Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: Tu pues, tu t'es lavé, aujourd'hui ?

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Serpentard, 6e année
ϟ AVATAR : Dylan Sprayberry



With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : With great power comes great responsibility { pv Oz Lun 16 Fév 2015 - 22:52

N'importe quoi. Mais vraiment ! N'importe quoi.

Sous prétexte qu'il sèche les cours les moins importants de sa scolarité, il est convoqué par un de leurs professeurs. Lone n'aime pas le Quidditch. Et plus que ne pas aimer le Quidditch, il n'aime pas se changer dans les vestiaires, se montrer potentiellement tout nu, sa peau exposée au reste du monde, sa Marque dévoilée. C'est simple, d'ailleurs, mais depuis qu'il l'a, cette fameuse marque, il ne s'est pas pointé à un seul cours de Quidditch. Il honnissait déjà ce stupide sport avant, pour lequel il n'est que passablement doué, mais c'est pire...et il sait déjà que Blueberry va l'abreuver de sermons, va même sans doute lui dire qu'il lui colle un Troll et dix mille retenues, mais Lone savait déjà qu'il n'en avait rien à foutre. C'était toujours mieux qu'Azkaban.

Il n'aimait pas ce prof', en plus. Déjà, il trouvait son nom de famille ridicule ; d'accord, Lone, ce n'était sans doute pas mieux, mais au moins, il ne s'appelait pas Myrtille. Ridicule, vraiment ! Ce type avait des allures de playboy qu'il n'aimait pas du tout. Il détestait la manière dont il traitait les élèves, de comment il approchait sa main du balai de Hazel pour l'aider à voler. Plus que tout, il était intensément jaloux. Et il se demandait comment il allait réagir, face à ce pédant professeur qui allait sans doute lui montrer son bulletin – excellent, au passage, et le pic colossal qu'entraînait son manque d'entraînement au Quidditch. Il ne pourrait pas lui avouer ce qu'il était réellement, alors, Zahari ferait sans doute comme d'habitude : il le chercherait, il serait insolent. Il lui dirait que de toute manière, il ne tenait pas à passer cette matière, qu'il avait beaucoup d'options qui demandaient une concentration à toute épreuve et qu'il avait dû faire des choix pour réviser. Que de mensonges, alors qu'il était très clair pour beaucoup qu'il était actuellement très à l'avance sur les programmes. Comme il s'ennuyait, il s'était même farci d'ennuyeux livres sur le Quidditch – car oui, il y avait des joueurs qui semblaient savoir écrire. Leur style était un peu fade, mais c'était lisible, et dedans, on apprenait qu'avant de devenir Quidditch, ce sport avait eu de multiples évolutions, toutes plus débiles les unes que les autres. C'était à se demander ce que serait la prochaine, et si Blueberry n'était tout simplement pas très con à cause des multiples Cognards qui n'avaient cessé de lui rebondir sur la tête. C'était lui-même qui ne cessait de se vanter qu'il avait eu une vie professionnelle, Lui. Quel crétin.

Il aurait bien sûr pu également l'insulter ou même mettre en doute ses compétences, mais Zahari savait que ce n'était pas vraiment la bonne solution. Il ne voulait pas se retrouver dans le bureau de Dumbledore, ou, pire, de Rogue. Il aurait honte de faire mal voir sa maison. Perdre des points parce que l'on peut travailler, ça va, mais en perdre parce qu'on était insolent – ça lui était déjà arrivé plus d'une fois, bien sûr – c'était un coup à se foutre encore plus ses camarades à dos et à voir les portes du Magenmagot fermées. Bref. Ne pas l'insulter, autant que ses nerfs tiendraient, et ça, ce n'était vraiment pas facile !

Venir dans le bureau de Blueberry. Au grand étonnamment de tout le monde, ce type avait un bureau. Deux, même. On pouvait se demander à quoi celui-ci lui servait, puisque sa matière ne lui demandait apparemment pas de bureau, mais il tenterait de remettre ça le moins en question. Venir près des vestiaires le plus vite possible. Pile à l'heure indiquée, et ne pas sécher ledit rendez-vous comme il avait séché le premier, puis le deuxième...toujours avec l'excuse qu'il avait mieux à faire. Plus il pensait à la bibliothèque et aux livres de magie noire qui l'attendaient, à la possibilité d'annuler le sort de Bellatrix Lestrange, plus Lone arborait un air sombre qui lui donnait envie de retourner là-bas en vitesse.

Il toqua deux coups sur le bois de la porte avant d'entrer.

« C'est moi, Lone. Vous vouliez me voir ? »
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Et l'homme impatient se change en bête fauve.

ϟ ÂGE : 37
ϟ FONCTION : Professeur de vol - Directeur de Serdaigle - Animagus (Aigle) - Membre de l'Ordre
ϟ AVATAR : Pedro Pascal
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : Identity & Relations & Lettres

With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : Re: With great power comes great responsibility { pv Oz Sam 28 Mar 2015 - 17:25

I know you hear me now

We are a different kind
We can do anything



Avoir changé de place mon bureau n'était pas une si mauvaise idée que ça, après tout. Penché sur mon bureau, je corrigeais quelques copies, songeur. Je regardais distraitement l'horloge enchanté, et soupirais en écoutant Lancelot ronronner dans son coin. J'attendais avec impatience la venue de Lone - tout en me doutant qu'il ne viendrait pas, comme à mes précédentes entrevues. Ce jeune homme était un parfait crétin, même si je n'étais personne pour le juger, j'étais en capacité de devoir juger son sérieux en tant que professeur face à un élève. Et son assiduité laissait totalement à désirer. Il ne s'intéressait qu'à ce qu'il voulait, et ayant décidé que le qudiditch n'était pas pour lui, se permettait de sécher les cours. Ce que je n'admettais absolument pas. C'était comme abandonne - il en était hors de question. J'attendais donc le jour où je pourrais être seul avec lui pour demander, avec raison, des explications. Car je n'avais pas envie de pousser la cruauté à débarquer en plein cours de potions pour lui tirer les oreilles. Peut-être aurai-je du, dans un sens ...

On toqua, puis Lone entra. Je posais mon regard sur lui, et déposais ma plume d'un geste nonchalant. Rien que sa vue avait tendance à m'énerver, mais même si je n'étais pas connu pour ma patience, faisant partie du duo de Terreurs avec Lawrence, je ne voulais pas sortir les armes de guerre de suite. Cela n'aurait pas été correct, et je recherchais à être juste. Je voulais lui donner une chance - peut-être avait-il de bonnes raisons de sécher, de ne pas se montrer, d'ignorer mes remarques et mes rendez-vous ... De bonnes et valables raisons, même si j'en doutais fortement.

« Je suis étonné de vous voir, Monsieur Lone. Asseyez-vous, je vous prie. » Je montrais une chaise devant mon bureau. La porte de la pièce tant fermée, je me contentais d'aller tisonner le feu de cheminée, plus pour bouger un peu et occuper mes mains, afin de songer à ce que j'allais pouvoir dire, à comment poser tout ça sans paraître cruel ou méprisant. Lancelot s'était réveillé et observait le jeune homme de son regard fauve, curieux. « Vous savez pourquoi vous êtes là. Ne tournons donc pas autour du pot. » Je devais me montrer persévérant là où Zahari Lone était fuyant et insolent. Je devais me montrer respectueux et honnête. Je retournais m'asseoir, et les mains liées l'une à l'autre devant moi, j'inspirais doucement. Puis j'entrai dans le vif du sujet, d'une voix posée, nullement méchante ou arrogante.

« Les cours communs sont obligatoires, et le quidditch en fait partie. Je peux concevoir que cela ne soit pas aux goûts de chacun, mais vous êtes tenu d'assister aux cours, Monsieur Lone. Vous avez délibérément refusé diverses entrevues sous des propos fumeux, et vous montrez insolent. Ce n'est guère une conduite acceptable. Mais je vais me montrer juste : avez-vous de bonnes raisons à partager ? Je suis prêt à vous écouter. » Quant à effacer cela, mieux valait ne pas en parler - j'avais toujours eu du mal avec les secondes chances. Mais une chose à la fois - je voulais entendre ce qu'il avait à dire. Et qu'on ne m'accuse pas ensuite d'avoir tout de suite allumé la flamme de son insolence. J'inspirais, le regard fixé sur le serpentard, de façon juste et droite. Nous étions entre hommes, professeur et élève, non pas victime et bourreau.



_________________
stop crying your heart out
You are the port of my call, you shot and leavin' me raw, now I know you're amazing. 'Cause all I need is the love you breathe, put your lips on me and I can live underwater ☆ underwater ~ By infinite

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Tu pues, tu t'es lavé, aujourd'hui ?

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Serpentard, 6e année
ϟ AVATAR : Dylan Sprayberry



With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : Re: With great power comes great responsibility { pv Oz Jeu 28 Mai 2015 - 16:50

Spoiler:
 

En fin de compte, il aurait mieux fait de ne pas venir.

Il se voyait déjà houspillé, grondé, comme si sécher les cours de sport magique était la chose la plus affreuse en ce monde. Si ce con voyait ce qu'il portait sur son bras, il changerait d'avis très vite. Il était déjà las, avant d'entendre ce que Blueberry avait à lui dire. Ses mains tombaient vers le sol, ses yeux semblaient se diriger vers le haut comme s'il attendait juste que ça passe, assis comme le Professeur lui avait demandé. Il soupira une fois qu'on lui ait fait par de ces délégations, préparant déjà de nouveaux propos fumeux dans sa tête.

Pouvait-il dire qu'il ne voulait pas aller dans les vestiaires car il ne voulait pas se déshabiller ? Qu'il n'avait pas confiance dans les sorts censés cacher cette fameuse marque, et, enfin, qu'il avait l'impression de perdre cent neurones par second où il jouait à ce nouveau sport...d'ailleurs, il lui aurait plutôt conseillé de revoir la définition du mot « jouer », car lui n'en prenait aucun plaisir, le balai lui fait mal à l'entrejambe et le secouait comme un prunier. Masochiste.

« Des propos fumeux ? », fit-il quand ce fut son tour de s'exprimer. « Non, pas du tout. J'ai parfaitement conscience que les cours de Quidditch sont des cours communs, tout autant que la métamorphose et les potions. », il avait de la peine à prononcer ces mots, tellement ces sciences étaient vastes et pouvaient être explorées pendant des années, si ce n'était des vies, contrairement à ce foutu « jeu » pour imbéciles complètement beurrés et suicidaires.

« Je me suis blessé au dos, au début de l'année. J'ai fait une chute de cinq mètres de l'escalier...L'infirmier pourra vous le confirmer, je suis guéri, mais j'ai développé une phobie du vide si forte que je ne peux même plus me tenir debout sur une chaise sans tomber...Alors sur un balai, vous n'imaginez pas. Vous voulez ma mort ? J'ai fait le calcul, alors : j'ai d'assez bonnes notes partout pour que, si vous me mettez un T, je puisse passer. »

C'était plutôt chiant, d'avoir à se justifier comme ça et le plus dur, en passant, c'était certainement de ne pas se mettre à rire. Ce n'était pas comme s'il était persuadé que Blueberry le croyait, parce qu'avec tous les bobards qu'il avait pu lui servir sur un plateau, ce n'était clairement pas gagné. Entre l'excuse du « j'avais piscine », le fait qu'il n'avait pas vu le temps passer alors qu'il bossait à la bibliothèque, sans oublier l'exquis mensonge comme quoi il avait été appelé pour faire un exposé à Pouzioux-la-Jarry juste à l'heure du fameux rendez-vous. Le seul truc drôle, à cet instant, c'était le silence qui s'était instauré entre eux deux, comme pour tester la crédibilité du mensonge élaboré cette fois-ci. Zahari croisa ses bras – il fit gaffe à ne pas croiser ses mains sur le bureau comme l'avait fait le prof', ça aurait pu être très mal vu – et attendit un peu.

« Et je ne suis pas insolent. J'ai juste ma fierté et du mal à me laisser faire, c'est tout. Et vous, le Quidditch, vous aimez pas ça ? Vous avez pas développé une phobie après vous être fait viré ? Parce que franchement, moi, j'aurais eu les boules...Et je peux vous garantir que j'aurais pas touché à un balai pendant longtemps. », finit-il par argumenter, un petit sourire aux lèvres. Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas sorti de tirade de la sorte, il s'en sentait assez fier, même s'il avait conscience de la grosse connerie.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: « Et l'homme impatient se change en bête fauve.

ϟ ÂGE : 37
ϟ FONCTION : Professeur de vol - Directeur de Serdaigle - Animagus (Aigle) - Membre de l'Ordre
ϟ AVATAR : Pedro Pascal
ϟ ABSENCE ? : /



ϟ LIENS : Identity & Relations & Lettres

With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : Re: With great power comes great responsibility { pv Oz Jeu 28 Mai 2015 - 17:53

I know you hear me now

We are a different kind
We can do anything



Dire que je détestais devoir jouer aux redresseurs de tords aurait été mentir. J'aimais remettre les choses dans leur droit chemin, que ce soit un objet ou une personne. Aussi, je me montrais aussi poli et sérieux avec Lone que possible. Je ne voulais pas mettre en jeu des émotions qui n'avaient rien à y faire - et pourtant, ce n'était pas ça qui manquait. Au moins avait-il attendu que j'ai fini avant de me balancer ses propos au visage. Propos qui me firent lentement mais sûrement froncer les sourcils et qui ombrèrent mon visage.

« J'irais donc vérifier cela avec l'infirmier. Quant à votre phobie du vide, cela ne vous enlève en rien votre devoir, qui est de suivre les cours. Certes, vous avez de bonnes notes, assez pour vous permettre de mauvaises dans ma matière, néanmoins je pourrais parfaitement en parler avec Mr Sullivan afin que, si vous ne souhaitez pas obéir, il sanctionne plus sévèrement que je ne serai en mesure de le faire. D'autres élèves souffrent également de la peur de tomber, de l'angoisse du vide, et cela ne les empêche pas d'essayer. » Hazel Risenfield. Il était plus qu'évident que je faisais allusion à elle, mais il y en avait également d'autres qui comme elle souffraient de cette peur. Quant à la véracité de la phobie du jeune homme, je ne savais si c'était réel ou non et n'était pas en mesure de le vérifier. Je comptais bien toucher deux mots de cette situation des plus agaçantes à Law. Je ne savais pas ce que cela donnerait, mais je savais que mon ami avait assez de respect envers moi, au-delà de notre amitié, pour mettre tout cela à plat.

Adossé dans mon fauteuil, la suite des paroles me firent hausser les sourcils et écarquiller les yeux. La surprise passa sur mes traits - viré ? L'incompréhension brilla dans mon regard, mais ce que j'avais compris, c'était le ton des mots. Insolent. Et cela ne me plaisait pas du tout. Mes traits se crispèrent en un air plus sévère que jamais, et je devins rapidement ombrageux. Je pouvais lui passer certaines choses, mais pas d'autres. Il en avait trop dit, trop fait, et cela était la goutte d'eau faisant déborder l'océan. Ma voix grave et basse, parfaitement posée mais glaciale, aurait fait paraître un rugissement pour le chant d'un rossignol. « Viré. Aux dernières nouvelles, j'exerce encore le métier de professeur de Quidditch, quoi que vous pensiez, Monsieur Lone. Je n'ai pas été viré. » Peut-être était-ce parce que je faisais partie de l'Ordre, ou que Dumbledore avait été toujours clément avec ses amis. D'instinct, je frottais mon avant-bras, sans savoir l'écho d'encre qui se formait entre Lone et moi. Ma colère ne se calmait pourtant pas. « Vous semblez décidé à n'en faire qu'à votre tête, cependant, si vous n'avez que mépris pour ma matière ou moi-même, sachez que cela n'excuse en rien votre comportement. J'ai été jusque là clément, mais à partir d'aujourd'hui, si vous continuez à sécher mes cours, vous ferez perdre des points à votre maison, et je m'arrangerais avec Monsieur Sullivan pour que vous perdiez également des points dans d'autres matières. Il ne suffit pas d'être bon quelque part pour effacer toutes les autres choses, Monsieur Lone. Mes cours sont obligatoires. Vous êtes assez intelligent pour comprendre ce mot, je suppose. »

Le pire c'est qu'il n'était pas bête, loin s'en fallait. Il aurait pu devenir autre chose - quelqu'un de meilleur, à mon avis. Si je ne voulais pas juger, c'était cependant mon devoir et mon droit en tant que professeur, en cet instant. « Votre fierté n'a rien à faire dans cette histoire. Ni la mienne. Ce n'est pas sur ce terrain là que nous jouons. Je n'ai pas pour habitude de mettre en avant ni mon âge ni mes expériences, monsieur Lone. Je pense que chaque personne est grandie par ce qu'elle vit. Mais vous semblez faire fi de tout cela et vouloir me pousser à bout. Un conseil - obéissez et ne franchissez pas les limites, ou vous pourriez amèrement le regretter. » C'était bel et bien une menace. En tant que professeur mais également directeur de maison, je possédais plus de pouvoir que ce gamin arrogant et fauteur de troubles. Et il commençait lourdement à piller ma réserve de patience. Je retroussais le nez et fis apparaître deux tasses de café. Je pris la mienne et lui laissais le loisir de prendre ou non celle qui était de son côté. Je la bus lentement, en espérant que Lone comprenne. Même si je ne voulais pas, je devais mettre cette hiérarchie en place. J'étais ici celui qui commandait. J'étais son professeur. Et son rôle était d'obéir à un ordre aussi simple que : venez à mes cours. Je fus soulagé de voir que, pour le moment, je réussissais à tenir mes émotions en respect. Sinon, je ne savais pas ce que cela aurait pu donner - j'avais tellement de choses à lui reprocher.



_________________
stop crying your heart out
You are the port of my call, you shot and leavin' me raw, now I know you're amazing. 'Cause all I need is the love you breathe, put your lips on me and I can live underwater ☆ underwater ~ By infinite

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Tu pues, tu t'es lavé, aujourd'hui ?

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : Serpentard, 6e année
ϟ AVATAR : Dylan Sprayberry



With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : Re: With great power comes great responsibility { pv Oz Lun 1 Juin 2015 - 2:03

Il y eut un bref sourire ironique sur les lèvres de Zahari, celui qu'aurait fait un gosse trop content de pouvoir narguer un professeur qui réagissait trop à ses paroles. Celui d'un type content d'avoir chopé à la pêche à la ligne un gros poisson. Car Blueberry était un très gros poisson ; quand il parlait d'avoir été viré, il n'évoquait pas sa carrière à Poudlard, mais plutôt l'obscure et hypothétique carrière du prof' dans une équipe de Quidditch. De toute façon, il devait être trop vieux pour y rester : le sport, ça ne concernait pas surtout les jeunes, ceux qui n'étaient pas cassés ? Enfin il s'en foutait : toutes ces histoires de Quidditch, ce n'était pas ses oignons, chacun gardait ses ouailles et tout allait mieux comme ça. Et si certaines personnes avaient peur du vide et pourtant étaient assez connes pour venir en cours...très bon pour elles, mais en tout cas, lui ne serait pas assez fou pour aller à l'abattoir de son plein gré. Même si il était un peu en train de mentir.

Il n'aurait sans doute pas dû venir. Blueberry l'aurait à nouveau convoqué, et il aurait ainsi éviter la confrontation jusqu'à la fin de l'année, allant juste à l'examen final pour faire bonne allure. De toute façon, au rythme où il allait, Zahari doutait qu'il tienne jusqu'au bout de l'année. Plus il avançait, plus il voyait des choses horribles et plus sa propre éthique était bousculée par des choses qui lui donnaient envie de vomir. Si son visage était marqué par de terribles cernes, c'était plus parce qu'il ne parvenait plus à dormir la nuit et qu'on l'entraînait à faire ces choses, que cet elfe apparaissait pour le faire rejoindre Whitelaw qu'autre chose. Il parlait de révisions, de concours, mais franchement, il savait avoir le niveau et ne se faisait plus trop de soucis pour ça...ses préoccupations avaient vraiment changé et la marque sur son bras flottait comme une guillotine juste au dessus de sa tête.

« ...Mais non ! Mais non ! C'est dégueulasse, vous pouvez pas demander au Professeur Sullivan de faire ça ! Vous vous rendez pas compte de la situation, merde ! »

Il avait crié, lui qui restait toujours calme, même si son ton était celui d'un serpent. Il avait crié, alors qu'on menaçait de s'attaquer à ses notes, donc à la seule chose qu'il possédait encore. Tout, mais pas ses notes ou Azkaban...c'étaient sûrement les deux cauchemars qui lui étaient les plus récurrents, ça et voir Gaya morte par terre.

« Déjà que je me fais emmerder par ces deux connards de mon dortoir, si je viens au Quidditch, alors qu'ils ont le champ libre pour me jeter un Souaffle dans la gueule...ou pire, un Cognard, vous vous rendez compte de l'enfer ? »

Les limites ? Il les avait déjà franchies depuis longtemps, les siennes à lui, et c'était sans doute pour cela qu'il allait aussi mal, qu'il essayait de crier aux professeurs à quel point la situation lui échappait, sans pouvoir dire ce qui allait réellement mal. Qu'ils allaient un jour le retrouver mort sur un trottoir car il aurait craqué devant les Mangemorts et tenté de les attaquer. De toute façon, depuis le début, Whitelaw le regardait comme s'il savait qu'il était un traître potentiel...et Zahari savait qu'il n'échapperait pas à sa baguette s'il parlerait...mais sans doute assumerait-il, trop de gens souffrant de ces conneries.

« Professeur. Je vous garantis que je viendrais à l'examen final. Je sais que vous ne m'aimez pas, je sais que mon comportement est difficilement appréciable mais ce n'est en aucun cas contre vous et plutôt dirigé envers tous les sorciers, à la base. Il ne servira à rien de menacer ma maison car je la hais certainement plus que vous. »

Il parlait vite. Il était stressé. Il ne pouvait pas dire tout ce qu'il savait, tout ce qu'il avait envie de sortir mais qui ne sortait guère de ses lèvres. Qu'était-il, au juste, à part un môme traumatisé ? Il ne touchait d'ailleurs pas la tasse de café et avait mis ses bras sous le bureau de manière à ce que Blueberry ne puisse plus les voir, suite à quelques tremblements qui l'avait soudainement pris. Un petit ordre comme « venez à mes cours » n'avait plus vraiment d'importance dans l'immensité du piège dans lequel il était pris. Les conséquences de ne pas y venir étaient grosses, mais minimes par rapport à ce qu'il se passerait s'il refusait d'obéir aux Mangemorts...et même s'il y pensait de plus en plus, Zahari, pour le moment, du moins, n'osait pas se lancer.


« Excusez-moi pour les attaques personnelles, je suis un peu à bout. Pas dormi depuis trois jours. »

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


With great power comes great responsibility { pv Oz
MessageSujet : Re: With great power comes great responsibility { pv Oz

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» With great power comes great responsibility { pv Oz
» Maud | With great ages comes great irresponsability
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)
» The Great American Bash - 28 juin 2009 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Poudlard :: Extérieur et alentours du château :: Le terrain de Quidditch-