Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: She stood in front of the mirror a long time, and finally decided she either looked like a sap or else she looked very beautiful. One or the other.

ϟ ÂGE : 32
ϟ FONCTION : Ancienne élève de Poufsouffle, Auror reconvertie en videuse au Deus Ex Machina
ϟ AVATAR : Tatiana Maslany


ϟ LIENS : There are those who know and those who don't know. And for every ten thousand who don't know there's only one who knows. That's the miracle of all time— the fact that these millions know so much but don't know this.

She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : She's your mirror | Tessie ♥ Mar 24 Fév 2015 - 11:25

Strength

Dignity
Laughs

« Tu verras, on sera bien ici. » Le ton est apaisant, aimant ; les yeux brillent d'une lueur attendrie alors que Joy pose son regard sur la silhouette familière, sur les longs cheveux bruns et les yeux flamboyants qui voient tout en gris. Tessie, sa précieuse petite sœur. Elle la saisit d'une main légère par les épaules tandis qu'elle la guide à travers les cartons, énumérant d'une voix qu'elle s'efforçait de rendre assurée le moindre détail qu'elle jugeait utile à une sereine installation de Tess. « N'hésite pas à pendre tes aises, il faut que je pense à réparer le verrou dans la salle de bains mais— ne t'inquiète pas, je veillerais à frapper avant d'entrer. Oh, et ne fais pas attention aux voisins, ils passent leur temps à se disputer et je crois même que le mari garde illégalement une goule dans sa cave. Veille à ne pas t'en approcher, s'il te plaît. Les goules ne sont pas des créatures spécialement dangereuses mais tu pourrais tomber malade, elles charrient bien des microbes. » Elle parlait beaucoup trop, Joy ; c'était le signe évident qu'elle se sentait gênée. D'un geste distrait, elle arrangea le pli pourtant impeccable de sa jupe et vérifia d'un œil où brillait une étincelle angoissée que tout était bien là, les soigneusement rangés par ordre d'importance et la clé sur la table de la cuisine. Ouf, oui, bien sûr, ça l'était. Se sentant anormalement stupide, elle laissa échapper un ricanement nerveux avant de se retourner vers sa petite sœur :

« Désolée. Il va falloir que je m'habitue à l'idée de ne plus vivre seule. » Ses lèvres s'étirèrent en un sourire tendre et elle embrassa Tess sur le front. Quand elle se redressa, elle souriait davantage et une lueur amusée brillait dans son regard. « Mais si tu savais à quel point je suis heureuse que tu sois là ! »

Heureuse, Joy l'était, sincèrement ; elle avait même réussi à conserver son emploi de videuse plus de deux mois consécutifs et se sentait déterminée à ne pas se faire virer encore une fois. Elle avait besoin, après tout, de ce précieux salaire pour garder Tessie auprès d'elle et chasser les démons qu'avaient laissé derrière elle la mort de leur père. Quelle ironie, n'est-ce pas ? Avant de s'occuper des monstres cachés sous le lit des autres, il faudrait que Joy veille à ne pas permettre aux siens d'exercer une plus grande emprise sur ses songes. Mais la présence de Tess la rendait euphorique et, à travers les yeux fiers de sa sœur chérie, elle se voyait invincible.

Elle n'avait pas enlevé Tess à Poudlard, elle profitait simplement des vacances scolaires pour jongler entre la présence rassurante de sa sœur et son travail, ses visites régulières à Basile et les appels téléphoniques quotidiens qu'elle passait à sa mère, ses nuits passées à traquer les soûlards et ses courts passages dans l'appartement de Kendra —jamais trop longtemps, de peur de s'attacher—. Le peu de temps libre que lui offrait cette vie, elle le passait à dormir, à se reposer un peu. Elle avait prévu de faire visiter à Tess le quartier ; de lui montrer les endroits où se rendre si elle avait besoin de quelque chose. Mais elles avaient bien droit à un peu de répit, après avoir entassé les cartons de Tess dans le hall d'entrée. Joy n'avait pas daigné laisser faire sa sœur lorsque cette dernière lui avait dit de ne pas s'occuper de son déménagement —elle voulait plus que tout au monde qu'elle se sente à l'aise et cela passait par un transport complet de ses bagages sans rien oublier en arrière.

Elle se rendit d'un pas ferme vers la cuisine, invitant Tess à la suivre par un regard pétillant, et lui lança d'un ton aimant : « Tu veux boire quelque chose, ma puce ? » Ainsi elles pourraient parler, simplement profiter l'une de l'autre.


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: le scotch sur ma baguette ? C'est pour mieux l'aider à fonctionner.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : 7ème année - Poufsouffle inutile - Fière Daltonienne et réelle catastrophe magique.
ϟ AVATAR : Kacey Rohl
I'm not strong enough.


She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : Re: She's your mirror | Tessie ♥ Mar 24 Fév 2015 - 19:32

tu prends soin de moi

comme on prendrait soin
d'un agneau blessé.


Lourdement, elle tirait derrière elle ce qu'il lui restait : une lourde valise en vieux cuir tanné par les années qui avait appartenu à son père, à moitié remplie du peu de vêtements qu'elle possédait, la majorité étant de vieux pull amples d'un jaune moutarde, de vieux jean trop grand pour sa petite taille. Tess n'était pas du tout ce genre de fille superficielle à vouloir à tout prix posséder la dernière robe hors de prix. Elle avait apprit à vivre avec le peu possible, et avait été éduquée de sorte qu'elle s'en contente. Alors qu'elle jette un regard alentours, elle entends sa soeur lui lancer des douces paroles de réconfort. Timidement, elle avait sourit quand Joy avait parlé de la goule vivant dans la cave des voisins. A la hâte, elle avait cherché une blague en rapport avec les goules, et puis, jugeant qu'ils étaient assez horribles comme ça, elle ravala sa langue, tout en hochant la tête.

Joy avait l'air réellement heureuse de ne plus vivre seule, et Tess releva le menton, le poing serré contre son cœur. Elle était probablement la source de cette joie, et n'était pas peu fière de cela. Elle même était plus que ravie de vivre avec elle désormais - du moins, pendant les vacances. Tess avait besoin de se ressourcer ailleurs qu'entre les murs de leur maison, et l'appartement de sa grande soeur était la meilleure idée au monde. « Si tu savais à quel point je suis heureuse aussi, Joy ! » avait-elle répondu enfant, ôtant son lourd manteau kaki. Avec passion, elle fonça sur sa soeur et enfonça sa tête brune entre les deux seins de son aînée. Avec force, elle lui enserra la taille, et renifla son parfum comme si sa vie en dépendait. Ces années avaient été trop longues, et elles devaient rattraper le temps perdu. Tess pariait tout son argent de poche qu'elles avaient des centaines de choses à se raconter.

Elle arriva finalement à se détacher de sa soeur, alors que cette dernière se déplaçait vers la petite cuisine. Du regard, elle l'invita à la suivre, ce qu'elle fit sans se faire prier, le sourire jusqu'aux oreilles. « Oh mon dieu, je donnerais mon âme à n'importe qui contre une tasse de thé menthe brûlant... » répondit-elle en simulant un malaise, la main plaquée contre son front. Puis s'en vint un rire incontrôlable. Tout en sautillant, Tess se dirigea vers le gros fauteuil qui, semblait-il, allait devenir son meilleur ami. Elle sauta littéralement dedans, faisant craquer tous ses os, et détendit ses muscles bruyamment. La tête à l'envers, les pieds en l'air, elle voit désormais Joy sous un autre angle, en train de faire bouillir l'eau de son thé. « J'adore ta robe, mais tu vois, j'oserais jamais porter ça. » fit-elle en pointant sa robe du doigt. Les pieds toujours en l'air, Tess continua tout en tirant sur son lourd pull détendu : « Je mets tellement ce pull que j'hésite encore à lui donner un petit nom, et à lui offrir des fleurs pour la Saint Valentin. » Elle se redressa enfin alors que Joy apportait le thé encore fumant, avec cette forte odeur réconfortante. Tess se rua dessus, et se laissa emporter quelques secondes à des années auparavant, quand tout allait bien. Timidement, elle trempa ses lèvres dans le nectar. Elle se brûla, et ça lui plaisait. Tout en posant sa tasse, elle se mit à fixer sa soeur : « Dis moi... Où s'arrêtent tes souvenirs ? Je veux dire, c'était comment, Azkaban ? »



_________________
Je ne pourrai jamais assez te remercier.
Ta simple présence me suffit, et j'ai besoin de toi pour respirer désormais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: She stood in front of the mirror a long time, and finally decided she either looked like a sap or else she looked very beautiful. One or the other.

ϟ ÂGE : 32
ϟ FONCTION : Ancienne élève de Poufsouffle, Auror reconvertie en videuse au Deus Ex Machina
ϟ AVATAR : Tatiana Maslany


ϟ LIENS : There are those who know and those who don't know. And for every ten thousand who don't know there's only one who knows. That's the miracle of all time— the fact that these millions know so much but don't know this.

She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : Re: She's your mirror | Tessie ♥ Mar 24 Fév 2015 - 20:20

Strength

Dignity
Laughs

L'étreinte la déstabilisa un court instant mais elle n'hésita pas longtemps avant de refermer ses bras sur sa sœur adorée ; son menton posé au sommet de son crâne, profitant de la douce chaleur que diffusait sa présence chérie contre elle, elle scrutait le monde par la fenêtre qui lui faisait face et songea qu'elle était bien, juste ici, avec Tess. Comme ça, je peux te protéger. Comme ça, je peux chasser l'ombre de ton regard. À nouveau, elle l'embrassa sur le front, glissa une lourde mèche brune derrière son oreille, la regarda avec une tendresse infinie. Sa petite sœur.
Qu'est-ce qu'elle pouvait bien l'aimer !


« Du thé à la menthe pour la mademoiselle, c'est parti !, s'exclama-t-elle joyeusement, sa gêne soudain envolée. » L'enthousiasme innocent de Tess était décidément contagieux.

Elle observa, les yeux brillants, s'écrouler sur le fauteuil au milieu de la pièce, sorte de petite créature échouée au milieu d'une énorme forme sombre. Cette vision lui arracha un léger rire. Tout en exécutant les gestes mécaniques, jonglant entre la bouilloire qui commençait à siffler et les tasses en équilibre instable sur un plateau minuscule, elle rétorqua à sa sœur d'un ton à la fois sévère et indulgent : « C'est parfois pratique, les robes, ma puce. Si tu veux, je veux bien te prêter une des miennes. » Elle se retourna un instant vers elle pour ajouter avec un sourire doux : « Par exemple, maintenant. Tu serais très jolie, j'en suis sûre. » Elle jeta un coup d’œil au pull qu'étirait distraitement Tess du bout de ses doigts pleins d'encre —comme à son étonnante habitude— et acheva dans un souffle : « Si j'étais toi, je l’appellerais Samson. » La logique de Joy était parfois étrange ; mais elle aimait profondément sa sœur alors si elle désirait donner un petit nom à son pull, autant en choisir un original.

Le plus habilement possible, elle amena les tasses jusqu'à sa terreur de petite sœur, veillant à ne pas se brûler alors qu'elle les versait dans des tasses à l'allure terriblement banale. Sans attendre, elle lui tendit la sienne puis s'assit en face d'elle, sur une pile de cartons abandonnés. D'un geste distrait, elle porta la propre tasse à ses lèvres, savourant la chaleur de la boisson dans sa gorge et la présence apaisante de Tessie lorsque sa question la fit se tendre nerveusement ; la vérité, c'est qu'elle la paralysa même, d'effroi ou de stupeur, Joy n'aurait pas su le dire.

Mais les faits étaient là : Joy était prise au dépourvu.

« Mes souvenirs, répéta-t-elle pensive. » Pas une seconde, elle ne songea à esquiver la seconde ou même à mentir. Cela serait, à ses yeux, la pire des trahisons. Alors elle s'assit plus confortablement et commença à parler avec une vague indifférence, comme si cela ne l'atteignait pas.
Comme si cela n'avait aucune importance à ses yeux.

Mais ça en avait forcément, puisque que c'était sa petite sœur, sa petite sœur qu'elle était censée protéger, qui lui faisait face.

« Je me souviens vaguement d'Azkaban, avoua-t-elle finalement après un long silence, n'osant pas décrire la solitude glacée, la terreur irrésistible, la douleur comme une vague par laquelle on se laisse emporter sans résistance. C'est comme des flashs. Mais la raison pour laquelle on m'y a envoyé... » Elle secoua doucement la tête. « Je l'ai oublié et je n'ai pas envie de me souvenir. Non pas parce que j'ai peur, mais parce que je juge que j'ai des affaires plus urgentes à régler. » Sur ces mots, elle planta son regard dans celui de Tess. Il y avait de l'amour dans ce regard. Et aussi un peu d'inquiétude. Le message était clair.

« Mais pourquoi cette question, ma puce ? osa-t-elle encore demander, se jurant de ne pas oublier de l'interroger sur sa vie à Poudlard lorsqu'elle aurait résolu le problème de cette soudaine curiosité. »


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: le scotch sur ma baguette ? C'est pour mieux l'aider à fonctionner.

ϟ ÂGE : 20
ϟ FONCTION : 7ème année - Poufsouffle inutile - Fière Daltonienne et réelle catastrophe magique.
ϟ AVATAR : Kacey Rohl
I'm not strong enough.


She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : Re: She's your mirror | Tessie ♥ Mar 24 Fév 2015 - 20:43

tu prends soin de moi

comme on prendrait soin
d'un agneau blessé.


Ses deux mains serrées en deux poings, Tess les plaça timidement sous son menton, le regard interrogateur, et intéressé. Elle s'était juré que peu importe ce qu'allait lui dire sa soeur, elle ne la jugerait en aucun point. Si elle avait été à Azkaban, c'était surement pour une bonne raison. Mais ce qui intriguait le plus la petite brune, c'était la soudaine amnésie de sa soeur : certains médicomages avaient établit des rapports sur Joy, et Tess se souvient vaguement du terme Ictus Amnésique, ce mécanisme d'auto-défense qui touchait souvent les personnes avec un QI vachement développé. Pensive, elle étira ses lèvres avant de reprendre une gorgée de thé menthe. Si elle avait osé poser la question, c'était simplement parce qu'il fallait qu'à un moment ou un autre, elles jouent cartes sur table. Tess était avide de savoir et ce n'était pas une nouveauté. Du coup, la maladie de Joy était pour elle une source de questions quotidiennes et de recherches sans fins. Pourquoi cette question ? Mentir à sa grande soeur, c'était du blasphème. Alors elle rangea la raison des bisounours pour quelqu'un d'autre dans un coin de sa tête. « Pourquoi ? elle but une nouvelle gorgée pour se donner de la contenance. Elle reposa la tasse, la main tremblante. Parce qu'on a pas réellement eu le temps d'en parler, et que ça m'intrigue énormément. Et puis, personne n'est à l'abris de s'y retrouver un jour, même moi... Alors je voulais savoir comment c'était. Si c'était réellement dur... Mais je suppose que oui, c'est une prison après tout. » Elle s'était arrêtée, parce que le reste de la phrase lui brûlait le cerveau, et c'était comme si elle ne se sentait pas encore prête à donner son hypothèse.

Cependant, hésitante, elle se lança tout de même, le regard perdu sur ses bouts de doigts bleus d'encre : elle avait juré à Joy de laisser tomber Justin, mais c'était encore dur d'arrêter de lui envoyer des lettres. « Et si quelqu'un te voulait du mal, Joy ? Je veux dire, et si tu avais appris quelque chose contre ton grès, et que... » Tess arrêta sa phrase en suspend, et passa une main dans ses cheveux raides. Elle se mit à sourire. « Je suis désolée, j'ai beau chercher une réponse, je crois que rien ne colle avec cette foutue histoire d'arrestation... » Tess se massa les tempes, et, reportant son attention sur sa grande soeur, étira son sourire. Ce n'était peut-être pas le moment d'en parler, après tout, elles auraient bien le temps de continuer cette discussion déroutante. Certes, Tess voulait savoir. Mais si Joy elle même n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé, elle n'était plus qu'une micro goutte dans un lac.

Elle se souviendrait de ce jour toute sa vie, pourtant. Quand ils sont venus chercher sa soeur, son rempart, au domicile. Elles étaient devant la télé, regardant une émission moldue tout en rigolant à gorge déployée sous le regard protecteur de leur père. Ils n'avaient même pas prit le temps de frapper, préférant défoncer leur porte d'entrée. Sa soeur, traitée en criminelle, ne pouvant bouger aucun membre, qui se laissa emmener par ses brutes. Et Tess qui hurle. Elle hurle, elle supplie, elle jure même que c'est une erreur. Et eux, ils se permettent d'hurler que c'est bien la Jackson-Powell qu'ils recherchaient. Tess qui pleure, qui tente d'attraper les mains douces et laiteuses de son aînée. Tess qui s'écroule au sol alors que sa soeur se laisse emmener, le regard vague, acceptant le châtiment. C'était comme si elle avait toujours su. Comme si c'était prévu.

Reprenant ses esprits, Tess planta son regard dans celui de sa soeur. « Alors, on l'essaye cette robe ? »



_________________
Je ne pourrai jamais assez te remercier.
Ta simple présence me suffit, et j'ai besoin de toi pour respirer désormais.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: She stood in front of the mirror a long time, and finally decided she either looked like a sap or else she looked very beautiful. One or the other.

ϟ ÂGE : 32
ϟ FONCTION : Ancienne élève de Poufsouffle, Auror reconvertie en videuse au Deus Ex Machina
ϟ AVATAR : Tatiana Maslany


ϟ LIENS : There are those who know and those who don't know. And for every ten thousand who don't know there's only one who knows. That's the miracle of all time— the fact that these millions know so much but don't know this.

She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : Re: She's your mirror | Tessie ♥ Mar 24 Fév 2015 - 22:17

Strength

Dignity
Laughs

Les deux mains croisées de Tess lui évoquaient l'image d'un croyant.

Troublée, Joy détourna brièvement le regard. « Parce qu'on a pas réellement eu le temps d'en parler. » Elle contempla distraitement les toitures irrégulières de Londres qu'elle pouvait apercevoir par la fenêtre, l'ambiance particulière de la ville. « ... et que ça m'intrigue énormément... » Un chat noir, signe de mauvais présage —cruelle ironie ou simple hasard ?— bondit d'une fenêtre à une autre. « Et puis, personne n'est à l'abris de s'y retrouver un jour, même moi... » Le souffle commença à lui manquer alors qu'elle réalisait la portée de telles paroles ; Tess elle-même se rendait-elle compte du début d'affolement qu'inspirait à sa sœur aînée une telle déclaration ? « Alors je voulais savoir comment c'était. Si c'était réellement dur... »

« Mais je suppose que oui, c'est une prison après tout. »

Joy reposa brusquement sa tasse sur la table basse qui trônait en face d'elle. Elle garda les yeux baissés pendant une seconde fugitive, tâchant de mettre ses idées au clair, de calmer la rage, la tristesse, la profonde inquiétude... Lorsqu'elle releva la tête, c'est d'un ton dur qu'elle s'exclama : « Tu n'auras jamais à connaître ça, Tess. Jamais, tu m'entends ? Tu n'es pas comme ça. Tu es quelqu'un de bien. » Ton âme est bien trop pure pour expérimenter la douleur d'Azkaban. Ton esprit bien trop innocent pour être souillé par la présence néfaste de Détraqueurs.
Les yeux flamboyants, c'est avec une détermination féroce qu'elle ajouta : « Et même si tu l'étais, même si tu avais une chance d'aller en prison, je prendrais ta place. » C'est une promesse, clamait son regard teinté de volonté pure et de quelque chose d'un peu plus trouble, d'un peu plus effrayant...
Comme de la folie.

Une folie si protectrice qu'elle en devenait presque meurtrière.

L'instant d’après, elle affichait à nouveau un sourire attendri, aimant, et buvait son thé avec un calme olympien. L'inquiétude sincère qu'elle percevait dans la voix de sa précieuse petite sœur réussissait à faire des miracles, comme celui de l'apaiser en quelques secondes, en quelques paroles. D'un ton rassurant, elle lui répondit : « Oh ma puce ! Le passé n'a aucune importance pour moi, sauf lorsqu'il te concerne, toi et notre famille, évidemment. J'ai tout oublié. Comment pourrais-je posséder le moindre intérêt aux yeux de quiconque ? Comment pourrais-je représenter la moindre menace ? » Elle secoua doucement, faisant flotter ses épais cheveux bruns au-dessus de ses épaules détendues. Encore un nouveau miracle. La simple présence de Tess suffisait à lui faire baisser sa garde.

Ce qu'elle n'osa pas dire, c'était qu'elle pouvait aussi très bien y avoir été envoyé pour meurtre. C'était sans doute tout ou rien. Mais elle ne voulait pas savoir.

« Il ne sert à rien de se torturer. Pensons plutôt à l'avenir. La vie, après tout, vaut le coup d'être vécue à fond. » Avec un sourire malicieux, elle ajouta tout en se redressant, veillant à équilibrer les tasses dans son élan : « Tu me suis ? Nous avons une robe à essayer ! »

La prenant par les épaules, elle guida Tess jusqu'à sa chambre, une pièce minuscule où se côtoyait un lit et une penderie ; gentiment, elle poussa sa sœur sur le lit tandis qu'elle ouvrait la porte de son armoire. Elle fit mine d'hésiter quelques minutes avant de brandir une robe blanche à fleurs, joliment cousue, qui mettrait sans aucun doute en valeur la silhouette de sa cadette —la robe lui avait été offerte par une amie et c'était de toute façon le seul vêtement qui n'était pas noir ou gris dans sa garde-robe. Elle ne parvenait pas, malgré tous ses efforts, à imaginer Tess dans un habit sombre. Elle espéra, secrètement anxieuse, que le vêtement lui plairait. Un rire dans la voix, elle s'écria en se retournant vers elle : « Ce n'est pas tout à fait de saison mais... Enfile-la ! On doit faire à peu près la même taille. »

Alors que sa petite sœur se débattait avec la robe, Joy demanda d'un ton faussement distrait : « Et sinon, Poudlard, ça va ? »


_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


She's your mirror | Tessie ♥
MessageSujet : Re: She's your mirror | Tessie ♥

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boule et Tessie couple de caniches toy abricot
» ? I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» « Te parler du bon temps, qu'est mort & je m'en fous ♥ »
» Alice Blood [Attente de Réponse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Le Monde Magique :: Londres-