Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: le Seigneur est quelqu'un de bien. Crois-moi.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancienne Serpentard - Mangemort - Professeur Stagiaire en Potions.
ϟ AVATAR : Bryden Jenkins
Let's pray our Lord.

ϟ LIENS : First, I cam here to introduce myself. and then I made friends. And ennemies.


    Première rentrée en tant que Professeur Stagiaire de Potions.




Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Mer 21 Mai 2014 - 18:34


Gaya Kendriss LALAITH

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ϟ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« prions notre réel Seigneur, notre véritable maître »



_________________
    let me introduce you...
    to my lonely world.
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    code broadsword.
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: The moment you doubt whether you can fly, you cease for ever to be able to do it.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancien élève de Poufsouffle, il espère atteindre le sommet de la pyramide sociale en devenant un homme d'affaires important.
ϟ AVATAR : Tyler Posey
Happy Banana Day

ϟ LIENS : So come with me, where dreams are born, and time is never planned. Just think of happy things, and your heart will fly on wings, forever, in Never Never Land!

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Jeu 10 Juil 2014 - 23:24

From : Justin Finch-Fletchley
To : Gaya Kendriss Lalaith

« Je vais prendre soin de toi »

Gaya,

Gaya, Gaya, Gaya. J'écris ton nom et j'oublie pourquoi j'ai peur. Tout ça —l'avenir, ta Marque, mon sang impur— paraît tellement insignifiant alors que tu es en train de dormir dans la pièce d'à côté. Si proche. J'ai l'impression que nous n'avons jamais été aussi proches et j'aime cette sensation, cette intimité rassurante. J'aime le fait de savoir qu'il me suffit de pousser une porte pour découvrir tes cheveux blonds éparpillés sur l'oreiller. C'est une vision paisible. Elle me donnerait presque l'illusion que rien ne peut nous séparer. Que rien ne peut te blesser. Tu es forte, Gaya. Je tenais à ce que tu le saches après ce qui s'est passé hier et je n'hésiterais pas à le répéter jusqu'à ce que la Terre entière soit au courant. Gaya est forte ! Le ciel le saura. Je le sais déjà —il est à présent sept heures du matin et Lilith me regarde comme si elle était assez intelligence pour deviner que les croquettes que je lui ai donnée ont été achetées au rabais.

Ce fut une soirée pénible, n'est-ce pas ? Très pénible. Finalement, l'alcool n'a pas su détendre l'atmosphère comme je l'espérais. Plus d'une fois, j'ai failli craquer. J'ai honte de l'avouer —tellement honte, Gaya, tu ne peux pas imaginer— mais quand tu as fini par t'endormir, entre deux aveux embrouillés, je suis sorti dehors traîner un moment. J'avais envie de pleurer, de transplaner comme tu l'as suggérée dans ta précédente lettre, tout le monde le dira : c'était la chose la plus raisonnable à faire. Seulement, je suis rentré. Pas parce que j'ignore comment transplaner mais parce que j'ai pensé à toi, à ta réaction lorsque tu découvriras l'appartement vide.
Et je suis rentré, Gaya, je suis rentré.

Maintenant, je ne regrette pas une seule seconde d'être venu. Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureux que tu ais réclamé ma présence à tes côtés. L'air irrésistiblement pollué de Londres m'a éclairci les idées et je peux à présent l'écrire avec une clarté troublante —je l'écris mais je suis prêt à le crier sur tous les toits, au seuil de toutes les portes : je vais prendre soin de toi. Je ne laisserais jamais rien t'arriver de mal. C'est une promesse. Autant de fois qu'il le faudra, je répondrais à l'appel. Autant de fois qu'il le faudra, je te garderais une place auprès de moi. Je donnerais le meilleur de moi-même. Prend tout ce qu'il te plaira, mes épaules et mon dos, mes yeux et mon cœur, je suis là. Tu lis ça, Gaya ? Je suis là.

Ne dis pas que tu es égoïste car je le suis au moins autant que toi, si ce n'est plus. Tu me connais, peut-être même mieux que quiconque et c'est effrayant, cette façon que tu as de me connaître dans les moindres détails. C'est effrayant et euphorisant à la fois. Il n'y a que toi qui me fasse sentir comme ça, aussi fort et vulnérable, comme un colosse aux pieds d'argile. Je ne suis pas bête, Gaya, malgré les apparences. Je regarde les gens quand ils s'embrassent. Ils ont l'air heureux.

Avons-nous l'air heureux ? Dis-moi...

Je ne sais pas quand tu liras cette lettre, si tu la lis, si je te laisse la lire. Mais j'aimerais que tu saches une chose, alors que les premiers réverbères s'allument, et que l'aube dévore l'horizon comme une sorcière cannibale. J'entends déjà la porte s'ouvrir, ton pas dans mon dos et ma main tremble sur le papier—

Gaya, je crois que je t'aime.











*ici, l'écriture est brouillonne, manifestement rajoutée à l'arrache dans un coin froissé de la feuille*
Galatea n'a jamais été mon amie.



© NOIR STRIDER/ALPHATHUDS.
Texture © laflaneuse, améliorée par Lawrence S.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: The moment you doubt whether you can fly, you cease for ever to be able to do it.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancien élève de Poufsouffle, il espère atteindre le sommet de la pyramide sociale en devenant un homme d'affaires important.
ϟ AVATAR : Tyler Posey
Happy Banana Day

ϟ LIENS : So come with me, where dreams are born, and time is never planned. Just think of happy things, and your heart will fly on wings, forever, in Never Never Land!

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Ven 11 Juil 2014 - 10:44

From : Justin Finch-Fletchley
To : Gaya Kendriss Lalaith

« Au nom de la vérité »

Ga— Gaya. Ma chérie, je voudrais te dire... Mon cœur. Chère Gaya, je— Mon ange, il y certaines choses dont. Yaya...

Mon amour,

Parfois, je manque de mots et les gestes ne suffisent pas à exprimer ce que je ressens. Ce matin, nous nous sommes échangés nos lettres avec la maladresse des premiers amours et je peux dire à présent qu'il y a un verbe de trop dans ma phrase : je ne crois pas que je t'aime, non, je t'aime. Dans tes lignes, tu en parles comme d'une évidence et je songe que j'ai besoin de cette certitude pour continuer à avancer. Il n'y a jamais eu de doute entre nous. J'ose espérer qu'il n'y en aura jamais et les obstacles que tu évoques —ils n'en sont pas, Gaya, il faut juste apprendre les contourner. Il faut juste apprendre à suivre un autre chemin. Je ne te demande rien de plus que la vérité, mon amour. Il y a certaines choses que l'époque nous a imposés, nous n'avons rien réclamés mais on subit au nom de tous.

Cette nuit pourrait être le début de beaucoup d'autres nuits et beaucoup d'autres jours, de nouvelles occasions et découvertes, d'une vie entière passée ensemble. Nous avons dix-sept ans. Nous sommes jeunes. Je t'aime. Rien ne peut nous arrêter.
Je t'entends marmonner dans la cuisine à propos de ta baguette qui a disparu et je me dis que c'est à ça que l'avenir doit ressembler. Toi, moi, un couple. Je pourrais t'enlever si tu as peur de faire le premier pas, je pourrais faire tellement de folies sur un simple mot de toi que j'en ai le vertige. Les gens diront ce qu'ils voudront, ils ne peuvent pas comprendre. Ils n'ont jamais compris, jamais vu ce qui se passait entre nous. Nous-même n'avons pas été prévenus —qu'aurions-nous fait dans ce cas-là ?

Je ne regrette rien, Gaya. Mais je ne veux pas être la cause de tes larmes, je veux être celui que tu regardes en souriant, celui qui te fait rire. La première chose que je veux voir à mon réveil, c'est toi, heureuse, si belle dans ton bonheur. Je n'ai pas peur d'affirmer que je serais différent des autres —différent de Lucas et Galaad. Peut-être parce que je suis un Poufsouffle, c'est ancré dans mes veines, et aussi peut-être un peu parce que je t'aime. Définitivement. Qu'est-ce que ça vaut, tous les préjugés du monde, face à ça ? Je ne sais pas. Je ne sais pas.

Tu n'es pas un assassin. La femme que j'aime— elle est drôle et gentille et intelligente. Elle se moque de la couleur de mon sang, elle est simplement née à un endroit où cela avait de l'importance, comme je suis né à un endroit où cela n'en avait pas. Ce n'est pas une raison pour croire que nous n'avons rien à faire ensemble car, au contraire, nous avons tout à construire ensemble. Il suffit de dire "merde !" au monde entier, ce n'est pas si compliqué. Tu n'as rien à voir avec les Mangemorts, mon amour. N'essaie pas de me faire croire le contraire.

Tu vaux mieux que ça.
Nous valons mieux que ça.

Et j'ai vite appris à reconnaître le son de tes pas, lorsque que tu te glisses dans mon dos pour tenter de me surprendre, je ferais semblant d'être pris au dépourvu et tu en profiteras pour m'arracher la lettre des mains. C'est comme un jeu, un jeu merveilleux, je te volerais un baiser sous prétexte de vouloir récupérer ce stupide bout de papier qui ne fait que répéter ce que je t'ai déjà dit— N'oublie pas, Gaya. Cet homme et cette femme qui ont su triompher de tout, dont l'amour serein et évident est exposé aux yeux du monde, ça pourrait être nous.

Je t'aime.



© NOIR STRIDER/ALPHATHUDS.
Texture © laflaneuse, améliorée par Lawrence S.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: The moment you doubt whether you can fly, you cease for ever to be able to do it.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancien élève de Poufsouffle, il espère atteindre le sommet de la pyramide sociale en devenant un homme d'affaires important.
ϟ AVATAR : Tyler Posey
Happy Banana Day

ϟ LIENS : So come with me, where dreams are born, and time is never planned. Just think of happy things, and your heart will fly on wings, forever, in Never Never Land!

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Dim 13 Juil 2014 - 20:50

From : Justin Finch-Fletchley
To : Gaya Kendriss Lalaith

« Ne le dis à personne »

Gaya, mon amour,

Cela ne fait que quelques jours et, pourtant, tout est déjà dit. Je conserve chacune de tes lettres précieusement car tes mots ont le don de m'apaiser. Le moindre instant passé à tes côtés est une accalmie dans la tempête qui se prépare. Comme toi, je n'ai jamais été très doué pour exprimer mes sentiments : on m'a aimé, oui, on m'a donné les armes, un cœur à offrir —et il est à toi, tu le sais, il t'appartient— mais on a oublié de me prévenir à quel point cela allait changer mon existence. C'est une avalanche d'émotions, un flot irrésistible et on se laisse emporter par le courant. Au milieu de ce joyeux bordel, j'évoque l'image de mes parents. Je réalise qu'ils me mettraient sans doute en garde s'ils savaient mais, hey ! Je t'aime. Qui peut lutter contre ça ? Entre nous, la prudence est superflue.

La vérité, c'est qu'ils n'ont jamais aimé l'imprévu et tu es le plus bel imprévu de ma vie, Gaya. Je me rends difficilement compte : cela va faire bientôt plus de six ans qu'on se connaît, six ans ponctués par mes disputes quotidiennes avec Sybella, ma colère instinctive envers tes autres amis Serpentards —forme de jalousie primitive sur laquelle je n'osais pas mettre de nom— et les avertissements d'Alyssa à propos de notre amitié qui menaçait de dérailler. Elle s'est trompée. Prouvons-le lui. Il a suffit d'une poignée de lettres, d'une urgence, pour que tout bascule. Je me relis et je cherche le Poufsouffle tapageur dans mes mots : il n'y est pas —plus. Il a disparu. Tu l'as transformé en quelque chose de plus grand, de plus honnête et d'infiniment plus beau. Tu es une magicienne, Gaya.

J'ai vu mon patron, aujourd'hui, comme tu le sais. Un homme charmant, j'aimerais te le présenter. Je devais avoir l'air étrange, différent, peut-être même extatique car il m'a demandé le plus sérieusement du monde si j'étais malade et s'est dépêché d'ajouter d'un ton inquiet qu'il m'avait rarement vu aussi déboussolé. Déboussolé, c'est le terme qu'il a employé. Alors que c'est la première fois que je sais exactement où je vais ! En guise de réponse, j'ai souri bêtement et je n'ai rien rétorqué. Quelque part, je sens confusément que j'aurais adoré lui avouer la vérité, lui dire qu'il y a une sirène qui dort dans ma chambre —la tienne, en l'occurrence— mais j'ai gardé la bouche close. Pas parce que j'ai honte, non, comment pourrais-je avoir honte ? Si je le pouvais, je te brandirais tel un étendard face au monde entier. Mais par pur égoïsme. J'avais envie de garder notre relation naissante bien au chaud au fond de moi comme un secret pour mieux nous rapprocher. Un autre temps viendra inévitablement pour les aveux mais, en attendant, prenons la peine de savourer ces instants. Il y a beaucoup de choses avec lesquelles ma conscience devrait pouvoir s'arranger, puisque c'est toi, puisque je t'aime.

J'ai besoin de tes mots pour me sentir exister. Drôle de couple que nous sommes, un peu bancals, un peu tremblants mais définitivement heureux. Parle-moi de ton enfance, de tout ce qui te concerne, je peux accepter même l'inavouable. Je veux savoir dans quel métal la femme que j'aime est forgée, bien que j'en devine la force et le caractère, c'est une forme de redécouverte étonnante.

Encore une fois, je ne sais pas quand tu liras cette lettre —je peux voir ton dossier d'inscription achevé, trônant négligemment sur le bureau et je me dis que c'est merveilleux, à quel point l'avenir paraît simple quand on est deux. L'avenir. Concept vague, flou, abstrait. Avec nos deux emplois, nous devrions pouvoir nous assurer un futur confortable, tu ne crois pas ?

Il me tarde d'en savoir plus.
Je t'aime.



© NOIR STRIDER/ALPHATHUDS.
Texture © laflaneuse, améliorée par Lawrence S.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: The moment you doubt whether you can fly, you cease for ever to be able to do it.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancien élève de Poufsouffle, il espère atteindre le sommet de la pyramide sociale en devenant un homme d'affaires important.
ϟ AVATAR : Tyler Posey
Happy Banana Day

ϟ LIENS : So come with me, where dreams are born, and time is never planned. Just think of happy things, and your heart will fly on wings, forever, in Never Never Land!

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Lun 21 Juil 2014 - 19:25

From : Justin Finch-Fletchley
To : Gaya Kendriss Lalaith

« Parfois le temps s'arrête »

Gaya,

J'ai répondu à toutes tes lettres, fais semblant de ne pas m'inquiéter. Je ne veux pas gâcher le paradis que tu dois être en train de vivre aux Caraïbes —profites-en car ce n'est pas moi qui pourra t'offrir des vacances pareilles. Mais il est arrivé un moment où je n'en peux plus ; je n'en peux plus de rester figé sur cet improbable statu quo. Je n'en peux plus de me dire que tout ira bien quand les attaques de Mangemorts s'intensifient autour de nous. Malgré mes efforts, l'amour que je ressens pour toi, je n'arrive pas à oublier que tu es l'une d'entre eux. Je sais ce que tu penses —je sais ce que tu vis. Tu me l'as raconté. Mais je ne parviens pas à m'ôter cette idée du crâne, cette crainte que tu ne m'ais pas tout avoué. Je te crois lorsque tu affirmes que tu ne me mens pas mais pourrais-tu occulter une partie de la vérité ? Le pourrais-tu, Gaya ?
On ne va pas rester éternellement cachés dans ton appartement.

Parfois le temps s'arrête, on savoure ces instants de grâce, ce moment d'éternité. Et puis, il redémarre. Il faut prendre une décision. Je ne pourrais jamais t'offrir de vacances aux Caraïbes, Gaya, ou alors pas avant un long moment. Mais je ne crois pas me tromper en te disant que j'ai tellement d'autres choses à te donner, des choses qu'on pourrait s'offrir mutuellement. Elles ne t'ont pas plu, ces journées passées ensemble ?

Pardonne-moi, j'écris des mots durs sans même t'exprimer le fond de ma pensée. C'est parce que je suis maladroit, je ne veux pas te blesser mais je ne veux plus me —nous mentir. Je serais le premier à te pardonner, quelle que soit ta faute. Mais je ne pourrais pas supporter de te savoir encore parmi eux, à leurs ordres, comme un soldat d'opérette. Il y a des choses avec lesquelles ma conscience devrait pouvoir s'arranger, te savoir dans une meute d'assassins n'en fait pas partie.

Le choix paraît simple, quand on s'aime, tu ne crois pas ?

Dans l'attente de ta réponse,
Sache que je t'aime.



© NOIR STRIDER/ALPHATHUDS.
Texture © laflaneuse, améliorée par Lawrence S.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: Tough girl in the fast lane, tough girl whose soul aches

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ex-Serpentarde ; étudiante en journalisme ; assistante à la Gazette.
ϟ AVATAR : AnnaSophia Robb


ϟ LIENS : Smile, the worst is yet to come.

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Lun 22 Déc 2014 - 13:49

From : Sybella Tyrel
To : Gaya Lalaith

Ne me demande rien.


Salut Lalaith.

On m’a toujours dit que la période des fêtes était propice aux réconciliations. Je sais pas pour toi, mais personnellement je n’ai jamais cru à ces conneries.

Je voulais en profiter pour te rendre tout ce que t’avais oublié chez moi en Irlande. Il y a un ou deux tee-shirts, des bijoux, et des vieux cadeaux. Je me suis dit qu’après tout, c’était toi qui m’avais offert tout ça, autant que ça te revienne et que t’en fasses ce que tu veux.

Mais finalement je les ai gardé avec moi. Et si tu veux venir les chercher, et bien tu n’as qu’à venir jusqu’à moi. Tu trouveras bien le moyen de te déplacer si t’as envie de récupérer tout ton bordel.

Allez. Joyeux Noël quand même.

S. Tyrel


_________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© okinnel
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Ven 26 Déc 2014 - 23:08

From : Galaad Stomby
To : Gaya Lalaith

Joyeux Noël, tout ça.


Oyo Gaya,

Ça fait un bail, non ? C'est d'autant plus chelou que sachant que tu travailles à Poudlard, on devrait se croiser super souvent il me semble. Enfin. J'imagine que ma tendance à sécher les cours aide vachement à m'éviter ... Mais j'ai pas trop cherché à te voir non plus, donc j'épiloguerai pas.

Cela dit, ça me faisait quand même chier de pas t'écrire du tout pour Noël. Ça aurait bien été la première année. Et je suis pas trop fan du changement, tu sais bien. Donc bon. Joyeux Noël (en retard, mais Amiral était pris par Antinea, j'ai dû attendre - tu remarqueras que ça m'aura pas aidé à rédiger une meilleure lettre pour autant).

Je te redirai bien à quel point je suis désolé pour tout ce qui s'est passé après les ASPICs, toute cette histoire avec Sybella, mais bon, j'imagine que tu le sais déjà. Ou pas, d'ailleurs. Enfin voilà, en tout cas maintenant je peux te le dire et te le redire : je suis désolé. J'invoquerais bien l'alcool, parce qu'il est en grande partie responsable, mais je pense qu'il y a avait d'autres choses encore, des incompris entre nous, des trucs qu'on a jamais réglé. C'est sans doute trop tard maintenant, le mal est fait.

J'espère que tu as quand même passé des chouettes fêtes.
Galaad.

PS : ah oui, qui dit lettre de Noël, dit cadeau de Noël (et ouais). Donc si Amiral les a pas perdu en chemin, tu devrais recevoir des chaudrons fondants aussi (fais gaffe, certains pétillent).


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I kiss better when I'm drunk, sex is best when you're not in love.

ϟ ÂGE : 24
ϟ FONCTION : Rockeur au chômage
ϟ AVATAR : Sebastian Stan
ϟ ABSENCE ? : Présence intermittente : Argentina mi amor /o/



ϟ LIENS : Boom into my head, boom into my body dead.

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Sam 14 Fév 2015 - 19:38

From : Galaad Stomby
To : Gaya Lalaith

See you tonight


Le papier sur laquelle la lettre est écrite est froissé, comme attrapé vite fait au fond d'un sac, et l'écriture est penchée, presque brouillonne. D'ailleurs, Amiral a l'air passablement ébouriffé, à croire qu'il venait juste d'être réveillé quand il s'est envolé.

Gaya ♥

Joyeuse Saint-Valentin ! Je ne m'attendais pas à avoir de lettre, surtout de toi, mais elle m'a fait super plaisir. On a trop attendu pour se revoir.

A ce soir sweetie.
(Ah et attention à Amiral, il est de mauvaise humeur en ce moment).
Galaad.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
HERE I AM, A YOUNG MAN, YOU CAN ROLL ME IN YOUR HANDS ; THROW ME UP HIGH INTO THE AIR. I WONDERED ON, RIPPED AND TORN, A SAMOURAI IN A STORM, OVER THE SAND INTO THE GLARE. THERE'S AN ORCHESTRA IN ME, PLAYING ENDLESSLY, I EVEN HEAR IT NOW ...
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: The moment you doubt whether you can fly, you cease for ever to be able to do it.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Ancien élève de Poufsouffle, il espère atteindre le sommet de la pyramide sociale en devenant un homme d'affaires important.
ϟ AVATAR : Tyler Posey
Happy Banana Day

ϟ LIENS : So come with me, where dreams are born, and time is never planned. Just think of happy things, and your heart will fly on wings, forever, in Never Never Land!

Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith Sam 14 Fév 2015 - 22:32

From : Justin
To : Gaya

« Je savais que je n'aurais pas dû envoyer cette lettre »

Gaya,

J'ai longuement hésité avant de t'écrire. J'hésite encore à t'envoyer cette lettre. Je pourrais la terminer et la garder précieusement au fond d'un tiroir poussiéreux. La vérité, c'est que je ne sais pas. Je n'ai jamais su, avec toi. Si ces mots se trouvent sous tes yeux, alors c'est que j'aurais décidé que je suis prêt à assumer les conséquences d'une telle initiative.

Plus que tout, j'espère que tu vas bien. J'ose même espérer que tu n'es pas seule en ce jour de fête ; puisqu'il faut que nous soyons séparés, arrange-toi au moins pour être en bonne compagnie, saine et sauve. Je n'ai pas d'autre cadeau à t'offrir que tout l'amour que tu daigneras accepter. En fait *le passage entier, constitué de plusieurs lignes, est rendu illisible par les nombreuses ratures infligées à la feuille* Tu l'auras compris, c'est un peu compliqué, très décousu, mais...

Retiens l'essentiel : Prends-soin de toi.

Joyeuse St-Valentin,
Justin.



_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith
MessageSujet : Re: Boîte aux lettres de Gaya Kendriss Lalaith

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: La Bible du Forum :: Boîtes aux lettres-