenta de croiser les doigts, un sourire ravi éclairant son visage.

« Je suppose que je dois vous remercier. Enfin, je n'aurais qu'à … vous inviter à boire un verre pour vous remercier, par exemple.  »

Beatrice termina sa bièrraubeurre qu'elle reposa sur la table avec un sourire en coin.


_________________

What is honor to a woman's love?

What is duty against the feel of a newborn son in your arms ? We are only human, and the gods have fashioned us for love. © signature by anaëlle.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ϟ FONCTION : Professeur d'histoire de la Magie (Loup-Garou)
ϟ AVATAR : Tom Mison
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : No one will ever change this animal I have become
Help me believe it's not the real me
Somebody help me tame this animal

Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé) Mer 11 Fév 2015 - 11:26




Just one dance with the perfect devil with his furs

ft. Béatrice



Caesius s'emmêlait quelque peu les pinceaux. Il agitait les mains devant lui, afin d'appuyer ses propos, et cela lui donnait un air à la fois délicat, décalé et enfantin. Il se tut finalement, laissant en suspens une proposition. Il avait posé son regard cristallin sur le visage de Béatrice, et sentait quelque chose remuer en lui. La nervosité lui serra la gorge. Allons, ce n'était rien pourtant, mais la brune avait toujours fait naître cette émotion étrange, cette envie d'aller se terrer quelque part, car elle l'intimidait énormément. Il avait beau être un homme fait, il restait adolescent face à elle.

Je mentirais si je disais que j'ai absolument tout compris mais je pense qu'une démonstration en situation serait plus efficace. Je serais vraiment intéressée, oui !
Vous m'en voyez ravi ! Réellement. Si elle s'imaginait à quel point ça lui faisait plaisir, cela lui ferait peut-être un peu peur. Mais l'idée qu'elle s'ouvre à ses idées, qu'ils puissent parler simplement, se voir, c'était quelque chose qui l'emballait au point que son coeur galopait dans sa poitrine. Caesius sentit qu'il rougissait et cacha comme il put ses joues roses derrière sa chope de boisson - bien qu'elle fut déjà finie. Il se sentait si ridicule !
Je m'emballe un peu, désolée. Je ne pensais pas trouver quelqu'un pour me renseigner si vite. Ni quelqu'un qui serait prêt à vraiment m'expliquer, d'ailleurs.

Caesius lui lança un regard surpris. Pourtant, la demoiselle fréquentait Blueberry, qui était un sang-mêlé. Ne lui avait-il rien montré de ce monde fantastique d'où il venait à moitié ? Il pencha la tête sur le côté, sans la lâcher des yeux, repoussant d'un main négligente ses cheveux en arrière. Il cligna quand elle lui sourit d'un air ravissant, et détourna enfin le regard, comme ébloui.

Je suppose que je dois vous remercier. Enfin, je n'aurais qu'à … vous inviter à boire un verre pour vous remercier, par exemple.

Si le loup-garou n'avait pas remis sa chope sagement sur la table il l'aurait lâchée. L'inviter à ... boire un verre ? Il avait écarquillé les yeux, le souffle coupé par la surprise. Il tourna lentement son visage vers elle, les traits crispés en un air enfantin, comme si il voyait le père noël. Il ne put que répondre dans un bredouillement gêné.

Ho je. Hem. Ouiii ? Ca ressemblait assez peu à une véritable réponse, mais le sourire un peu maladroit mais doux qu'il fit devait sûrement servir d'appui. Il sursauta à peine quand un bruit parvint à sa porte. On toquait. Une voix mâle intervint, celle d'un étudiant apparemment.

Excusez-moi, le professeur McGonnagall demande monsieur Abhain.
J'arrive, merci. Miss Crow, je suis navré de devoir vous chasser ainsi. Il sourit et s'avança vers la porte, invitant la jeune femme à sortir elle aussi. Mais, il se sentait tellement goujat que sur le pas de la porte, il lui fit un baisemain. Il déglutit et avec un dernier sourire bref, les joues roses, il baragouina : Ma porte vous sera toujours ouverte, si vous avez la moindre interrogation sur le monde moldu. Ou quoi que vous désiriez.

Et il fila, fuyant presque son regard si fantastique. Ses mains tremblaient vaguement, et il se sentit plus que jamais enfant, plutôt que professeur d'histoire. Le pouvoir des femmes sur les hommes n'est guère une légende ; d'un regard elles vous transpercent, vous harponnent. Et, de toute évidence, Béatrice Crow n'avait rien perdu de son charme.

C O D E © W H A T S E R N A M E .


_________________
FULL MOON
Peut-être que le loup est amoureux de la lune, et que chaque mois il pleure pour un amour qu'il ne touchera jamais.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
MessageSujet : Re: Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Beauty and The Beast ▬ BeaSius (terminé)
» The Beauty & the Beast
» [CLOS] [Robyn/Marsh] Beauty & the Beast
» Beauty & the Beast ft. Amalthea Bluesteel
» III.04 - Beauty and the Beast [Feat. Bobby]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Poudlard :: Rez-De-Chaussée :: Hall d'Entrée-