Secret du moment


A. LICHUAN WHITELAW
(TROUVÉ)

Finalement, tu as plus de points communs avec Lone que tu ne le prétends.

Alors, vous savez ce que c'est ?
Nouvelles de Legi !
ϟ 02/15 : Mise à jour générale. Venez donner votre avis sur le design ici, et découvrir l'event spécial . Vous pouvez en savoir davantage de façon générale ici et découvrir les autres events

ϟ 09/14 : Nouvelles activités ! Vous pouvez participer à la Gazette ici et profiter de la radio de Legilimens.

ϟ WANTED : Nous recherchons actuellement des membres de l'Ordre de tous les âges !

ϟ Et surtout, n'oubliez pas de participer à la vie du forum de n'importe quelle façon ♥


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  


Partagez|


avatar

: there are always things to learn about the world and yourself.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : 6ème année Serdaigle
ϟ AVATAR : Jenn Im


ϟ LIENS : I wish the stars could shine now. For they are closer, they are near.

J'ai l'impression de t'avoir vu quelque part • ISAAC
MessageSujet : J'ai l'impression de t'avoir vu quelque part • ISAAC Mer 25 Fév 2015 - 20:45

Walking through the shadows

to entertain myself
Oh look! A cat!


Le couvre-feu était en marche depuis deux heures déjà, minuit sonnait à travers le château. Tous les élèves devaient rester dans leurs dortoirs ou salles communes sous peine de punition si ils décidaient d’arpenter les couloirs sombres la nuit. Lysandra était en train de finir son livre, Une histoire d’astrologie. Plus que deux pages et elle avait fini l’histoire si palpitante d’une jeune femme qui étudiait les astres pour y découvrir de nouvelles planètes chaque jour. Rien de nouveau d’ailleurs pour notre jeune femme au quotient intellectuel un peu trop élevé. Elle s’était ennuyée toute la semaine en allant au cours et en écoutant les explications des autres, des explications tout a fait absurdes d’ailleurs. Son humeur était de pire en pire au fil que la semaine avançait, et on était que mercredi. Cela annonçait rien de beau. Le seul rayon de la journée avait été d’aider les premières années avec leurs devoirs dans la bibliothèque. Eux au moins l’écoutaient passionnément et étaient satisfaits d’être aidés. Les autres étaient déjà trop vieux pour en apprendre davantage, cause perdue.

Au lieu d’éteindre la petite flamme qui lui servait comme lampe de chevet et d’aller dormir, Lys décida que ça faisait longtemps qu’elle ne s’était plus promenée dans le château la nuit. C’était toujours excitant d’arpenter des couloirs sombres, où on pouvait vous trouver à n’importe quel moment. Puis où est le mal d’ailleurs, elle ne le fait que d’un point de vue tout à fait intellectuel. Histoire de vérifier que les élèves n’arrivent pas à franchir certaines salles où sortir de leur dortoir la nuit. Un petit check-up de sécurité si on pouvait appeler ça comme ça. Bien que elle arrivait facilement à contourner les sors pas très bien cachés du château. Comme quoi c’est pas parce qu’on est directeur qu’on fait attention aux détails. Ses pieds ne résonnait pas, la marche aussi subtile que celle d’un chat qui se pavane partout.

En parlant de chat, Lysandra eu un souffle froid dans la nuque en entendant un miaulement derrière elle. Non, ça ne pouvait pas être le chat du concierge ? Impossible. Elle n’avait rien entendu. Son corps se tourna, faisant face à l’imminente punition qui allait suivre mais en clignant des yeux elle du se rendre à l’évidence qu’il n’y avait personne derrière elle. Puis un voile doux qui lui caresse la jambe, les yeux descendent et le voilà. Le chat, à ses jambes, en train de réclamer des caresses. Le cœur de Lys fit un bond en voyant un animal, encore une peluche dont elle pourrait s’occuper et la câliner toute la nuit. Avec un grand sourire elle plissa les genoux pour pouvoir caresser la fourrure du félin à ses pieds, ronronnant comme un gros matou. La seconde où elle voulu le prendre dans ses bras, ses poils se hérissaient. Furieux. Une griffe qui se plante dans ses bras et voilà, il était parti à l’autre bout du couloir.

Une course poursuite commença entre les deux ombres dans les couloirs. Elle ne voulait pas laisser le chat seul. Pas question. Et quoi si il était seul, si il avait besoin d’aide ou si il était grognon juste parce que il avait froid ? Des pensées fusèrent dans sa tête pendant qu’elle essayait de suivre le chat tant bien que mal. Il allait vite, mais elle ne se laisserait pas faire et ses pas se transformèrent en petite course à pied. Plusieurs tournants, à gauche, à droite, encore à droite. Bizarrement le chat retournait du coté de la tour des Serdaigle. Lysandra n’ayant aucune prudence pour quoi que ce soit elle continua de s’approcher de lui, et c’est en essayant de l’attraper à la dernière seconde avant un nouveau coin qu’elle se heurta contre quelque chose. Un meuble ? Non c’était trop mou. Une statue ? Trop petit. Un professeur ? Pas assez de rides. Quel esprit de déduction supérieur ! Le choc la fit rebondir en arrière, tombée sur son derrière aux pieds de la silhouette devant elle. « Ah ! Par les ongles d’orteils sales de Merlin ! Nom d’une crotte ! »

Il était là, devant elle. Le jeune homme aux boucles châtaines, aux yeux perçant. Plutôt beau gosse d’ailleurs. Son visage lui disait quelque chose, comme si elle l’avait déjà vu quelque part mais elle n’arrivait plus à placer où. Scrutant chaque détail du garçon en face d’elle, elle essaya de se remettre sur pattes. « Oh… Bonsoir… Euh, sincèrement désolé… Je cherchais un chat qui trainait par ici et je n’ai pas regardé et… et… » Ses yeux plongées dans les siens, une douceur chaleureuse qui l’envahit. Est-ce que c’était l’effet du jeune homme où plutôt la rencontre avec le chat ? Aucune idée. Elle n’avait jamais été douée pour ces trucs-là. « On se connait ? »


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

: I have stretched ropes from bell-tower to bell-tower; garlands from window to window; chains of gold from star to star, and I dance.

ϟ ÂGE : 21
ϟ FONCTION : Élève de Serdaigle, il redouble actuellement sa septième année.
ϟ AVATAR : Daniel Sharman
I Is Another

ϟ LIENS : A thousand dreams within me softly burn:
From time to time my heart is like some oak
Whose blood runs golden where a branch is torn.

J'ai l'impression de t'avoir vu quelque part • ISAAC
MessageSujet : Re: J'ai l'impression de t'avoir vu quelque part • ISAAC Ven 27 Fév 2015 - 13:10

Life

is full
of surprises

Ulysse avait trouvé le moyen de fuir, encore ; Isaac savait pourtant que son chat était doté d'un caractère particulièrement indépendant —une indépendance qui, alliée à son arrogance naturelle, achevait d'en faire un « sale matou » , comme pouvaient l'affirmer crânement certaines personnes— mais il ne parvenait cependant pas à l'étouffer, cette étincelle d'inquiétude qui l'étreignait sournoisement alors qu'il se demandait dans quels recoins sombres du château il avait disparu. Animé par une sourde anxiété, il avait réussi à convaincre ses camarades de laisser la porte du dortoir ouverte, au cas où il se déciderait à revenir au cours de la nuit, mais les courants d'air froid qui s'étaient insinués jusque sous leurs draps avaient fini par les pousser à la révolte. Alors Isaac avait enfilé les seuls vêtements qui avaient eu la chance de lui tomber sous la main, c'est-à-dire un jean délavé surmonté d'un T-shirt bleu clair, et c'est pieds nus, les bras découverts, qu'il était parti à la recherche de son chat. Un coup d’œil précipité à la grande horloge de la salle commune lui avait confirmé ses pires craintes ; le couvre-feu était déjà passé depuis plusieurs heures et le jeune homme se retrouvait soudain tiraillé par un cruel dilemme : briser les règles et être sûr de l'état d'Ulysse ou attendre sagement le lendemain tout en ne sachant pas ce qu'il devenait ?

Il avait choisi.

Les dalles luisantes étaient terriblement glacées sous ses pieds à chaque fois qu'il les martelait de son pas incertain, maladroit, presque terrifié. Le moindre bruit, la moindre respiration un peu trop forte qu'il laissait échapper, lui inspirait un sentiment d'inquiétude non-feint ; pourvu que je ne croise pas Rusard ! était la seule chose qu'il était capable de penser alors qu'il n'osait même pas murmurer le nom d'Ulysse afin de l'attirer jusqu'à lui. Il songea confusément qu'il aurait dû emporter le paquet de croquettes avec lui mais il n'ignorait pas non plus qu'Ulysse était aussi obstiné que le plus obstiné des chats, et qu'il se conterait certainement de le fixer avec un dédain presque perceptible, le lorgnant en douce, moqueur, alors qu'il lécherait nonchalamment le dessus de ses pattes. Ce chat était un véritable cauchemar ambulant. Isaac ne voyait vraiment pas pourquoi il déployait tant d'efforts pour le retrouver alors que— oh serait-ce un éclat de fourrure noire, là, à l'angle de ce couloir, filant subrepticement sans un bruit ?

Ulysse.
« Ulysse ! s'écria brusquement Isaac avant de se contraindre au silence, tous ses reproches muets envers son chat vite oubliés alors qu'il se lançait à sa poursuite, faisant appel à son endurance forgée par les innombrables entraînements de Quidditch auxquels il avait participé. » Et il se mit à courir.

Courir dans le noir était un exercice ardu, Isaac était forcé de l'avouer ; heureusement, les couloirs de Poudlard étaient étonnamment larges et si sa course folle arracha quelques plaintes aux tableaux vivants qui ornaient les murs, il ne daigna pas s'arrêter pour autant, ne lâchant pas des yeux le chat noir qui semblait le narguer en ne ralentissant pas son allure. Le jeune Serdaigle bénit Rowena pour avoir fait en sorte qu'il soit seul et—

Et ce fut la collision. Une collision involontaire et instantanée, qui l'envoya valser en arrière alors qu'un poids atterrissait soudain sur sa poitrine, lui coupant brusquement le souffle. « Urgh, fit Isaac, mais cette brève et triste protestation fut presque aussitôt couverte par le flot d'injures qui, allié à une voix féminine vaguement familière, acheva de lui faire penser qu'il aurait dû rester dans son dortoir. » De plus, Ulysse avait profité du choc pour disparaître dans l'ombre.

Alors qu'il se redressait maladroitement, il parvint à enregistrer le fait un peu déstabilisant qu'il n'était dorénavant plus seul dans les longs couloirs et trouva la force de faire face à son « invitée » impromptue, une jeune fille aux traits asiatiques, visiblement débordante d'énergie, que beaucoup n'hésiterait pas à qualifier de plutôt jolie. Isaac la connaissait, oui, après tout, ils faisaient partie de la même maison et de la même équipe de Quidditch, malgré qu'ils n'aient jamais vraiment pris la peine de se parler. « Bonsoir, parvint-il à articuler bêtement. Je, enfin, tu es... Je crois que c'était mon chat, en fait. » Il esquissa un piètre sourire gêné. « Désolé. » C'était définitivement le genre d'Isaac de s'excuser pour quelque chose dont il n'était pas responsable. « Je crois bien qu'on se connait, oui. Je suis le gardien de l'équipe de Quidditch. Isaac Delpech. Et toi, tu es... » Une boule d'énergie incontrôlable et pourtant sacrément efficace sur laquelle on peut compter. Une jeune fille au visage d'ange qui ne se laisse pas faire, un éclat vif d'intelligence, quelqu'un digne d'intérêt, en somme. « Lysandra, non ? »

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» C'est ce qui s'appelle avoir chaud au cul...
» Procès d'une mère accusée d'avoir tué huit de ses bébés...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEGILIMENS ▬ The One who Knows :: Poudlard :: Étages supérieurs :: Escaliers Magiques-