Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Revelio ▬ Galaad Sam 7 Fév 2015 - 18:10

Révèle tous tes secrets...

« C'est entièrement de ta faute, bredouilla Isaac d'un ton qu'il peinait à rendre autoritaire. Si tu ne passais pas ton temps à me fuir quand c'est l'heure de travailler, je n'aurais pas été obligé de demander à Antoine de me faire entrer dans votre Salle Commune. » D'un geste inhabituellement ferme, il posa une pile impressionnante de bouquins poussiéreux en face du Serpentard dont l'air endormi lui fit craindre le pire. Galaad était, après tout, connu dans tout le château pour enchaîner les fêtes avec une désinvolture effrayante aux yeux de l'innocent Serdaigle. Isaac était peut-être naïf mais il n'ignorait pas que quelques petits malins trouvaient toujours le moyen de faire entrer de l'alcool en cachette. Si l'autre jeune homme avait la gueule de bois, ils n'arriveraient jamais à rien. À leurs pieds, Ulysse, son chat à demi-Fléreur, laissa échapper un miaulement qui avait l'air presque narquois.

Il était déjà plus de onze heures ce samedi matin, une heure que le Serpentard n'hésiterait pas à qualifier de « trop tôt » malgré les protestations véhémentes de son vis-à-vis, et ils n'avaient pas encore entamé leur programme de révisions. La veille, ils avaient pourtant prévu de se rejoindre à la bibliothèque à neuf heures et Isaac avait fait l'erreur de prendre le grommellement horrifié de Galaad pour un oui. Résultat : il l'avait attendu longtemps, suffisamment longtemps en tout cas pour qu'il puisse emprunter tous les ouvrages de référence dont ils avaient besoin et rester planté bêtement là, à une table pendant une heure supplémentaire dans le vague espoir de voir la silhouette nonchalante de son ami franchir les portes imposantes de la pièce.
Presque moqueur, Ulysse était posté au sommet d'une étagère, petit roi de pacotille qui semblait narguer les élèves du haut de son piédestal. Au final, Isaac s'était contenté de ranger les livres dans son sac, lequel avait menacé de se déchirer sous le poids de son nouveau chargement, et avait arpenté, son chat trottinant docilement derrière lui, les longs couloirs de Poudlard jusqu'à ce qu'il finisse par croiser Antoine Lemington. Ce dernier n'avait pas tardé à lui avouer où se trouvait réellement Stomby et Isaac, excédé par la flemmardise du redoublant récidiviste, avait su convaincre Antoine de le faire entrer dans la Salle Commune de Serpentard afin que Galaad ne puisse plus profiter de sa chance et lui échapper encore.

Il avait dû tirer Galaad du lit, littéralement ; en fait, il n'avait pas su retenir Ulysse et ce dernier n'avait pas hésité une seule seconde avant de sauter sur le matelas et d'utiliser le visage endormi de Galaad comme griffoir pour chat, semblant venger son maître avec un ravissement enfantin. Sans doute, non, bien sûr que le Serdaigle s'était confondu en excuses mais cela ne l'avait pas empêché, après que les griffures infligées par Ulysse furent désinfectées (qui pouvait dire où avait l'habitude de traîner ce chat ?), d'amener Galaad jusqu'à une table déserte avec la ferme intention de le forcer à travailler. Cette fois-ci était la bonne, Isaac en avait l'intime conviction, d'autant plus que la Salle Commune avait été désertée par ses occupants, à part eux. Ils étaient tranquilles.

Ne le laisse pas te distraire, cette fois, s'apostropha mentalement Isaac en s'asseyant à côté de l'autre jeune homme, sa plume brandie comme une arme. « Je te promets que tu vas les avoir, tes ASPIC, commença-il d'une voix radoucie avant de s'interrompre, coupé par un bâillement. » Un instant, on aurait pu croire que le jeune Serdaigle allait se lever, énervé, et quitter la pièce en criant des injures mais c'était bien mal le connaître : « Tu veux une potion d'Aiguise-Méninges ? se contenta-t-il de demander gentiment. Un ami de mon frère m'en envoie régulièrement. » Sans attendre la moindre réponse, il tendit la main vers son sac et en ressortit un petit flacon de verre. Il resta un instant hébété devant sa forme étrange et l'absence encore plus étrange d'étiquette —Anselme était pourtant un être particulièrement méticuleux— mais il choisit finalement de faire confiance au Médicomage. « Tiens, fit-il d'une voix sûre. »
Après tout, il était impossible qu'Anselme Alwell puisse se tromper, pas vrai ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Sam 14 Fév 2015 - 18:03

« Lucky boy »
11 o'clock in the morning
Too hard to give, too hard to live.

Onze heures, c'était beaucoup trop tôt. La tête posée sur ses bras, Galaad regardait d'un air maussade les livres qu'Isaac avait posés devant lui. Travailler un samedi matin. Le concept lui était étranger et l'idée lui paraissait révoltante. C'était d'ailleurs pour cela qu'il n'avait pas accepté la proposition d'Isaac, la veille. Enfin ... il ne l'avait pas franchement refusé non plus. A sa décharge, c'était difficile de dire non à quelqu'un qui ressemblait autant à un chiot abandonné sous la pluie. Mais il avait espéré que son camarade comprendrait l'idée générale, ou que même s'il se trompait, le Serdaigle se découragerait. De toute évidence, il s'était trompé. Delpech junior avait fait preuve d'une détermination qu'il ne lui connaissait pas, allant jusqu'à s'introduire dans la salle commune des Serpentards. Bon, pas sans un peu d'aide, bien sûr. Galaad songea avec une certaine amertume qu'il aurait un mot ou deux à dire à Antoine la prochaine fois qu'il le croiserait. Laisser le premier acharné du travail venu le réveiller un samedi matin, ce n'était pas une manière de traiter ses amis ... « T'as eu de la chance que j'aie été tout seul sous ma couette » nota Stomby d'un ton traînant, espérant sans doute faire rougir Isaac et pourquoi pas le rendre assez mal à l'aise pour gagner quelques minutes.

Il esquissa même un sourire en s'imaginant la tête qu'aurait tiré le Serdaigle s'il avait trouvé un élève supplémentaire dans son lit. Peut-être au moins aurait-il retenu la foutue bestiole qui lui servait de chat ... Galaad passa un doigt distrait sur une des nombreuses griffures qui décoraient maintenant son visage. « Paraît que c'est sexy d'être balafré. » Tant qu'on en était pas au niveau de Maugrey Fol-Oeil, du moins. Il ponctua sa remarque d'un clin d’œil à l'adresse de son tortionnaire du matin. Un réveil brutal méritait bien un petit peu d'embarras, après tout - même si, avouons-le, se faire désinfecter des griffures au saut du lit par un blondinet aussi attachant qu'Isaac n'était pas trop désagréable non plus. Ce dernier pourrait au moins se vanter d'être le premier à avoir pu faire travailler Galaad un samedi matin - même Dogan ne pouvait en dire autant. Soupir. Bien sûr, il n'y avait personne dans la salle commune sur qui il aurait pu compter pour se tirer de ce mauvais pas. Et pour cause : tout le monde ou presque dormait, car ils avaient fait la fête hier. D'ailleurs, les quelques shots de Whisky pur feu qu'il avait descendu tapaient méchamment contre le crâne de Galaad. A moins que ce ne soit la vision d'autant de livres devant lui ... difficile à dire.

Isaac reprit la parole, et il sortir enfin la tête de ses bras pour se redresser sur sa chaise. Avoir ses ASPICs ... cette ambition ne l'étouffait déjà pas beaucoup auparavant, mais maintenant que son projet de groupe avec Jude et Balth se précisait, il l'avait relégué au dernier rang de ses priorités. Il bailla, haussa les épaules d'un air fataliste, mais n'osa pas contredire son ami. C'était le plus terrible avec Isaac : il n'arrivait pas à lui refuser quoi que ce soit. Au moins pourrait-il exiger quelque chose en retour, comme sa présence à la prochaine fête des Serpentards, par exemple ... « Un fournisseur de potions d'Aiguise-Méninges, hein ? Et tu as quand même réussi à redoubler ? » Le sourire moqueur qui étirait ses lèvres ne laissait aucun doute quant à son avis sur le sujet. Galaad n'était peut-être pas très malin, mais il ne faisait pas partie de ceux qui croyaient au pseudo-redoublement d'Isaac. Il le connaissait trop bien pour l'imaginer rater ses ASPICs sans le faire exprès. « Enfin, peu importe. Envoie ta potion, ça pourrait bien marcher, qui sait ? » Il se saisit du flacon sans étiquette - ça ressemblait presque à de la contrebande, tout ça - et descendit son contenu d'une traite. Sans ressentir d'effet particulier. Mais bon, il n'était surpris ... il aurait fallu un miracle. « Mouais. Pas top, ta potion. » Il pianota sur la table, faisant mine d'attendre, dans un vague espoir de gagner un peu de temps avant de devoir se mettre à bosser.


_________________
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Mer 18 Fév 2015 - 18:38

Révèle tous tes secrets...

Prudent, Isaac n'osa pas demander à Galaad ce qu'il voulait bien dire par : « T'as eu de la chance que j'aie été tout seul sous ma couette », bien qu'il n'ait pu s'empêcher un court instant de se demander bêtement si cela signifiait qu'il manquait des lits dans le dortoir de Serpentard ; mais si c'était vraiment le cas, son ami aurait certainement eu l'air plus agacé, pas vrai ? Il n'eut pas le loisir d'y réfléchir davantage, déjà, Galaad ajoutait : « Paraît que c'est sexy d'être balafré. » En guise de réponse, Isaac jeta un regard dubitatif aux quelques griffures qui ornaient encore son visage. « Je ne trouve pas spécialement, bafouilla-t-il en rougissant furieusement. » Il se dépêcha de replonger dans ses précieux bouquins, faisant semblant de déchiffrer les titres qu'il connaissait déjà par cœur pour ne pas avoir à affronter le clin d’œil malicieux de l'autre adolescent.

« Un fournisseur de potions d'Aiguise-Méninges, hein ? Et tu as quand même réussi à redoubler ? » La question eut le don de mettre Isaac terriblement mal à l'aise, la voix clairement narquoise lui donna même envie de fuir. Il voulut répondre quelque chose mais ne réussit qu'à articuler une série de borborygmes incompréhensibles tout en rougissant de façon impressionnante. Seule sa prochaine rearque réussit à interrompre son débit d'excuses aussi sincères qu'agaçantes : « Enfin, peu importe. Envoie ta potion, ça pourrait bien marcher, qui sait ? » Il l'observa la boire sans dire un mot, presque heureux qu'il ait accepté son geste comme un cadeau. Assis à leur table envahie par les épais bouquins, les kilomètres de parchemin et les encriers, ils avaient fière allure (Non.) À leurs pieds, Ulysse commença à ronronner, lové en boule sur le sol gelé. Isaac ne comprendrait décidément jamais ce chat.

Nullement surpris par la réaction de son ami, il se contenta de lui assurer d'une voix à laquelle il tentait d'insuffler un minimum de conviction : « Tu viens de la boire. Laisse-lui le temps de faire effet. » Il connaissait presque la notice d'utilisations par cœur, à force de la distribuer aux autres plutôt que d'en profiter lui-même.

« Il faut qu'on travaille ! s'exclama-t-il soudain, espérant transmettre à Galaad un peu de sa propre motivation, et il se dépêcha de lui donner d'un geste anormalement brusque un long parchemin et une plume pleine d'encre à Galaad. » Il les tendit même si rapidement qu'une pluie de gouttelettes noires éclaboussa le parchemin vierge ainsi que le T-shirt de l'élève de Serpentard. Isaac lui accorda un regard désolé. Presque aussitôt, il ajouta : « Ah ! Pardon, je ne l'ai pas fait exprès... (Bien sûr, comment aurait-il pu seulement imaginer vouloir sciemment mettre Galaad dans l'embarras ?) Attends, si tu essuies avec un chiffon... » Ses conseils appliqués, la tâche grossit davantage et Isaac dut se résigner à répéter Pardon d'un air absolument coupable, presque attendrissant. « Je dois vraiment t'ennuyer, pas vrai ? se força-t-il à rire pour dissiper son trouble. Je veux dire, t'arracher à ton lit, lâcher —involontairement— mon chat sur toi et t'asperger d'encre, ce n'est pas censé être digne d'un ami. » Il secoua la tête, mais n'osa pas demander pardon à nouveau. Riant nerveusement, il poursuivit, triant les livres dont il aurait besoin pour réviser afin d'éviter de croiser le regard probablement furieux de Galaad : « Mais il faut vraiment qu'on révise. C'est important pour notre avenir. »

Après un court silence embarrassé, il osa enfin lui faire face. C'est avec une gentillesse infinie qu'il lui demanda, sincèrement intrigué : « Je ne t'ai jamais entendu dire ce que tu prévoyais de faire après Poudlard, Galaad. Vas-y, raconte-moi. » Il espère inconsciemment que sa question saura éveiller en lui un soudain appétit pour l'apprentissage. Si Galaad réalise l'importance des études pour son futur métier, alors peut-être daignera-t-il se montrer raisonnable. Mais s'il refusait d'entrer dans son jeu, il devrait sans doute se résigner à travailler seul pendant que Galaad somnolerait à ses côtés. « Tu as l'air épuisé, juste comme ça, souffle-t-il. » Toujours prévenant, Isaac. Si innocent dans sa manière d'être constamment à l'écoute des autres.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Dim 1 Mar 2015 - 21:16

« Lucky boy »
11 o'clock in the morning
Too hard to give, too hard to live.

Galaad n'ayant jamais pris de potion d'Aiguise-Méninges - on ne sait jamais, ça aurait pu lui donner envie de bosser - il ignorait tout de l'effet qu'il était supposé ressentir, ou même du temps qu'il faudrait pour que celui-ci se manifeste. Cela dit, plus ce serait long, plus tard ils se mettraient au boulot, ce qui lui allait très bien. Isaac semblait cependant avoir anticipé l'astuce, puisqu'il s'exclama soudainement qu'il voulait les voir se mettre au travail. Génial. Galaad eut à peine le temps de grimacer qu'un parchemin dangereusement vide était apparu devant lui, suivi de peu par une plume pleine d'encre ... qui en profita pour éclabousser son T-shirt. Il essuya du dos de la main la gouttelette qui avait loupé son œil de peu et observa les dégâts. Son T-shirt était couvert de petites taches. Isaac s'était déjà répandu en excuses et essayait de réparer sa bêtises, mais plus il frottait et plus la situation s'aggravait. Galaad finit par attraper son poignet et l'éloigner du T-shirt, levant les yeux au ciel en s'efforçant de ne pas paraître trop attendri. Ce qui n'était pas une mince affaire. « Je dois vraiment t'ennuyer, pas vrai ? »

Le Serpentard fronça les sourcils avec un petit rire amusé. Isaac en faisait toujours trois tonnes. Ce n'était pas parce qu'il avait quelques griffures sur le visage - qui picotaient un peu, mais bon - ou une tache d'encre sur le T-shirt qu'il allait cesser de le considérer comme digne d'être son ami. « N'importe quoi. Fais ce que tu veux, tu restes mon ami. Je t'en veux plus de me faire bosser que d'avoir été un peu trop brusque avec cette plume. » Amusant, il n'avait pas tout à fait formulé les choses ainsi dans son esprit. Il avait imaginé une phrase un peu moins ... directe. Et plus susceptible de mettre son camarade mal à l'aise, en bonus. Il haussa vaguement les épaules. C'était sans doute la fatigue. Il émit un grognement peu convaincu quand Isaac évoqua leur avenir. Mouais. Peut-être serait-il important de bosser pour le sien, mais le redoublant comptait bien choisir un chemin dans lequel il n'aurait pas besoin de s'asseoir à une table devant des livres et des parchemins. Sans façon. Il regarda le papier vierge devant lui, l'air toujours aussi bougon. Quoique, le bon côté de la maladresse d'Isaac était que la feuille n'était plus totalement blanche. Et il doutait d'être capable de produire grand chose de plus productif que les petites taches sombres qui l'ornaient à présent.

« Je ne t'ai jamais entendu dire ce que tu prévoyais de faire après Poudlard, Galaad. Vas-y, raconte-moi. » Il n'eut même pas le temps de réfléchir à une formulation qui rende ses aspirations à la fois badass et réalisables que déjà, il s'était mis à parler. « De la musique. Jude, Balth et moi, on a formé un groupe de rock. On va faire des reprises, des compositions ... devenir célèbres. » Un sourire étira ses lèvres à cette pensée. « Selena va détester. » Attends, est-ce qu'il venait vraiment de dire ça à voix haute ? Il réservait d'habitude ce genre de pensée pour lui-même. Il fronça les sourcils, puis se rappela la potion. Voilà qui expliquait sans doute son drôle d'état - et lui faisait encore moins regretter de n'en avoir jamais pris. « Ta potion commence à faire effet, je crois » signala-t-il à son ami. Sauf qu'il ne se sentait toujours pas très motivé pour bosser ; il avait juste l'impression d'être aussi bourré que la veille, avec la même envie de raconter sa vie à tout le monde. Heureusement pour Isaac, il n'était pas d'humeur aussi ... câline. Il avait ouvert la bouche pour le faire remarquer quand le Serdaigle eut la bonne idée de noter son air épuisé.

Une fois de plus, Galaad s'entendit répondre : « Normal, on avait une fête hier. Je me suis couché tard. » Il laissa un petit silence, puis se sentir obligé d'ajouter : « Et bourré, bien sûr. Roxy et moi, on avait amené de l'alcool, tu penses bien. » Woh. Ne s'était-il pas dis quelques instants plus tôt qu'il préférait épargner à Isaac ce genre de détails ? Il secoua légèrement la tête, se massa le front. Pas de migraine, ça ne pouvait pas être la gueule de bois. Puis bon, il n'avait pas bu tant que ça. Mince alors, qu'est-ce qui lui arrivait ? « Me sens bizarre. Elle était pas un peu vieille ta potion d'Aiguise-Méninges ? » Il croisa les bras, étalant encore un peu, au passage, la tache d'encre qui l'imbibait. Il faisait confiance à Isaac - non vraiment, il l'aurait suivi n'importe où les yeux fermés - parce qu'il savait son camarade bien trop innocent pour avoir la moindre pensée mal intentionnée. Mais qui disait innocent disait naïf, et il était parfaitement conscient qu'Isaac était facile à abuser - sans mauvais jeu de mot - si bien qu'il constituait une victime facile. Or Galaad ne tenait pas à être la victime collatérale d'une mauvaise blague ...


_________________
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Mer 4 Mar 2015 - 13:12

Révèle tous tes secrets...

Le rire amusé de Galaad eut le don de le déstabiliser. Isaac demeura bêtement figé sous l'effet de la surprise alors que l'autre jeune homme déclarait d'un ton si naturel qu'il en devenait désarmant : « N'importe quoi. Fais ce que tu veux, tu restes mon ami. Je t'en veux plus de me faire bosser que d'avoir été un peu trop brusque avec cette plume. » A-ah, vraiment ? voulut articuler le Serdaigle mais tout ce qu'il réussit à faire fut de rester obstinément muet, son humeur oscillant dangereusement entre l'ahurissement profond et une certaine forme de gratitude sans qu'il parvienne à la stabiliser nettement. « Heu, merci, je suppose, bredouilla-t-il finalement au terme d'un court silence embarrassé. » La politesse exigeait de lui qu'il rebondisse au moins sur la première partie de sa phrase —la deuxième, en revanche... Il préférait encore se taire, plus pour éviter de braquer davantage son camarade que de le laisser croire qu'il avait une chance d'échapper à leur matinée de révisions commune. Isaac y veillait, après tout. « Je peux vraiment faire tout ce que je veux, alors, ça ne changera rien ? Même sortir avec Mimi Geignarde ? s'exclama-t-il soudainement, essayant vainement d'imiter le ton moqueur des pires trublions de l'école. » Il échoua toutefois lamentablement et sa piètre tentative de plaisanterie fut avortée avant même d'avoir eu une chance d'aboutir. On aurait pu comparer son échec avec le poing d'un boxeur frappant le vide ou un oiseau se prenant une vitre en pleine face. Isaac laissa échapper un rire nerveux, gêné par sa propre incapacité à émettre une blague correcte.

Vivement, il baissa la tête sur son parchemin afin d'atténuer son malaise mais se dépêcha de la relever dès que Galaad évoqua son avenir. De la musique. Il— il ne s'attendait certainement pas à ça. « Avec Owen et Lynch ? répéta-t-il bêtement, étonné. Mais c'est super ! Je veux dire, je pensais pas que tu aimais la musique à ce point. » Sa voix faiblit un bref moment mais il se força à reprendre : « Pourquoi tu ne m'as rien dit ? acheva-t-il dans un souffle, légèrement déçu malgré lui. » Oh, il se réjouissait réellement pour Galaad, ce n'était pas le problème, non, vraiment pas ; mais il ne parvenait pas à s'empêcher de penser qu'il aurait aimé le savoir plus tôt. « En tout cas, c'est génial ! Je n'imaginais pas ça mais... Mais j'espère sincèrement que vous allez y arriver. J'achèterais tous vos albums et même les produits dérivés s'il le faut. » Il adressa à Galaad un sourire aussi amical qu'encourageant ; tout en lui trahissait son soutien sans faille, jusqu'au ton de sa voix et la lueur dans ses yeux.

« Selena va détester. » Isaac était vaguement au courant du fait que Selena était le prénom de l'aînée de Galaad. « Je ne comprends pas, avoua-t-il franchement. C'est ta grande sœur. Pourquoi elle devrait détester ? » Il avait oublié que toutes les fratries ne se calquaient pas sur le modèle offert par Clément, que toutes n'étaient pas aussi unies que la sienne.

L'annonce soudaine que sa potion commençait à faire effet eut au moins le mérite de rappeler à Isaac qu'il était plus que temps de se mettre au travail ; mais son impact fut aussitôt estompée par la découverte inattendue que Galaad avait, comme il le soupçonnait, la gueule de bois. C'est une potion de dégrisement que j'aurais dû lui apporter, songea le jeune homme, à peine surpris mais aussi vaguement découragé. De plus, ce n'était pas comme si les études étaient capitales pour devenir rock star, pas vrai ? Son petit stratagème avait complètement échoué.
Ils n'allaient jamais y arriver, à ce rythme-là.

« Rassure-moi, commença-t-il d'une voix qu'il s'efforçait de rendre neutre. Il n'y avait que de l'alcool ? » Galaad était déjà parvenu à le traîner plus d'une fois lors de ces soirées mais il était demeuré sur le côté, plus occupé à contempler les adolescents qui s'agitaient devant lui qu'à se plonger lui-même dans cet état d'ébullition permanente. Sans oublier le fait désormais inquiétant que Galaad comptait faire sa place dans un milieu imprégné par cette ambiance, hum, décontractée. « Ça t'apporte quoi de te saouler, Galaad ? Je pige pas... » On aurait dit un vieux sport du gouvernement moldu.

Mais déjà, Galaad enchaînait : « Me sens bizarre. Elle était pas un peu vieille ta potion d'Aiguise-Méninges ? » Isaac se mordit les lèvres, ses soupçons commençant à s'éveiller alors qu'il faisait doucement le lien entre la fiole dépourvue d'étiquettes et l'état étrange de son ami. « Je sais pas, bafouilla-t-il. Tu veux aller à l'infirmerie ? » Très rassurant, vraiment. Bravo Isaac !



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Mer 11 Mar 2015 - 19:12

« Lucky boy »
11 o'clock in the morning
Too hard to give, too hard to live.

Finalement, la formulation directe mettait aussi Isaac dans l'embarras. Galaad sourit en voyant celui-ci bredouiller, et lui accorda même un rire bref quand il essaya de se rattraper en plaisantant. Une chance pour le Serdaigle, il était bon public. Et un rien attendri par les tentatives désespérées de son camarade pour se rattraper aux branches. Cela dit, l'image de Mimi Geignarde tentant du rentre-dedans avec le blond terrorisé en aurait déridé plus d'un. Dommage que le fantôme des toilettes lui voue une rancune aussi tenace - il s'était beaucoup amusé à la charrier dans ses jeunes années - sinon il aurait sans doute été lui demander ce petit service. « Je pensais pas que tu aimais la musique à ce point » reprit Isaac, empêchant inconsciemment le redoublant de rebondir sur sa blague pour prolonger son malaise. Un autre que Galaad se serait sans doute offusqué de cette réponse, mais il se contenta de hausser les épaules. Après tout, avant de faire plus ample connaissance avec les Green Brothers, il n'attrapait sa guitare que pendant les fêtes - une technique qui, il ne le nierait pas, aidait souvent à conclure.

« Moi non plus, mais il suffisait d'un projet pour me lancer, finalement. Je ne t'ai rien dis, c'est vrai, mais bon, on n'en est qu'aux débuts. On a pas encore de CD ou de T-shirts à te vendre » expliqua-t-il sobrement, avant d'ajouter avec un petit rire et en montrant son haut couvert de taches d'encre : « Qui sait, peut-être qu'un jour celui-là sera collector ! » Parce qu'il n'aurait jamais envisagé de mentir à Isaac sur ce sujet, il en oublia momentanément son petit problème de franchise inopinée. La foi que le Serdaigle manifestait en réponse à son projet était touchante, surtout venant de quelqu'un d'aussi travailleur et, quelque part, rationnel que lui. Le sourire de Galaad s'évanouit cependant, pour se transformer en grimace, quand Isaac évoqua sa sœur. Il aurait volontiers éludé la question, mais, une fois de plus, une partie de son cerveau semblait en avoir décidé autrement, si bien qu'il s'entendit développer : « Selena détesteras parce qu'elle déteste tout ce que je fais. Tous les prétextes sont bons. » Il fronça les sourcils. Sa langue était trop déliée ; n'aurait-il connu aussi bien Isaac, il aurait soupçonné sa potion d'Aiguise-Méninges d'être en fait une espèce de Veritaserum. Mais non, impossible.

« Rassure-moi, il n'y avait que de l'alcool ? » Galaad ne put empêcher une vague expression de culpabilité de traverser son visage. Mais il se reprit vite. Après tout, Isaac savait bien qu'il faisait la fête ; s'il voulait l'avoir au meilleur de sa forme, il aurait mieux fait de choisir un autre moment pour bosser qu'un samedi matin, voilà tout. Il n'allait tout de même pas se reprocher d'avoir un peu abusé de la bouteille - et pas seulement - alors qu'on le forçait à travailler. « Non, pas de l'alcool » grommela-t-il, et il sauta vite à la question suivante avant que son camarade ne lui demande des éclaircissements qu'il se sentirait obligé de donner. Ce que ça lui apportait de boire, hein ? C'était bien une question de personne n'ayant jamais vraiment participé à une fête ça ... Bien sûr, Galaad traînait le Serdaigle dans des soirées, mais il ne pouvait pas l'obliger à s'y investir un peu. « Mmh, j'imagine que ça me permet de me détendre, de rire de tout. De m'apporter un peu de confiance en moi, aussi. » Woh. Il était rare qu'il admette ce genre de chose en lui-même, alors à voix haute ... Il resta quelques secondes abasourdi, avant de se construire un sourire un rien gêné. « Quand je te dis que tu devrais essayer ... » ajouta-t-il pour tenter de reporter son malaise sur Isaac.

Cette potion était vraiment ... étrange. Mais il repoussa d'un geste de la main la proposition de son ami. S'il y avait bien une chose qui lui faisait encore moins envie que de travailler en ce samedi matin, c'était d'aller à l'infirmerie et de devoir répondre à toutes les questions accusatrices qu'on lui poserait. Il était bien conscient de l'avis du personnel médical concernant l'alcool et autres substances normalement interdites au château, et n'était pas d'humeur à affronter d'autres regards de reproche que ceux qu'Isaac lui décochaient. « Je ne sais pas ce que c'est, mais j'imagine que ça va bien finir par passer ... » Un léger soupir lui échappa néanmoins. A quoi servait-il de passer autant de temps à étudier si on ne pouvait même pas utiliser ces jolies connaissances magiques pour aider ses amis quand ils en avaient besoin ?


_________________
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Dim 29 Mar 2015 - 15:35

Révèle tous tes secrets...

De manière inattendue, apprendre que Galaad se laissait enfin porter par un projet, même aussi fou et ambitieux que celui-là, avait l'étrange faculté de rassurer au moins un peu Isaac. Certes, il était bien forcé d'avouer que tous ses plans pour le faire travailler tombaient lamentablement à l'eau maintenant puisqu'il doutait sincèrement que l'élève de Serpentard se laisserait amadouer par quelques « C'est important pour ton avenir. » désespéramment raisonnables, s'il l'avait jamais fait. Sa franchise aussi soudaine que désarmante eut le mérite de satisfaire la curiosité d'Isaac et il n'osa pas insister lorsque Galaad évoqua ce qu'il nommait sobrement ses débuts.

L'avantage des débuts, songea distraitement Isaac en souriant, amusé par l'enthousiasme contagieux de son ami, c'était qu'ils finissaient toujours forcément par vous mener quelque part —peu importe , au final ; quelque part était suffisant. Il préférait presque cette incertitude à l'idée de savoir Galaad en train d'errer de fête en fête, enchaînant les verres d'alcool sans d'autres projets que celui d'échouer dans le lit d'un autre.

Le T-shirt couvert de tâches d'encre fut insolemment brandi avec une exclamation joyeuse, faisant rire nerveusement Isaac alors qu'il ne pouvait s'empêcher de lâcher un pitoyable « Désolé » supplémentaire. Il aurait voulu dire du même ton ironique et absurde qu'il ne lui restait plus qu'à collectionner patiemment ses affaires dans l'attente du jour où sa tête couvrirait les murs crasseux de Londres mais il retint prudemment sa pauvre pique en voyant le sourire de Galaad s'évanouir à la simple entente du nom de sa sœur. « Selena détesteras parce qu'elle déteste tout ce que je fais. Tous les prétextes sont bons. » Il y avait quelque chose de profondément triste dans cette phrase mais le jeune homme aurait été incapable de trouver le moyen de réconforter Galaad autrement qu'avec des phrases ridiculement bateaux. L'élève de Serpentard n'était, après tout, pas le genre de personnes qu'on s'attendait à voir craquer facilement et Isaac respectait implicitement cette étincelle de fierté qui l'animait constamment. « C'est impossible de réellement détester son frère, se contenta-t-il de murmurer, incapable de deviner si Galaad l'avait entendu ou non. »

Si, au moment de répondre à sa question, une vague culpabilité s'inscrit sur les traits de Galaad, celle-ci ne tarda pas à s'estomper presque aussi vite qu'elle était venue. Isaac ne fit rien, à peine surpris. Pas de l'alcool ? Son esprit ne tarda pas à faire le lien mais, incapable de trouver les mots justes, il se contenta de secouer doucement la tête en guise de désapprobation. C'était un réflexe idiot, pensa-t-il bêtement alors que l'autre jeune homme faisait l'effort de lui répondre, et dans le détail, Messieurs-dames. « Excuse-moi, mais j'ai du mal à t'imaginer hésitant, réplique-t-il d'une voix qu'il s'efforce de rendre douce, comme s'il craignait de vexer Galaad en pointant ce simple fait. Tu donnes toujours l'impression de tout contrôler. Il y en a qui tuerait pour paraître aussi à l'aise, tout le temps. » Comme moi, songea distraitement Isaac.

« Quand je te dis que tu devrais essayer ..., enchaîna Galaad et Isaac crut qu'il allait mourir étouffé avec sa propre salive.
    P-pardon ?! Je-je peux pas faire ça. J'en ai pas envie, de toute façon. »
Plus que tout au monde, il détestait l'idée de perdre le contrôle de lui-même. C'était quelque chose qu'il ne se sentait pas prêt à assumer alors qu'il avait déjà du mal à assumer ses propres limites. Il laissa échapper un rire nerveux, un de plus, qui fit écho au soupir de son voisin de table. « D'accord, accepta-t-il docilement. Mais si tu commences à te sentir mal, on y va. C'est pas négociable. On trouvera une excuse pour... le reste. » Était-ce un sursaut de désobéissance qui venait d'agiter l'esprit d'Isaac ? Sans doute.
Il était étrange de penser que Galaad s'était décidé à faire honneur à l'ambition que prônait autrefois le noble Serpentard au moment de fonder Poudlard, mais pas déplaisant. Cette maison, si souvent méprisée, rarement complimentée, était tellement associée à un nid de futurs mages noirs qu'Isaac en devenait parfois malade. Il connaissait les rumeurs mais celles-ci n'éveillaient aucun écho en son esprit alors qu'il fréquentait quasi-quotidiennement Antoine, Galaad, Dogan ou bien encore Emma. Il sourit. Avec la hargne propre aux Serpentards, il ne doutait pas qu'on pouvait leur faire confiance pour s'en sortir.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Ven 17 Avr 2015 - 18:13

« Lucky boy »
11 o'clock in the morning
Too hard to give, too hard to live.

Toujours plus d'excuses. Galaad haussa les épaules une énième fois, songeant que si l'idée lui était venue de compter les désolés de son camarades, il aurait sans doute utilisé plus de parchemin et d'encre que pendant tout le mois. « C'est impossible de réellement détester son frère » murmura Isaac, mais il était impossible de louper un mot dans la salle commune des Serpentards, surtout quand elle était aussi vide que ce samedi matin. Le jeune homme salua d'un rire un rien grinçant la candeur de son camarade - qui n'avait d'égale que sa vaine détermination à le faire travailler. « Oh mais je suis sure qu'elle est persuadée d'agir pour mon bien. Un peu comme tout le monde en fait. » Ses paroles avaient une fois de plus pris de vitesse ses pensées, mais au moins réalisa-t-il assez rapidement qu'Isaac risquait de se sentir visé par la dernière partie de sa réponse. Il cherchait encore un moyen détourné de le rassurer quand il s'entendit ajouter : « Sans vouloir t'accuser de quoi que soit, bien sûr. Tes efforts à toi sont adorables. » Il ponctua sa remarque d'un rire qui aurait pu paraître un rien gêné, s'il n'était pas venu de Galaad Stomby.

Il détourna le regard en mordillant par réflexe l'intérieur de ses joues. Si Isaac ne faisait pas une crise d'apoplexie en l'entendant, ce serait un micro-miracle. Ou une preuve de plus de son extraordinaire aptitude au déni. Mais ce n'était pas sa faute, merde. Il avait beau se concentrer, la moindre de ses pensées semblait vouloir s'exposer aux yeux du monde entier. Une chance pour lui qu'Isaac ne soit pas du genre à lui poser des questions trop piégeuses - quoique. Mais refusant de s'inquiéter, il décréta mentalement que ce devait être une espèce d'interaction bizarre entre la potion d'Aiguise-Méninges et les substances peu licites qu'il avait absorbé la veille au soir. « Tu donnes toujours l'impression de tout contrôler. » Histoire de ne pas mettre son ami encore plus mal à l'aise, Galaad s'abstint de rire jaune, mais de justesse. Tout contrôler ? Mais bien sûr ... Le seul moment où il avait l'impression de contrôler sa vie était celui où il attrapait sa guitare pour aller jouer quelques morceaux avec les Green Brothers. Le reste du temps, quel contrôle avait-il, exactement ? Il était à peine capable de garder ses amis, l'accident au Deus avec Sybella et Gaya en était un bel exemple. Sans même évoquer Lucas, qui se faisait plus distant chaque jour. Sa vie n'était « ... qu'une gigantesque fuite en avant. » Merde, depuis quand parlait-il ? Il voulut s'interrompre, mais apparemment ses pensées n'avaient pas encore fini de s'écouler. « Alors même si ça me fait plaisir d'entendre que j'ai l'air très à l'aise, crois-moi, la vérité est toute autre. Voilà pourquoi j'ai besoin d'alcool, besoin de drogues. Pour échapper à tout ça. »

Il s'arrêta pour de bon, cette fois. Ils étaient supposés bosser ce matin, pas le psycho-analyser. Pas qu'il ait très envie de se plonger dans les livres, hein, mais bon ... Alors qu'il jetait un œil distrait aux parchemins - toujours aussi désespérément vierges que celui qui les avait amené sur cette table - une brillante idée lui vint pour esquiver cette corvée. « Mais au fait, puisqu'on parlait de mes projets ... Il n'y a rien ici qui pourrait servir à une rock star, je me trompe ? » Non, il ne se trompait pas. Et puis même si c'était le cas, il n'allait pas laisser à Isaac le temps de réfléchir et de trouver une nouvelle astuce pour le faire bosser. Il se leva, repoussant les bouquins vers le centre de la table. « Laissons ça ici. Quitte à discuter, autant se caler dans les fauteuils, non ? » Une étincelle de malice nouvelle brillait dans son regard. « Et puis, j'ai un creux moi, tu m'as pas laissé le temps de manger. C'est peut-être bien pour ça que ta potion a un effet bizarre. » Il n'osait pas encore affirmer qu'elle n'avait pas d'effet du tout, car son attitude depuis qu'il l'avait prise était quand même trop inhabituelle pour le laisser indifférent. Mais il ne tenait pas à finir à l'infirmerie pour autant.

Spoiler:
 

_________________
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad Sam 2 Mai 2015 - 20:28

Révèle tous tes secrets...

Peu importe à quel point ses efforts étaient adorables —l'adjectif eut le don de lui arracher à la fois un regard surpris et un sourire gêné bien que rassuré— Isaac ne pouvait pas oublier le fait qu'il désirait sincèrement le bien de Galaad. Il s'agissait, après tout, d'un ami. Pire que ça même, d'un ami proche. Sans doute, non, bien sûr qu'il s'obstinait à le faire travailler, croyant réellement que c'était le meilleur choix, et alors que le jeune homme s'ouvrait à lui comme jamais il ne l'avait fait auparavant, Isaac réalisa qu'il avait adopté la mauvaise tactique. Mais il n'était peut-être pas trop tard pour apprendre à écouter. C'est ce qu'il aurait aimé dire mais le rire de Galaad fit involontairement office de conclusion. Le blondinet se résigna à se taire, promettant silencieusement avec une simplicité dévastatrice de faire davantage attention à l'avenir.

Si Isaac était intimement qu'ils avaient fini par dépasser l'inattendu, le hasard ne tarda pas à contrarier ses certitudes en faisant en sorte que Galaad se mette à parler, à se confier. Les phrases s'enchaînaient avec une telle fluidité que l'élève de Serdaigle se demanda un court instant si son camarade avait vraiment conscience des mots qui sortaient de sa bouche. La première chose qui frappa son esprit était qu'il ne savait pas puisque Galaad semblait déterminé à tout garder pour lui, à conserver cette forteresse apparemment impénétrable qu'il avait érigé autour de lui comme une seconde peau. Une gigantesque fuite en avant... Pareille expression ne lui inspirait pas les sentiments les plus joyeux. Déstabilisé, il essaya d'élaborer mentalement une réponse qui suffirait à combler le vide qu'il devinait s'être installé entre eux mais tout ce qu'il parvint à trouver ne lui paraissait pas convenir. Alors Isaac décida subitement d'imiter son grand frère lorsque ce dernier cherchait à le consoler. Il serra brièvement Galaad dans ses bras, tentant d'insuffler à l'étreinte ce que sa nervosité compulsive ne lui permettait pas d'exprimer. Cela ne dura qu'une poignée de secondes et lorsque le jeune homme se détacha, il laissa échapper un rire gêné, se dépêchant de dire comme pour atténuer la portée de son geste : « Tu n'es pas obligé de faire semblant. Tu— » ... as le droit d'être triste, fâché ou déçu. Tu as le droit d'être perdu. « Tu ne dois rien à personne. » Tu peux venir me voir. Mais il jugea cette dernière remarque égoïste et préféra se taire.

Heureusement, Galaad leur offrit rapidement l'opportunité de passer à autre chose ; la gêne presque palpable d'Isaac le poussa à ne faire aucun reproche lorsque son ami trouva le moyen d'éloigner les parchemins, mettant officiellement fin à leur session devoirs qui, de toute manière, n'avait même pas encore commencé. « Future rock-star, le taquina gentiment Isaac, secrètement rassuré d'apercevoir à nouveau l'éclat de malice familier au fond du regard du Serpentard. Se caler dans un fauteuil et discuter me paraît bien. » D'un geste distrait, il imita son camarade et rangea ses affaires, manquant de se faire griffer par Ulysse qui, indifférent, dormait à leurs pieds depuis le début de leur conversation. « Ah, heu, bredouilla-t-il en apprenant avoir malencontreusement empêché Galaad de manger, retenant de justesse un énième pardon, tu veux faire un rush rapide aux cuisines ? » Il espérait sincèrement que le ventre vide de Galaad était la seule raison à ces étranges effets secondaires qu'il n'avait pas du tout imaginé. Il décida d'écrire une lettre à Anselme dès qu'il en aurait l'occasion, afin d'être sûr. Il devait forcément savoir, lui.



Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Revelio ▬ Galaad
MessageSujet : Re: Revelio ▬ Galaad

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fall into these arms ▬ Galaad
» [Ennemi] Galaad
» Commentaire fiche Galaad
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]
» HEDEEN&GALAAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Poudlard :: Cachots et sous-sols :: Salle Commune de Serpentard-